Version classiqueVersion mobile

De la terreur à l’extrême violence

 | 
Petar Bojanić
, 
Guillaume Sibertin-Blanc

« Etwas Morsches im Recht »

Sur la Violence et le droit

Sandro Chignola

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Je voudrais d’emblée remercier ceux qui m’ont invité. Et je crois qu’une manière de le faire est sans doute de prendre au sérieux la question qui nous est posée. Dans l’argumentaire de cette rencontre, Étienne Balibar, Petar Bojanić, Bertrand Ogilvie et Guillaume Sibertin-Blanc dessinent le cadre de notre discussion, nous proposant trois modalités fondamentales pour saisir le rapport entre politique et violence tel qu’il a été pensé dans la philosophie politique occidentale : un rapport d’exclusion (selon lequel la violence est cernée comme ce qui doit être et qui est neutralisé ou refoulé par la politique) ; un rapport d’assujettissement et de fonctionnalisation (selon lequel on saisit la violence comme ce qui doit être « civilisé » afin qu’elle puisse laisser place à son autre : l’État, la société, la liberté) et un rapport de dialectisation au sein duquel la contre-violence révolutionnaire s’oppose à la violence de la domination. Il s’agit de modalités qu’on peut considérer, à be...

© EuroPhilosophie Éditions, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search