Version classiqueVersion mobile

Mémoire et pédagogie

 | 
Monique Eckmann
, 
Charles Heimberg

Bibliographie

Texte intégral

Abric, Jean-Claude (2001). « L’approche structurale des représentations sociales : développements récents ». In Psychologie et société, 4. Paris : L’Harmattan. pp. 81-104.

Adorno, Theodor W. (1984 [1966]). « Enseigner après Auschwitz ». Modèles critiques. Paris : Payot.

Aly, Götz (2005). Comment Hitler a acheté les Allemands. Paris : Flammarion.

Assmann, Jan (1992). Das kulturelle Gedächtnis. Schrift, Erinnerung und politische Identität in frühen Hochkulturen. Munich : Beck’sche Reihe. (Nouvelle version française : Assmann, Jan (2010). La mémoire culturelle. Ecriture, souvenir et imaginaire politique dans les civilisations antiques. Paris : Aubier).

Audigier, François (1993). Les représentations que les élèves ont de l’histoire et de la géographie. A la recherche de modèles disciplinaires entre leur définition par l’institution et leur appropriation par les élèves. Thèse. Paris : Paris VII.

Audigier, François (1995). « Histoire et géographie : des savoirs scolaires en question entre les définitions officielles et les constructions des élèves ». In Spirale. Revue de recherche en éducation, n° 15. Villeneuve d’Ascq : Université de Lille 3 – UFR des Sciences de l’Education, pp. 61-89.

Ayçoberry, Pierre (1979). La question nazie. Les interprétations du nationalsocialisme. 1922-1975. Paris : Seuil.

Bar-On, Dan (1997). Furcht und Hoffnung. Von den Überlebenden zu den Enkeln, drei Generationen des Holocaust. Hambourg : Evangelischer Verlag EVA.

Bauer, Yehuda (2001). Die dunkle Seite der Geschichte. Die Shoah in historischer Sicht. Interpretationen und Re-Interpretationen. Francfort : Jüdischer Verlag, Suhrkamp.

Bauman, Zygmunt (2002). Modernité et Holocauste. Paris : La Fabrique.

Bloch, Ernst (1978) [1935]. Héritage de ce temps. Paris : Payot.

Borries, Bodo von (2000). « Interkulturelle Dimensionen des Geschichtsbewusstseins ». In Fechler Bernd et al. (Hrsg.). Erziehung nach Auschwitz in der multikulturellen Gesellschaft. Weinheim et Munich : Juventa Verlag, pp. 119-139.

Boschetti, Pietro (2004). Les Suisses et les nazis. Le rapport Bergier pour tous. Genève : Zoé.

Brenner, Emmanuel (2003). Les territoires perdus de la République. Antisémitisme, racisme et sexisme en milieu scolaire. Paris : Mille et une nuits.

Brenner, Emmanuel (2004). « France, prends garde de perdre ton âme… » Fracture sociale et antisémitisme dans la République. Paris : Mille et une nuits.

Browning, Christopher R. (1994) [1992]. Des hommes ordinaires. Le 101e bataillon de réserve de la police allemande et la solution finale en Pologne. Paris : Les Belles Lettres.

Burrin, Philippe (2004). Ressentiment et apocalypse. Essai sur l’antisémitisme nazi. Paris : Seuil.

Cattaruzza, Marina et al. (dir.) (2005). Storia della Shoah. La crisi dell’Europa, lo sterminio degli ebrei e la memoria del XX secolo. Rome : UTET.

Chartier, Anne-Marie (2004). « Ecrire les pratiques professionnelles : réticences et résistances des praticiens ». In Blanchard-Laville, Claudine et Fablet, Dominique (dir.). Ecrire les pratiques professionnelles. Paris : L’Harmattan.

Chaumont, Jean-Michel (1997). La concurrence des victimes. Génocide, identité, reconnaissance. Paris : La Découverte et Syros.

Chiappano, Alessandra et Minazzi, Fabio (2005). Pagine di storia della Shoah. Nazifascismo e collaborazionismo in Europa, Rome : Kaos.

Commission Indépendante d’Experts Suisse – Seconde Guerre Mondiale (2002). La Suisse, le national-socialisme et la Seconde Guerre mondiale. Rapport final. Zurich : Pendo.

Contini, Giovanni (1997). La Memoria divisa. Milan : Rizzoli.

Corbel, Laurence et Falaize, Benoit (2003). Entre mémoire et savoir : l’enseignement de la Shoah et des guerres de décolonisation. IUFM de l’Académie de Versailles et Lyon/INRP, et sur le site www.inrp.fr/philo/mem_hist/rapport/accueil.Htm

Deckert-Peaceman, Heike et Koessler, Gottfried (2002). « Konfrontationen. Impulse für die Auseinandersetzung mit Geschichte und Wirkung des Holocaust im Kontext von Menschenrechtserziehung ». In Lenz et al. Erinnerungskulturen im Dialog Europäische Perspektiven auf die NS-Vergangenheit. Hambourg : Unrast Verlag.

