Version classiqueVersion mobile

Les refus d'apprendre

 | 
Jessica Vilarroig

Chapitre VI. L’écrit et l’oral à l’articulation du monde interne et externe

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Sur le terrain du symbolique, les activités de l’écrit sont essentielles, car elles procèdent du transférentiel dans la mesure où elles nous déplacent dans une temporalité différente pour une sorte de traversée d’un désert ou d’une banquise, qui débuterait par une confrontation avec le blanc immaculé d’une feuille. D’un autre côté, l’écrit engage l’élève sur le terrain de sa réalité, ce qui lui permet aussi de décristalliser le symbolique et les idéalisations du tiers qui, si l’on s’en tient là, peuvent aussi finir par être paralysantes. Dès lors, une pensée autonome peut s’engager dans la réalité du faire et les activités d’écrit et d’oral pourront être conçues comme les espaces propédeutiques des unes aux autres.

Se confronter à la page blanche

A l’école, cette feuille blanche est quadrillée, ne serait-ce que pour cadrer une écriture qui ne serait pas encore en mesure de dompter sa liberté, face à un espace illimité. Pouvoir se confronter à ce vide qui précède l’écrit tient aux orig...

© Éditions ies, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search