Version classiqueVersion mobile

Autorité et gestion de l’intervention sociale

 | 
Michel Parazelli
, 
Isabelle Ruelland

Chapitre 6. Conception de l’action et exercice de l’autorité en contexte organisationnel

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les grandes théories qui ont forgé la nouvelle gestion publique reposent sur la conception d’un travailleur disposant d’une « rationalité limitée », que nous allons mettre en discussion dans cette section. Cette conception varie au fil de l’histoire des théories du management public anglo-saxon (Gruening, 2001). Elaborée d’abord par J. March et H. A. Simon (1957),46 cette théorie de l’action est ensuite critiquée puis élargie par des théoriciens de l’école du Public Choice tels que Buchanan et Tullock (1965), qui ont grandement influencé les principes de la nouvelle gestion publique.

Simon et March développent un modèle de l’organisation du travail en postulant que les travailleurs sont des personnes rationnelles dans leurs intentions, mais limitées par leurs capacités d’agir. L’action d’un acteur à rationalité limitée expliquerait l’incertitude qui pèse toujours sur l’organisation, et surtout sur les décisions. Ces chercheurs considèrent d’ailleurs que les organisations fonctionnera...

© Éditions ies, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search