Devereux, Georges (1980). De l’angoisse à la méthode dans les sciences du comportement. Paris : Flammarion et Aubier.

Diner, Dan (dir.) (1988). Zivilisationsbruch. Denken nach Auschwitz. Francfort : Fischer Verlag.

Diner, Dan (2003). « Den Zivilisationsbruch erinnern. Über Entstehung und Geltung eines Begriffs ». In Uhl Heidemarie (Hg.), Zivilisationsbruch und Gedächtniskultur. Das 20. Jh. in der Erinnerung des beginnenden 21. Jh. Innsbruck : Studien Verlag, pp. 17-34.

Diner, Dan (2007). Gegenläufige Gedächtnisse. Über Geltung und Wirkung des Holocaust. Göttingen : Vandenhoeck et Ruprecht Gm.

Diogène n° 168 (1994). « La responsabilité sociale de l’historien ». Paris : Gallimard.

Eckmann, Monique (2004). Identités en conflit, dialogues des mémoires. Enjeux identitaires des rencontres intergroupes. Préface de Charles Rojzman. Genève : Editions ies.

Eckmann, Monique (2005a). « Critiquer Israël, est-ce de l’antisémitisme ? » In Eckmann, Monique et Fleury, Michèle (dir.). Racisme(s) et citoyenneté. Un outil pour la réflexion et l’action. Genève : Editions ies, pp. 359-364.

Eckmann, Monique (2005b). Antisemitismus im Namen der Menschenrechte ? Migration, europäische Identitäten und die französische Diskussion. In Loewy, H. (Hg.) Gerüchte über die Juden. Antisemitismus, Philosemitismus und aktuelle Verschwörungstheorien. Essen : Klartext Verlag, pp. 101-122.

Eckmann, Monique et Eser, Davolio Miryam (2002). Pédagogie de l’antiracisme : approches théoriques et supports pratiques. Genève : Editions ies et Le Mont-sur-Lausanne : LEP.

Eser Davolio, Miryam (1999). Prävention und Bekämpfung von fremdenfeindlichen, rassistischen und gewaltaffinen Einstellungen bei BerufsschülerInnen (Dissertation). Berne : Edition Soziothek.

Fechler, Bernd (2000). « Zwischen Tradierung und Konfliktvermittlung. Über den Umgang mit ‹ problematischen › Aneignungsformen der NS-Geschichte in multikulturellen Schulklassen ». In Fechler, Bernd et al. (dir.). Erziehung nach Auschwitz in der multikulturellen Gesellschaft. Weinheim et Munich : Juventa Verlag, pp. 207-227.

Fechler, Bernd, Koessler, Gottfried et Liebertz-Gross, Till (dir.) (2000). Erziehung nach Auschwitz in der multikulturellen Gesellschaft. Pädagogische und soziologische Annäherungen. Weinheim et Munich : Juventa Verlag.

Fijalkow, Jacques (dir.) (2009). Transmettre la Shoah dans la famille, à l’école, dans la cité. Paris : Les Editions de Paris – Max Chaleil.

Gallerano, Nicola (1994). « Histoire et usage public de l’histoire ». In Diogène n° 168. La responsabilité sociale de l’historien. Paris : Gallimard, pp. 87-106.

Gallerano, Nicola (dir.) (1995). L’uso pubblico della storia. Milan : Franco Angeli.

Glaser, Barney et Strauss, Anselm (1967). The Discovery of Grounded Theory : Strategies for Qualitative Research. Chicago : Aldine de Gruyter.

Haerle, Clemens-Carl (2006). Shoah. Percorsi della memoria. Naples : Cronopio.

Halbwachs, Maurice (1994) [1925]. Les cadres sociaux de la mémoire. Paris : Albin Michel.

Halbwachs, Maurice (1968) [1949]. La mémoire collective. Paris : PUF.

Heimberg, Charles (2002). L’histoire à l’école. Modes de pensée et regard sur le monde. Issy-les-Moulineaux : ESF.

Heimberg, Charles (2006). « Commission d’experts et ‹ Histoire vécue › : une forme helvétique d’instrumentalisation des témoins ». In Bulletin trimestriel de la Fondation Auschwitz/Driemaandelijks van de Stichting Auschwitz, Bruxelles : Fondation Auschwitz, n° 90, pp. 55-62.

