Version classiqueVersion mobile

83 mots pour penser l’intervention en travail social

 | 
Claude de Jonckheere

Beauté

Résumé

Dans l’exercice du travail social, il nous arrive de considérer que des objets sont beaux, des personnes belles, des actions belles. Il arrive également que tout cela puisse nous sembler laid. Nous nous attarderons ici à ce que nous trouvons beau, mais la démonstration vaut pour son contraire ou pour d’autres attributs que nous conférons aux choses de même que pour les émotions que nous pouvons éprouver lors de nos rencontres avec des humains et des éléments non humains. S’intéresser à la beauté ne représente pas un simple exercice de style, mais permet d’articuler nos jugements et nos émotions* à l’expérience* et à l’action*.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Lorsque nous trouvons qu’une chose est belle, habituellement, nous avons deux manières d’expliquer ce jugement. Premièrement, nous pouvons attribuer à la chose jugée belle la qualité de beauté. Dans ce cas, si nous trouvons qu’une fleur est belle c’est parce qu’intrinsèquement, elle est belle. Deuxièmement, nous pouvons aussi considérer que notre esprit contient le concept de beauté et que nous le projetons sur la chose, par exemple une fleur, qui, dès lors, devient belle pour nous. Soit la conscience* capte la beauté de la chose, soit la conscience confère à ce qu’elle perçoit la caractéristique de beauté. En d’autres termes, soit la beauté est dans la chose, soit la beauté est dans notre conscience.

Pour James, cette alternative ne rend qu’imparfaitement compte de notre expérience de la beauté. Il ne s’agit pas de trancher afin de faire advenir l’une ou l’autre de ces possibilités. Notre expérience laisse indéterminée la question de savoir si la beauté est dans la conscience ou dan...

© Éditions ies, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search