Version classiqueVersion mobile

83 mots pour penser l’intervention en travail social

 | 
Claude de Jonckheere

Efficacité

Résumé

Nos actions* cherchent l’efficacité. Il est effectivement difficile de prétendre que nous agissons pour qu’il ne se passe rien. Cependant, nous ne savons pas très bien comprendre ce qu’est l’efficacité et ce qui arrive réellement lorsque nous affirmons que telle action est efficace. L’efficacité peut être un concept normatif indiquant ce que nos actions doivent viser ou être un concept descriptif attirant notre attention vers ce que produisent réellement nos actions.
Les pouvoirs publics semblent réclamer du travail social une certaine forme d’efficacité. Les subventions découlent de ce qu’ils entendent par efficacité et de la capacité de professionnels de l’action sociale à montrer que leurs actions atteignent l’efficacité prescrite*. Il faut annoncer que les personnes souffrant de dépendances diverses deviennent abstinentes, que les personnes sans emploi s’insèrent professionnellement, que les délinquants respectent les lois, que les malades psychiques vivent une vie normale, que les personnes souffrant de handicaps divers accèdent à une forme d’autonomie, que les projets culturels attirent la population, que les personnes âgées terminent leur vie dans la dignité.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’efficacité dont il est question suit la logique des moyens et des fins. Une action est efficace si les fins définies a priori sont atteintes. Les fins sont elles-mêmes énoncées en référence aux normes sociales indiquant ce que signifie vivre en société et vivre dignement.

L’efficacité peut être conçue de manière linéaire ou mécaniste. Il s’agit alors d’une efficacité évaluable en tant que rapport entre des causes et des effets. Les causes renvoient à la volonté* consciente et orientée vers un but d’un agent causant des actions, ces dernières produisant des effets visibles et attestés. Un énoncé tel que : « Je voulais qu’une personne sans emploi trouve un travail, je l’ai menacée de diminuer son aide sociale, elle n’a pas cherché activement un travail » témoigne de cette conception de l’efficacité linéaire. Dans ce cas, la volonté cause l’action, mais nous ne savons pas ce qui cause la volonté. De même, l’action consistant à menacer de sanctions est une action parmi une multitude d’...

© Éditions ies, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search