Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Des espaces collectifs d’expression au sein des institutions socio-éducatives

 | 
Manon Masse
, 
Yves Delessert
, 
Maëlle Dubath

Remerciements

Texte intégral

1L’équipe de recherche remercie particulièrement les membres des groupes observés, le personnel accompagnant et les directions des quatre institutions ayant participé à la seconde phase de la recherche.

2Nos remerciements s’adressent également aux directions et au personnel accompagnant des institutions contactées pour le temps consacré à répondre aux questionnaires de la première phase de la recherche.

3Nos remerciements vont également à Mireille Scholder, directrice du secteur Hébergement et Ateliers de la Fondation de Vernand à Cheseaux-sur-Lausanne, à Olivier Alleman, responsable éducatif et psychopédagogue à l’institution La Forestière à Bruxelles, ainsi qu’à Jean-Louis Korpès, professeur à la Haute École de travail social de Fribourg, pour leurs recommandations pertinentes au moment de l’élaboration des questionnaires. Nous remercions Paul Yawer, ingénieur système à la Hets de Genève ainsi que l’équipe de l’Institut Économie & Tourisme de la HES-SO Valais, pour leur aide dans la mise en ligne informatique des questionnaires et l’élaboration de la base de données.

4Nous remercions vivement les professeurs Mireille Tremblay, du département de communication sociale et publique de l’Université du Québec à Montréal, et Jean-Philippe Cobbaut, du département d’éthique de l’Université catholique de Lille, pour leurs critiques constructives et leurs nombreux conseils en tant qu’experts mandatés. Nous remercions également le Dr Jean-Louis Berger, maître de recherche à l’Institut fédéral des hautes études en formation professionnelle (IFFP) de Lausanne, pour sa relecture des analyses statistiques et ses précieux conseils, ainsi que Fedor Parfenov, pour l’aide à la création de la base de données et la réalisation de graphiques et tableaux.

5Nous sommes reconnaissants envers Geneviève Dessarzin, bibliothécaire, documentaliste et archiviste spécialisée, ainsi que Loïc Diacon, responsable de l’Infothèque, et Débora Guimera, assistante bibliothécaire, à la Hets de Genève pour leurs relectures et corrections attentives des références bibliographiques.

6Nous remercions Sylvain Merminod, étudiant à la Hets de Genève, pour sa participation à la seconde phase de la recherche.

7Nous tenons également à remercier Rémy Delessert pour ses corrections orthographiques.

8Enfin, nous sommes très reconnaissants aux organismes qui ont soutenu financièrement cette recherche : la Haute Ecole spécialisée de Suisse occidentale (HES-SO), qui a soutenu cette démarche par l’intermédiaire du fonds de recherche stratégique accordé au Centre d’études de la diversité culturelle et de la citoyenneté dans les domaines de la santé et du social (CEDIC) ; la Haute Ecole de travail social de Genève (Hets), son centre de recherche social (Ceres) et ses éditions ; le Fonds national suisse de recherche scientifique (FNS DORE).

© Éditions ies, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540