Version classiqueVersion mobile

83 mots pour penser l’intervention en travail social

 | 
Claude de Jonckheere

Territoire

Résumé

« Bref, les espaces se sont multipliés, morcelés et diversifiés. Il y en a aujourd’hui de toutes tailles et de toutes sortes, pour tous les usages et pour toutes les fonctions. Vivre c’est passer d’un espace à l’autre, en essayant le plus possible de ne pas se cogner » (Perec, 1974, p. 14). Des individus se cognent plus que d’autres parce que leur territoire est petit, parce qu’il leur est interdit de passer d’un territoire à un autre. Il en est qui ne peuvent quitter leur territoire privé pour entrer dans un territoire public et d’autres qui ne vivent que dans les territoires publics, sans espace privé. Il existe aussi des individus sans lieux, sans un territoire dans lequel ils pourraient dire qu’ils sont chez eux. Nous pourrions dire que leur territoire est cette absence de territoire.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Des territoires nous sont familiers, d’autres étrangers. Il ne s’agit pas de savoir pourquoi ils sont ce qu’ils sont, mais il importe d’essayer de les reconnaître dans ce qu’ils nous font, dans les puissances* qu’ils développent ou restreignent. Un territoire comme une rue dans la ville nous invite-t-il à rêver, à marcher, à courir ou à raser les murs, pris de peur ?

Empruntant à l’éthologie, le concept de territoire implique l’espace, mais ne signifie pas nécessairement un espace délimité comme un lieu géographique. Chez Deleuze et Guattari (1980), le territoire renvoie à l’existence familière, il est la délimitation pour chacun d’espaces de vie, d’espaces de pensées et d’espaces de désirs. Le territoire marque la distance avec les autres et protège les individus vivant à l’intérieur du chaos qui règne au-dehors. Il distribue un dedans et un dehors, un dedans et un dehors de l’individu, un dedans et un dehors de l’espace dans lequel il vit, du clan ou de la meute auquel il appartien...

© Éditions ies, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search