Version classiqueVersion mobile

Travailler en réseau

 | 
Joëlle Libois
, 
Francis Loser

Bibliographie

Texte intégral

Barbier, J.-M. (2001). La constitution de champs de pratiques en champs de recherches. In Baudoin & Friedrich (Ed.), Théories de l’action en éducation. Bruxelles : DeBoeck Université.

Barus-Michel, J., Giust-Desprairies, Fl., Ridel, L. (1996). Crises : approche psychosociale clinique, Paris : Declée Brouwer.

Bauman, Z. (2007). Peurs sociales et obsession sécuritaire, Paris : Le Seuil.

Béday-Hauser, P. & Bolzman, C., sous la dir. (1997). On est né quelque part mais on peut vivre ailleurs, Familles, Migrations, Cultures et Travail social, Genève : tes éditons.

Brodeur, C. & Rousseau, R. (1984). L’intervention de réseaux, une pratique nouvelle, Montréal : France-Amérique.

Bronckart, J.-P. (2001). S’entendre pour agir et agir pour s’entendre. In Baudoin & Friedrich (Ed). Théories de l’action en éducation, Bruxelles : Editions DeBoeck Université.

Cadière, J. (1998). De la praxéologie : quel positionnement épistémologique de la recherche en travail social ? In Forum, revue de la recherche en travail social, N° 84.

Clot, Y. (1998). Le travail sans l’homme ? : pour une psychologie des milieux de travail et de vie, Paris : La Découverte.

Clot, Y. & Faïta, D. (2000). Genres et styles en analyse du travail, Concepts et méthodes. In Travailler. Revue internationale de psychopathologie et de psychodynamique du travail, N° 4.

Clot, Y. (2001). Entretiens en autoconfrontation croisée : une méthode en clinique de l’activité, Paris : Ed. Permanente, N° 146.

Clot Y., (2008). La fonction psychologique du travail, Paris : PUF, Collection Le travail humain, 5e éd. corr., 2e tirage.

Couturier Y. (2005). La collaboration entre travailleuses sociales et infirmières : éléments d’une théorie de l’intervention interdisciplinaire. Paris : L’Harmattan, Collection Le travail du social

Dejours, Ch. et al. (1996). Psychodynamique du travail, Paris : Eska, Coll. Revue internationale de psychosociologie, Vol. 3, N° 5.

Dejours, C. (2003). L’évaluation du travail à l’éprouve du réel : critique des fondements de l’évaluation, Paris : Institut national de la recherche agronomique.

Deleuze, G. Guattari, F. (1997). Mille plateaux, Paris : Minuit.

Detienne, M. & Vernant, j.-P. (1989). Les ruses de l’Lntelligence – La « métis » des Grecs, Paris : Champs Flammarion.

Dhume, F. (2001). Du travail social au travail ensemble. Le partenariat dans le champ des politiques sociales, Paris : Ed. ASH.

Djaoui, E. (2000). Les organisations du secteur social, approche psychosociologique, Paris : Ed. ASH.

Donati, P. (1994). La prospective relationnelle dans l’intervention de réseaux : fondements théoriques. In Sanicola, L., (dir.) L’intervention de réseaux, Paris : Bayard.

Du Ranquet, M. (1989). Les approches en service social. Intervention auprès des personnes et des familles, Québec : Ed. Edisem/Le Centurion.

Galetto, O., Ganty, A., Loser, F., Tejedor, A., Zulian, A. (1997). Service de protection de la Jeunesse : familles migrantes et droit de l’enfant, comment intervenir ? In Beday-Hauser, Bolzman (Ed.), On est né quelque part mais on peut vire ailleurs, Genève : ies éditions, pp. 275-424.

Goffman, E. (1993). Stigmate : les usages sociaux des handicaps, Paris : Minuit.

Guédon, M.-C. (1984). Les réseaux sociaux. In Brodeur C. et Rousseau R, L’intervention de réseaux, une pratique nouvelle, Montréal : France-Amérique.

