Version classiqueVersion mobile

83 mots pour penser l’intervention en travail social

 | 
Claude de Jonckheere

Théorie

Résumé

La théorie concerne nos rapports au monde et à nous-mêmes, car elle a pour fonction de connaître, d’expliquer ou de comprendre le monde ou certains de ses aspects. Connaître, expliquer, comprendre sont des verbes qui expriment notre manière d’entrer en relation avec notre monde. Cependant, la connaissance n’est pas nécessairement théorique. Un énoncé tel que « le chat mange des souris » est une connaissance apprise par l’observation ou par transmission orale. Nous savons effectivement qu’un chat mange des souris, mais ce n’est pas encore une théorie du chat. Une théorie, par exemple, et pour simplifier, expliquerait pourquoi le chat mange des souris ou comment dans l’évolution des espèces le chat en est arrivé à chasser ces rongeurs. Nous pourrions aussi construire une théorie écologique du chat qui expliquerait comment il vit avec les souris dans un territoire donné.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans notre conception classique, une théorie est une représentation d’un monde ou d’un de ses aspects. Cependant, le fait de considérer la théorie en tant que représentation creuse la dualité du sujet et de l’objet. D’un côté, il y a un sujet qui possède des théories conçues en tant que représentations et, de l’autre, un objet inactif à l’égard des théories qui le concernent qui va être théorisé et représenté dans l’esprit d’un sujet. La théorie est correcte si elle est une sorte de miroir du monde qui le réfléchit le plus fidèlement possible.

La conception de la théorie comme représentation du monde s’oppose au « constructivisme » qui considère que nos théories construisent le monde. Pour Goodman (1992), les théories scientifiques comme l’art sont des manières de faire des mondes. Le problème du constructivisme est qu’il laisse entendre que le monde n’aurait aucune réalité et qu’il ne serait qu’une construction de notre esprit, une pure fiction. Dès lors, nous pouvons nous demander ...

© Éditions ies, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search