Version classiqueVersion mobile

83 mots pour penser l’intervention en travail social

 | 
Claude de Jonckheere

Action

Résumé

Les travailleurs sociaux agissent envers autrui. L’action semble la chose la plus évidente qui soit, mais, sans nécessairement le savoir, nos actions et nos pensées à propos de l’action se réfèrent à des conceptions diverses de ce que signifie agir. Nous agissons sans cesse, souvent sans penser que nous agissons. Agissant, nos actions nous sont familières au point que nous ne nous demandons plus ce que peut bien signifier agir. Pourtant, nos actions ont des conséquences sur notre environnement et sur autrui, surtout lorsque, comme dans le travail social, elles sont censées produire des effets d’amélioration de la vie de ceux auxquels nous nous adressons.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’action résiste à des définitions stables. Schütz (2007) propose de désigner par le terme « action » le processus imaginé par l’acteur à l’avance, c’est-à-dire le projet* préconçu. Il appelle « acte » le résultat de ce processus, soit l’accomplissement de l’action. L’intention de l’acteur est ce qui permet de transformer l’action, c’est-à-dire le projet, en un acte concret. Selon ces définitions, il peut exister des actions sans acte, qui restent, par absence d’intention, dans l’imagination. De même, il y a des actes sans action préméditée, comme notamment les actes réflexes ou routiniers. S’abstenir d’agir est effectivement une action, car pour arriver à cette décision, il est nécessaire d’examiner, en une délibération intérieure, les actions possibles en tant que deux projets concurrents qui sont, soit d’exécuter l’action projetée soit de ne pas l’exécuter. Dans le travail social, examiner l’alternative entre dénoncer ou non à la justice un délit connu pour décider ensuite de ne ...

© Éditions ies, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search