Version classiqueVersion mobile

83 mots pour penser l’intervention en travail social

 | 
Claude de Jonckheere

Agencement

Résumé

Nos désirs*, nos actions*, nos énoncés* et nos concepts* aussi construisent des agencements. Ce concept deleuzien indique que le monde est constitué d’une multitude d’éléments reliés par une multitude de relations. Nos désirs, nos actions, nos énoncés découpent dans cette multitude un certain nombre d’éléments et les mettront en relation, construisant ainsi des agencements. Le concept d’agencement permet de décrire que ce que nous exprimons par notre langage et nos actions a pour véritable sujet un agencement et que si nous voulons véritablement comprendre ce que nous disons et faisons, il faut remonter aux agencements qui en sont la source.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Un agencement est l’ensemble des éléments d’un même niveau et de leurs relations. Un être humain est en agencement, car il est composé d’une série d’éléments comme le cœur, le foie, le cerveau, les yeux, etc. en relation les uns avec les autres et interagissant les uns sur les autres. Un œil est aussi un agencement d’éléments comme la pupille, la rétine, la cornée. Ce que nous identifions comme un corps n’est qu’un agencement temporairement stable d’éléments coordonnés. Une collectivité humaine est un type d’agencements particuliers, car elle est composée d’éléments humains et non humains. Elle est un agencement d’êtres humains, mais aussi d’idées, de valeurs, de règles, d’objets. Les éléments agencés sont des « corps » qui peuvent être physiques, biologiques, psychiques, sociaux, verbaux et les corps sont définis non comme des choses, mais comme des ensembles de choses en relation.

Les relations entre les éléments peuvent être affectées* par d’autres éléments et puisque les éléments...

© Éditions ies, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search