Version classiqueVersion mobile

83 mots pour penser l’intervention en travail social

 | 
Claude de Jonckheere

Expérience

Résumé

Le terme « expérience » désigne ce qui arrive à un humain dans ses rapports avec ses semblables et avec le monde social et naturel dans lequel il vit. Ce qui arrive à notre corps est une expérience sensorielle, ce qui arrive à notre esprit est une expérience spirituelle ou mentale. Cependant, une expérience sensorielle est aussi une expérience spirituelle et une expérience spirituelle est aussi une expérience sensorielle. Notre monde est un monde d’expériences et vivre, c’est expérimenter. L’expérience doit être comprise dans le sens très général que lui donne James (2005b). Pour lui, ce qu’il appelle « expérience pure » est l’ensemble de tout ce qui est en relation avec d’autres choses. Le sel expérimente l’eau, c’est-à-dire entre en relation avec elle et se dissout. Inversement, l’eau expérimente le sel. Quant à lui, l’observateur de ce phénomène entre en relation avec la relation de l’eau et du sel et, de ce fait, expérimente la relation entre ces deux composants et les effets de dissolution produits. Dès lors, l’expérience décrit ce qui arrive à un travailleur social dans la rencontre avec ceux auxquels il a affaire.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’expérience ne signifie pas qu’il s’agit d’états dans lesquels la pensée ou la conscience n’interviendraient pas. Nous pouvons ainsi faire l’expérience d’une idée comme d’une chose. Cette expérience est pure, car elle intervient dans l’immédiateté du présent, pour elle-même, comme un tout. C’est un morceau de présent saisi indépendamment du passé et du futur. C’est seulement ensuite que cette expérience sera analysée en termes de sujet et d’objet, de connaissance et d’objet connu. Si nous percevons la table devant nous, dans cette expérience, nous ne distinguons pas la table matérielle présente devant nos yeux de notre connaissance de la table qui existe dans notre esprit. Nous percevons la table et c’est tout. En cela, cette expérience est pure.

Une expérience est toujours propre, ce qui signifie que nous ne pouvons faire l’expérience que de ce qui nous arrive et non de ce qui arrive aux autres. Nous pouvons faire l’expérience de ce qui nous arrive lorsque d’autres font l’expérienc...

© Éditions ies, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search