Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’âge des possibles

 | 
Anna Fabbrini
, 
Alberto Melucci

Chapitre II. Marques et rêves du corps adolescent

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le corps-présence

« La blessure dans la lèvre ne se refermera jamais, car elle est aussi la marque du temps perdu : ni le fils fait homme, ni le père ni la mère ne le retrouveront. Gononga, c’est ainsi. Alors, sous le grand soleil immobile, on brûle un peu de cire : arrêt qui assigne à l’espace ses lieux, à toute chose son séjour, aux personnes leur demeure. Que dit la fumée ? Les hommes sont mortels. »
P. Clastres, Chronique des Indiens Guayaki

La tradition des Indiens Guayaki nous dévoile avec la simplicité du rite les mystères d’une grande connaissance. Ici comme ailleurs dans les cultures traditionnelles, le temps de l’adolescence est le temps du corps : signes, écritures, traces irréversibles qui marquent le passage. La certitude de ce que l’on est, de ce qu’on laisse et de ce que l’on devient est inscrite dans la chair : visible à l’autre, vécue dans la douleur et contenue dans le caractère sacré de la cérémonie.

Que dit tout cela à l’adolescence de notre temps, consommée avec dif...

© Éditions ies, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540