Version classiqueVersion mobile

De la terreur à l’extrême violence

 | 
Petar Bojanić
, 
Guillaume Sibertin-Blanc

Avant-propos

Petar Bojanić et Guillaume Sibertin-Blanc

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

« La violence, dans l’unification de son signifiant et dans la distribution de ses manifestations, dans la communication de ses mécanismes ou la différenciation de ses effets, demeure au centre des préoccupations de la pensée politique. La philosophie politique moderne l’a posée comme l’état premier à partir duquel, et face auquel devaient être déterminées les conditions de la vie collective sous une institution civile ; la violence devenait un moment paradoxalement constitutif, toujours déjà présupposé comme cela même qu’il fallait refouler, tenir à distance, ou civiliser, pour rendre possible son autre, Etat, Société, ou Liberté. La philosophie contemporaine ne cesse d’être convoquée par des situations et des conjonctures qui nous obligent à réinterroger les significations politiques de la violence à partir de ses seuils “impolitiques”, et à réexaminer les partages topiques que l’on supposait permettre de fixer des bornes à la violence en en différenciant les économies, ou de gara...

© EuroPhilosophie Éditions, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search