Version classiqueVersion mobile

Enquêter, former, publier au cœur de la cité

 | 
Monica Battaglini
, 
Stéphanie Fretz
, 
Eva Nada
, 
et al.

Les contributrices et contributeurs

Texte intégral

1Laurence Bachmann
Sociologue, elle est professeure assistante à la Haute école de travail social (HES-SO/Genève) et directrice du MAS-DAS en Direction d’institutions éducatives, sociales et socio-sanitaires de la HES-SO. Ses principaux domaines de recherche sont liés au processus de transformation de soi inhérent à l’acquisition d’une posture professionnelle et, dans ce cadre, à la question de l’appropriation des sciences sociales.

2Monica Battaglini
Docteure en Sciences politiques, elle est professeure associée à la Haute école de travail social (HES-SO/Genève). Elle est spécialisée dans l’analyse des politiques publiques en lien avec les récentes transformations de l’Etat social et ses relations avec les actrices et acteurs de la société civile. Elle étudie l’impact de ces développements sur les actions publiques au niveau urbain, en Suisse particulièrement.

3Claudio Bolzman
Sociologue, il est professeur ordinaire à la Haute école de travail social (HES-SO/Genève). Ses travaux portent notamment sur les questions migratoires et les relations à l’altérité. Il est spécialiste de la thématique « âge et migration » sur laquelle il a mené diverses recherches, et a contribué à de nombreuses publications.

4Géraldine Bugnon
Docteure en Sociologie, elle est adjointe scientifique à la Haute école de travail social (HES-SO/Genève). Elle s’intéresse aux diverses formes de régulation sociale et pénale des déviances juvéniles.

5Monique Eckmann
Sociologue, elle est professeure honoraire de la Haute école de travail social (HES-SO/Genève). Ses travaux portent sur les dialectiques d’inclusion et d’exclusion, les conflits intergroupes, les relations entre minorités et majorités, les questions d’identité et de mémoire, en particulier à propos de racismes, d’extrémismes, d’antisémitisme et autres formes de haine à l’encontre de groupes.

6Arnaud Frauenfelder
Sociologue, il est professeur ordinaire à la Haute école de travail social (HES-SO/Genève) et responsable du Centre de recherche sociale (CERES). Il mène des recherches au croisement de la sociologie de la socialisation, de la jeunesse, du travail et des classes sociales, de la déviance et du contrôle social, et ce sur différents terrains (aide sociale, jardins ouvriers, naturalisation, prison, protection des mineur•e•s).

7Stéphanie Fretz
Diplômée de Lettres modernes, elle est responsable du service des Editions ies de la Haute école de travail social (HES-SO/Genève). Elle exerce depuis plus de quinze ans dans le milieu éditorial universitaire. Elle entrevoit des similitudes entre son activité d’éditrice et celle d’une sage-femme.

8Théogène-Octave Gakuba
Docteur en Sciences de l’éducation avec une spécialisation en Psychologie interculturelle et diplômé en sciences politiques et relations internationales, il est adjoint scientifique à la Haute école de travail social (HES-SO/Genève). Ses intérêts de recherche portent sur les aspects psychologiques de la migration et de l’exil, la résilience des personnes migrantes et réfugiées, les jeunes migrant•e•s, la qualité de vie des personnes migrantes âgées.

9Francis Loser
Docteur en Sciences de l’éducation, diplômé en éducation sociale et en art-thérapie, il est professeur associé à la Haute école de travail social (HES-SO/Genève). Ses activités de recherche et d’enseignement s’intéressent aux pratiques situées à la croisée de différents champs – travail en réseau, médiation artistique en travail social, art et handicap, etc. – et à la professionnalité – récits professionnels, analyses des pratiques et supervision – selon une perspective pragmatique et esthétique.

10Manon Masse
Docteure en Sciences de l’éducation et détentrice d’un DES en Psychologie clinique, elle est professeure associée à la Haute école de travail social (HES-SO/Genève) et au bénéfice d'une longue pratique de terrain auprès des personnes en situation de handicap et de leurs familles. Ses domaines de recherche portent sur la prévention de la maltraitance, l’autodétermination, l’empowerment et la participation sociale des personnes en situation de handicap.

11Sylvie Mezzena
Docteure en Sciences de l’éducation, elle est professeure associée à la Haute école de travail social (HES-SO/Genève). Elle consacre ses recherches à la construction de la professionnalité dans l’expérience de l’activité ainsi que dans les dispositifs d’alternance dans les métiers de l’intervention sociale. Inscrits dans le courant de l’analyse de l’activité et dans un cadre théorique pragmatiste, ses travaux questionnent tout particulièrement la construction de la connaissance et des valeurs dans l’activité.

12Eva Nada
Chercheure en Sociologie, elle est adjointe scientifique à la Haute école de travail social (HES-SO/Genève). Elle s’intéresse aux modalités de prise en charge de la transition de l’école à l’emploi dans les dispositifs d’activation des politiques sociales, aux relations professionnelles dans le travail social et aux différentes expériences de la prise en charge des jeunes bénéficiaires.

13Laurence Ossipow
Docteure ès Lettres et anthropologue, elle est professeure ordinaire à la Haute école de travail social (HES-SO/Genève). Après avoir travaillé sur la thématique de l’alimentation dite alternative ainsi que sur celles de l’immigration et de la citoyenneté, elle concentre ses recherches sur l’aide sociale, le placement juvénile et l’aide alimentaire dans les pays dits riches.

14Sophie Rodari
Sociologue et assistante sociale diplômée, spécialisée en évaluation des politiques publiques, elle est professeure associée à la Haute école de travail social (HES-SO/Genève). Ses domaines de recherche principaux sont le rapport à l’argent dans les interventions sociales, les modalités de socialisation professionnelle et la méthodologie professionnelle.

15Kim Stroumza
Docteure en Sciences du langage, elle est professeure associée à la Haute école de travail social (HES-SO/Genève). Elle s’intéresse aux relations entre action, formation et langage. Ses enseignements, ses recherches et ses interventions portent sur les pratiques professionnelles du travail social. Ils s’inscrivent dans le courant de l’analyse de l’activité et visent à modéliser, avec les professionnel•le•s, les savoir faire que ceux-ci inventent, développent, transforment pour pouvoir répondre à leur mission.

16Laurent Wicht
Licencié en Sciences de l’éducation, il est professeur associé à la Haute école de travail social (HES-SO/Genève). Spécialisé dans les questions liées à la jeunesse, ses travaux portent notamment sur les processus de marginalisation et d’intégration des jeunes et sur l’intervention des travailleuses et travailleurs sociaux. Dans ce cadre, il s’intéresse en particulier au travail social de proximité et au territoire local.

Lire

Open access

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search