Version classiqueVersion mobile

La maltraitance en institution

 | 
Manon Masse
, 
Geneviève Petitpierre

Remerciements

Texte intégral

1L’équipe de recherche, constituée de Manon Masse, Geneviève Petitpierre et Britt-Marie Martini-Willemin, tient à remercier les institutions partenaires, les directions, les cadres, les résidants, les professionnels, les parents et responsables légaux pour leur important engagement et leurs réflexions partagées avec confiance et respect tout au long du processus.

2Nos remerciements vont tout particulièrement à Mme Marie-Christine Traoré et à M. Gabriel Guélat, qui ont accompagné la démarche dans son ensemble et stimulé sa mise en œuvre au sein de leur institution respective pendant plus de deux ans. Nous remercions également le personnel technique et administratif de ces institutions, qui a contribué avec grande amabilité à la recherche en facilitant l’organisation des séances et leur bon déroulement.

3Nous remercions chaleureusement les partenaires impliqués lors de la création de l’outil pédagogique vidéo, les premiers à nous avoir témoigné leur confiance : la Haute école de théâtre de Suisse romande (la Manufacture) et son directeur adjoint, M. Stéphane Cancelli, le réalisateur Philippe Grand, les metteuses en scène Corinne Vidon et Michèle Millner, les comédiens Jean-Daniel Jossevel, Jean-François Michelet, Doris Morel et Diane Müller, la monteuse Sylviane Gonin, le mixeur Denis Séchaud et, pour l’authoring, Baptiste Lefebvre, de Perceuse Productions Image, pour leur générosité et leur investissement exceptionnel, ainsi que nos collègues Mirto Tanner et Nicolas Tschopp, du service de la communication audiovisuelle (SAVI) de la Hets, pour leur appui lors du montage et pour la relecture du projet vidéo.

4Nous remercions la Fondation Ensemble pour le tournage à l’intérieur de ses locaux pendant plus de huit mois ; le groupe de parents d’enfants autistes de l’association insieme-Genève, pour le test de nos outils pédagogiques et de recherche, ainsi que la Fondation Ensemble et les participants impliqués pour les essais réalisés auprès des résidants et des professionnels de l’une de leurs institutions pour adultes. Nous remercions également nos collègues avocates : Catherine Dufrêne et Véronique Ruffieux, qui ont participé en fournissant de précieux conseils au moment de l’écriture des scénarios.

5Nous remercions les membres du groupe d’experts consulté en cours de démarche pour leurs conseils avisés et leurs recommandations : Mme Anne-Marie van der Schueren, psychopédagogue, Mme Denise Amoroso, présidente de l’association insieme Vaud, M. Yves Delessert, juriste, Mme Danièle Wolf, psychopédagogue et chercheuse et M. Roger Cevey, éthicien. Notre exprimons une reconnaissance particulière à Yves Delessert pour ses avis juridiques, son implication et ses diverses conférences. Nos remerciements vont également au professeur Jean-Claude Kalubi, de l’Université de Sherbrooke au Québec, pour sa communication sur la méthodologie de recherche retenue dans cette étude ainsi qu’au Professeur Michel Mercier, Directeur du département de Psychologie de l’Université de Namur pour nos échanges constructifs tout au long de la démarche et pour sa participation lors de communications sur les dimensions éthiques.

6Enfin, nous sommes très reconnaissantes aux organismes qui ont soutenu financièrement cette recherche : le Fonds national suisse DORE, la Fondation Leenaards, la Haute Ecole Spécialisée de Suisse occidentale (HES-SO), qui a soutenu cette démarche par l’intermédiaire du fonds de recherche stratégique accordé au Centre d’études de la diversité culturelle et de la citoyenneté dans les domaines de la santé et du social (CEDIC) et, finalement, la Hets de Genève et son centre de recherche social (Ceres).

7Nous remercions les éditions ies pour leur soutien et leur collaboration à l’édition de cet ouvrage.

© Éditions ies, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search