Version classiqueVersion mobile

Fichte : la philosophie de la maturité. Tome II

 | 
Jean-Christophe Goddard
, 
Marc Maesschalck

Présentation

Jean-Christophe Goddard et Marc Maesschalck

Texte intégral

1Le présent volume reprend l’essentiel des communications faites en 2002 lors de deux rencontres internationales organisées dans le cadre des activités du GEFLF (Groupe d’Etudes Fichtéennes de Langue Française) : 1) le colloque sur « La Staatslehre dans la dernière philosophie de Fichte. Politique, religion et imagination » organisé par Marc Maesschalck les 16 et 17 mai au Centre de Philosophie du Droit de l’université de Louvain-la-Neuve, 2) les journées d’études organisées par Max Marcuzzi les 27 et 28 juin à l’Institut d’histoire de la philosophie de l’université d’Aix-en-Provence sur « La question phénoménologique dans la dernière philosophie de Fichte ». Les textes des communications faites à ces occasions ont été profondément remaniés par leurs auteurs en vue de leur publication, et afin de s’intégrer à un ensemble qui se propose de donner le premier aperçu en langue française, pour une très large part du contenu, en tous les cas des enjeux que revêt dans la recherche actuelle l’intense production philosophique de Fichte entre l’exposé de la Doctrine de la science de 1804 et les tout derniers textes rédigés par le philosophe avant sa mort en 1814. Afin de compléter cet ensemble, nous avons demandé à Bernard Mabille et à Alessandro Bertinetto de nous donner respectivement un texte sur « Fichte et Hegel » et sur la « Bildlehre » fichtéenne.

2Depuis le colloque organisé en 1997 à Schulpforte par l’Internationale-Fichte-Gesellschaft, jusqu’au congrès de Munich de 2003 de la même Fichte-Gesellschaft, en passant par le congrès organisé à Montréal en 1999 par la North American Fichte Society, l’intérêt de la recherche fichtéenne pour la Spätphilosophie n’a cessé de croître. C’est dans cette dynamique de découverte et d’enrichissement que s’inscrit le présent volume, qui non seulement offre une interprétation originale des principaux moments spéculatifs et systématiques de la dernière période (la Doctrine de la science de 1804, celles de 1810, 1811, 1812 et 1813), mais contient également de nombreuses citations et traductions des tout derniers manuscrits de Fichte encore inédits (cf. l’article de Günter Zöller) et jusqu’à présent inexploités.

  • 1 Tome I

3Nous avons regroupés dans une première partie1 les articles exposants les questions fondamentales de cette dernière philosophie : le rapport de l’ontologie et du transcendantalisme, de l’absolu et du phénomène, l’essence de la manifestation, la doctrine de l’image, la théorie de la réflexivité.

  • 2 Tome II

4Nous avons isolés dans une seconde partie2 les contributions éclairant trois des grands aspects de la philosophie appliquée de Fichte dans cette période : la théorie de la religion, de l’Etat et de l’éducation.

  • 3 Tome III

5Enfin, dans une troisième et dernière partie3, nous avons rassemblés des textes qui articulent et confrontent la démarche spéculative et phénoménologique du dernier Fichte aux traditions philosophiques contemporaines – l’hégélianisme, le perspectivisme nietzschéen, la phénoménologie husserlienne, le cognitivisme.

Notes

1 Tome I

2 Tome II

3 Tome III

© EuroPhilosophie Éditions, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search