Heimberg, Charles (2007). « Entendre des témoins et apprendre l’histoire de la Shoah ». In Cahier pédagogique. Survivre et témoigner : rescapés de la Shoah en Suisse. Fédération des communautés israélites de Suisse, Genève : Editions ies et Zurich : Verlag Pestalozzianum.

Heimberg, Charles (2008). « Les allers et retours de la mémoire en Suisse ». Revue française de pédagogie, dossier « L’éducation et les politiques de la mémoire ». Lyon : INRP, n° 165, octobre-décembre 2008, pp. 55-64.

Hilberg, Raul (1994). Exécuteurs, victimes, témoins : la catastrophe juive : 1933-1945 (trad. de l’anglais). Paris : Folio.

Hilberg, Raul (2006) [1961]. La destruction des Juifs d’Europe. Paris : Folio, 3 volumes.

Jodelet, Denise (1984). « Représentation sociale : phénomènes, concept et théorie ». In Moscovici, Serge (dir.). Psychologie sociale. Paris : PUF, pp. 357-378.

Koessler, Gottfried et Mumme, Petra (2000). Konfrontationen. Bausteine für die pädagogische Annäherung an Geschichte und Wirkung des Holocaust. Heft 1 Identität. Francfort : Fritz Bauer Institut.

Koessler, Gottfried (2000). « Perspektivenwechsel. Vorschläge für die Unterrichtspraxis zur Geschichte und Wirkung des Holocaust ». In Fechler Bernd et al. (éd.). Erziehung nach Auschwitz in der multikulturellen Gesellschaft. Weinheim et Munich : Juventa Verlag, pp. 193-205.

Kühner, Angela (2008). « NS-Erinnerung und Migrationsgesellschaft : Befürchtungen, Erfahrungen und Zuschreibungen ». In Einsichten und Perspektiven, Bayrische Zeitschrift für Politik und Geschichte, Themenheft 1/2008, pp. 52-65.

Kühner, Angela et al. (2008). « Ausgewählte Studienergebnisse im Überblick ». In Einsichten und Perspektiven, Bayrische Zeitschrift für Politik und Geschichte. Themenheft 1/2008, pp. 76-82.

Lange, Anders (2008). A survey of teachers’experiences and perceptions in relation to teaching about the Holocaust. Stockholm : The Living History Forum.

Lapeyronnie, Didier (2004). « Les racines de l’antisémitisme sont ici ». In Le Nouvel Observateur, 15 juillet 2004. Paris.

Legardez, Alain et Simonneaux, Laurence (dir.) (2006). L’école à l’épreuve de l’actualité. Enseigner les questions vives. Issy-les-Moulineaux : ESF.

Levy, Daniel et Sznaider, Natan (2001). Erinnerung im globalen Zeitalter : Der Holocaust. Francfort : Suhrkamp.

Luzzatto Voghera, Gadi et Perillo, Ernesto (dir.) (2004). Pensare e insegnare Auschwitz. Memorie, storie, apprendimenti. Milan : Franco Angeli.

Mannheim, Karl (2005 [1928]). Le problème des générations. (Trad. Gérard Mauger). Paris : Armand Colin.

Mantelli, Brunello (2005). « I campi di sterminio ». In Cattaruzza Marina et al. (dir.). Storia della Shoah. La crisi dell’Europa, lo sterminio degli ebrei e la memoria del XX secolo. Rome : UTET, pp. 899-919.

Margalit, Avishai (2000). Ethik der Erinnerung. Francfort : Max Horkheimer Vorlesungen et S. Fischer Verlag.

Meseth, Wolfgang et al. (2004). « Nationalsozialismus und Holocaust im Geschichtsunterricht. Erste empirische Befunde und theoretische Schlussfolgerungen ». In Meseth, Wolfgang et al. (dir.). Schule und Nationalsozialismus. Anspruch und Grenzen des Geschichtsunterrichts. Francfort : Campus, pp. 95-146.

Mesnard, Philippe (2000). Consciences de la Shoah. Critique des discours et des représentations. Paris : Kimé.

Moscovici, Serge (1979). Psychologie des minorités actives. Paris : PUF.

Oeser, Alexandra (2010). Enseigner Hitler. Les adolescents face au passé nazi en Allemagne. Interprétations, appropriations et usages de l’histoire. Paris : Maison des sciences de l’homme.

Perez, Juan Antonio et Mugny, Gabriel (éds) (1993). Influences sociales. La théorie de l’élaboration du conflit. Paris : Delachaux & Niestlé.

Perillo, Ernesto (2002). Shoah e nazismo. Faenza : Polaris.

Pettigrew, Alice et al. (2009). Teaching about the Holocaust in English Secondary Schools. An empirical study of national trends, perspectives and practice. University of London : Holocaust Education Department Programme, Institute of Education.

