Version classiqueVersion mobile

83 mots pour penser l’intervention en travail social

 | 
Claude de Jonckheere

Événement

Résumé

Un événement est ce qui arrive, quelque chose qui se passe « là alors » et l’expression « là alors » implique l’idée de l’espace et du temps. Dans notre langage courant, un événement est ce qui arrive quelque part dans le monde et nous pouvons être impliqués ou non dans cet événement. Un homme perd son travail est un événement. Un travailleur social est ému par le récit d’un bénéficiaire est un événement. Je me casse la jambe est aussi un événement. Il y a donc toute sorte d’événements, mais tous ont en commun d’impliquer une transformation. Un état du monde à un instant donné se transforme en un autre état du monde un instant plus tard. L’événement désigne ce passage d’un état à un autre. L’événement est quelque chose qui arrive spatio-temporellement à quelque chose d’existant. Il n’y a pas des objets existant dans l’espace, ni des faits se produisant dans le temps, mais bien des « faits-objets » (Wahl, 2004) qui sont les événements.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’événement n’implique pas du tout un changement rapide. Ce qui nous apparaît comme étant la persistance d’un bloc de marbre est un événement, le Cervin est un événement, car même imperceptiblement et sur des durées très longues, ce que nous aurions tendance à appeler des choses et à regarder comme étant immuable, se transforme. Une fleur est un événement. Elle pousse et ne cesse de pousser. Quand elle a fini de pousser, elle se fane et se flétrit. Une fleur est surtout cela, une chose qui ne cesse de pousser, se faner et flétrir. En ce sens, nous devons dire qu’une fleur est un événement. Nous avons plus encore tendance à penser qu’une chaise n’est pas un événement, mais une chose. Whitehead (1994) nous dit que la chaise est un événement, pas seulement la fabrication de la chaise, mais sa « vie » de chaise dans le temps et l’espace.

De même, le psychisme est un événement. Il peut être défini, non comme une substance, mais par ce dont il est capable, c’est-à-dire « préhender »* d’aut...

© Éditions ies, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search