Version classiqueVersion mobile

83 mots pour penser l’intervention en travail social

 | 
Claude de Jonckheere

Projet

Résumé

Dans le travail social, le « projet » est un outil important, constitutif de la méthodologie de l’intervention. Il est un des éléments essentiels de la « langue » du travail social et il est souvent requis par les pouvoirs publics et les politiques sociales. L’allocation d’une aide aux bénéficiaires est souvent associée à la nécessité d’établir un projet. Selon Castel (2003), le projet cristallise l’expression d’un nouveau régime de protections sociales, dans lequel il est attendu des bénéficiaires une mobilisation active pour remédier à leur situation. « Deux termes, absents du vocabulaire de la protection classique, prennent une place stratégique dans ces nouvelles opérations : le contrat et le projet. La mise en place du revenu minimum d’insertion exemplifie bien l’esprit de ce nouveau régime de protections. Son obtention dépend en principe de la mise en œuvre d’un contrat* d’insertion par lequel le bénéficiaire s’engage dans la réalisation d’un projet » (p. 70).

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Projet » est un terme polysémique qui revêt des significations diverses selon la place que l’on occupe dans l’organisation du travail social ou selon qu’on soit professionnel ou bénéficiaire. Il est synonyme de sens à donner à la pratique ou renvoie à une ou des méthodologies d’intervention. De plus, en fonction de la position idéologique du praticien, il s’agit de faire des projets pour les bénéficiaires ou les populations cibles ou de faire des projets avec ceux-ci. Les projets faits avec les personnes destinataires ont notamment l’ambition de limiter le pouvoir* du travailleur social ou, tout au moins, les abus de pouvoir. Il existe des méthodologies permettant d’établir des projets en en fixant les phases et les conditions d’accomplissement. L’animation socioculturelle en a fait un outil privilégié, notamment dans l’action collective. Il s’agit d’instruments techniques indéniablement utiles, mais qui, parfois, ne tiennent que très peu compte de la nature du projet et notamment...

© Éditions ies, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search