Prost, Antoine et Winter, Jay (2004). Penser la Grande Guerre. Un essai d’historiographie, Paris : Seuil.

Prost, Antoine (2000). « Comment l’histoire fait-elle l’historien ? » In Vingtième Siècle. Paris : Presses de Sciences Po, n° 65, pp. 3-12.

Rabinovitch, Gérard (2000). Questions sur la Shoah, Paris : Milan.

Robin, R (2003), La mémoire saturée. Paris : Stock

Roth, John K. (2001). Holocaust Politics. Louisville Kentucky : Westminster John Knox Press.

Rüsen, Jörn (2001). « Holocaust, Erinnerung, Identität » in Welzer, Harald, (Hg.) Das soziale Gedächtnis. Geschichte, Erinnerung, Tradierung. Hamburg : Hamburger Edition.

Schön, Donald (1993). Le praticien réflexif. A la recherche du savoir caché dans l’agir professionnel. Montréal : Logiques.

Thanassekos, Yannis (2008). « Transmettre l’histoire et la mémoire des crimes et génocides nazis. Connaissance du passé et critique du présent ». Témoigner. Entre histoire et mémoire. n° 101. Paris : Kimé.

Thiesse, Anne-Marie (2001). Rapport au Conseil de l’Europe. Table ronde sur la notion d’identité. Strasbourg, avril.

Traverso, Enzo (1997). Pour une critique de la barbarie moderne. Ecrits sur l’histoire des Juifs et de l’antisémitisme. Nouvelle édition revue et augmentée. Lausanne : Page deux.

Traverso, Enzo (2001). Le Totalitarisme. Le XXe siècle en débat. Paris : Seuil.

Traverso, Enzo (2002). La violence nazie. Une généalogie européenne. Paris : La Fabrique.

Traverso, Enzo (2005). Le passé, modes d’emploi. Histoire, mémoire, politique. Paris : La Fabrique.

Traverso, Enzo (dir.) (1995). Insegnare Auschwitz. Questioni etiche, storiografiche, educative della deportazione e dello sterminio. Turin : IRRSAE Piemonte et Bollati Boringhieri.

Uhl, Heidemarie (2008). « Schuldgedächtnis und Erinnerungsbegehren. Thesen zur Europäischen Erinnerungskultur ». In Transit, Europäische Revue, n° 35, pp. 6-22.

Uhl, Heidemarie (Hrsg.) (2003). Zivilisationsbruch und Gedächtniskultur. Das 20. Jh. in der Erinnerung des beginnenden 21. Jh. Innsbruck : Studien Verlag.

Volkov, Shulamit (2000). Antisemitismus als kultureller Code. Zehn Essays. Munich : Beck.

Welzer, Harald (2001). « Das soziale Gedächtnis ». In Welzer, Harald (Hg.). Das soziale Gedächtnis. Geschichte, Erinnerung, Tradierung. Hambourg : Hamburger Edition.

Welzer, Harald et al. (2002). Opa war kein Nazi. Nationalsozialismus und Holocaust im Familiengedächtnis. Francfort : Fischer Taschenbuch.

Wieviorka, Annette (1998). L’ère du témoin. Paris : Plon.

Publications effectuées en lien avec la recherche

Heimberg, C., coll. Eckmann, M. (2008). « La transmission scolaire de la Shoah et la question de son statut épistémologique. Références, écueils et dialogue des mémoires ». In Enjeux du monde, enjeux d’apprentissage en histoire, géographie, éducation à la citoyenneté. Quels apports des didactiques ? Nantes : Université de Nantes, sur CD-Rom.

Eckmann, M. et Heimberg, C. (2009). « Quelques constats à propos de la transmission scolaire de la Shoah en Suisse. ‹ Témoigner. Entre histoire et mémoire ». In Revue interdisciplinaire de la Fondation Auschwitz. Paris, Kimé et Bruxelles : Fondation Auschwitz, pp. 39-52.

Eckmann, M. et Heimberg, C. (2009). « Die Vermittlung der Shoah im Unterricht aus den Erfahrungen und der Sicht der Lehrpersonen ». In Hodel, Jan und Ziegler, Béatrice (Hg.). Forschungswerkstatt Geschichtsdidaktik 07. Beiträge zur Tagung « geschichtsdidaktik empirisch 07 » (Geschichtsdidaktik heute, Band 2). Berne : hep, pp. 54-64.

Eckmann, M. & Heimberg, C. (2011). « Une recherche autour de la transmission de la destruction des Juifs d’Europe ». Le cartable de Clio, n° 11. Lausanne : Antipodes, pp. 263-265.

© Éditions ies, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search