Hanique, F. ; Jobert, G. (2002). Au guichet, le genre fait la loi. Mais comment l’observer ? In F. Hubault (dir), La relation de service, opportunités et questions nouvelles pour l’ergonomie, Toulouse : Octarès.

Hubault, F. (2007). La situation de crise dans l’intervention Toulouse : Octarès, Collection Le travail en débats.

Joas, H. (1999). La créativité de l’agir. Paris : Le Cerf.

Jobert, G. (1999). L’intelligence au travail. In Carré P., Caspar P., Traité des sciences et techniques de la formation, Paris : Nathan.

Jonckheere de, C. (2001). Agir envers autrui. Modèles d’action dans les professions de l’aide psychosociale. Lonay, Paris : Delachaux & Niestlé.

Laville, A. & Teiger, C. (1989). Expression des travailleurs sur les conditions de travail, Paris : CNAM, (Collection du Laboratoire d’ergonomie et de neurophysiologie du travail).

Le Boterf, G. (1997). Pour une définition rigoureuse de la compétence, In Le Monde, 2 juillet 1997.

Le Boterf, G (1994). De la compétence, Essais sur un attracteur étrange, Paris : Les Editions d’organisation.

Libois J., Stroumza K. (dir) (2007). Analyse de l’activité en travail social. Actions professionnelles et situations de formation. Genève : ies éditions.

Loser, F. (2008). La médiation artistique dans le champ du travail social : enjeux et pratiques au carrefour de champs disciplinaires différents. Projet mené avec le soutien financier du réseau HES-SO RECCS. A paraître en 2010 aux éditions ies, Collection du centre de recherche sociale.

Malherbe, J.-F. (2001). Déjouer l’interdit de penser, Essais d’éthique critique, Montréal : Liber.

Meirieu, P. (1996). Frankenstein pédagogue, Paris : ESF (Collection Pratiques et enjeux pédagogiques, 2).

Murphy, R. F. (1990). Vivre à corps perdu, le témoignage d’un enthropologue paralysé, Paris : Plon, (Collection Terre humaine/poche).

Perrenoud, P. (2002). Manifester une compétence, est-ce gérer une situation ou piloter un processus ?, Memo dans le cadre de l’UF « Compétences, expertise et habitus au travail », DESS « Analyse du travail et construction des compétences professionnelles », FAPSE, Genève.

Petite enfance, Déontologie, (1995). Délégation à la petite enfance, Ville de Genève

Quéré, L. (1993). La théorie de l’action dans les paradigmes des sciences humaines, Paris : CNRS.

Sanicola, L. (Ed.) (1994). L’intervention de réseaux, Paris : Bayard.

Schön, D. A. (1994). Le praticien réflexif. A la recherche du savoir caché dans l’agir professionnel, Montréal : Logiques, (Coll. formation des maîtres).

Sluzki, C. (1993). Le réseau social : frontière de la thérapie systémique. In thérapie familiale, Genève, Vol. 14, N° 3, pp. 239-251.

Soulet, M.-H. (1997). Petit précis de grammaire indigène du travail social. Règles, principes et paradoxes de l’intervention sociale au quotidien. Fribourg : Editions Universitaires.

Soulet, M.-FF. (2001). Les ambiguïtés du recours à l’urgence. In Informations sociales, N° 90/91, pp. 151-159.

Soulet, M.-H. (2001b). Les mutations du travail social : formes et enjeux. In Jovelin, E. & Prieur, E., Quel social pour quelle société au XXIe siècle ?, Paris : L’Harmattan

Tardif, G. (1996). Le transfert de compétences analysé à travers la formation de professionnels. In Meirieu, Ph., Develay, M., Durand, C. & Mariani, Y. (dir.). Le concept de transfert de connaissances en formation initiale et en formation continue, Lyon : CRDP

Zay, D. (1994). La formation des enseignants au partenariat, une réponse à la demande sociale ?, Paris : Puf-inrp.

© Éditions ies, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search