Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Vivre et faire vivre la laïcité

 | 
Abdennour Bidar
, 
Gérard Delfau

Présentation

Alain Simon

Texte intégral

1Monsieur le Président de l’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse,

2Mesdames et Messieurs les membres de la Fondation de l’Université, Mesdames et Messieurs les représentants des corps constitués,

3Mesdames et Messieurs les membres du corps enseignant de l’Université,

4Chers Amis étudiants de l’Université,

5Mesdames et Messieurs,

6En ce jour de Fête de l’Université, et du 6e Gala de l’Orchidée, sous l’égide d’Allan Rochette, Vice-Président étudiant de l’Université, et organisé par l’Inter’Asso Avignon, il me revient d’ouvrir ce premier cycle de conférences organisées par la Fondation de l’Université à mon initiative. Je m’attacherai à vous rappeler brièvement la genèse de ce projet, à vous en dessiner les contours et à vous présenter les deux conférenciers de ce jour.

La genèse

7Lorrain de souche, parisien d’adoption, je fréquente le Festival d’Avignon à titre professionnel et personnel depuis plus de trente ans et j’ai appris à connaître et à aimer cette belle ville et ses habitants. C’est tout naturellement que, conscient de l’importance du rôle de l’Université, sous l’impulsion de son dynamique président, j’ai accepté de participer au financement par don de la Fondation de l’Université, dès que la possibilité s’en est fait jour.

8Dans le cadre du comité de gestion de la Fondation, j’ai dès 2012 proposé au Président et aux membres des collèges de la Fondation (fondateurs, établissement, personnalités qualifiées, donateurs) une action de développement de l’Université par le soutien et la valorisation de ses valeurs. Il m’a alors semblé que, fidèle à la tradition des franchises universitaires, dans la seule ville italienne de France, qui a abrité sept papes et qui est la capitale mondiale du théâtre, l’Université devait pouvoir offrir un moment au service de la noblesse de l’esprit, de la liberté de pensée et d’expression, bref de la liberté absolue de conscience. C’est ce que la Fondation a décidé l’an dernier.

Les contours

9De l’affaire des caricatures et des voiles à l’école aux sinistres attentats des 7 et 9 janvier dernier, de nombreux événements depuis 2012 renforcent notre conviction que la laïcité est et reste le fruit d’une longue bataille pour la liberté, l’égalité et la fraternité, indissociable de celle pour la démocratie politique et sociale.

10Où, mieux que dans une université, là où se forme la liberté de jugement et l’expression libre d’une pensée rationnelle, organiser une réflexion sur « Comment vivre et faire vivre la laïcité » ? C’est le sens de ce premier cycle de conférences qui vous est proposé en ce jour de fête de fin d’année pour l’université avignonnaise. Mais respectant la tradition universitaire, nous avons privilégié le mode de la leçon universitaire, préfigurant peut-être mon rêve le plus fou, qui serait de créer ici-même une chaire d’enseignement Giordano Bruno.

Les deux conférenciers

11Vous ne serez donc pas étonné que j’aie choisi de faire inviter deux universitaires, qui, dans leur vie professionnelle, ont parfaitement illustré l’engagement citoyen au service des valeurs républicaines. Je les remercie en votre nom d’avoir pu se libérer de leurs charges pour nous rencontrer en ce jour.

12Le premier est Abdennour Bidar, professeur agrégé de philosophie, essayiste, chroniqueur radio, chargé de mission sur la pédagogie de la laïcité au Ministère de l’Éducation nationale, qui va traiter des origines historiques et philosophiques du concept de laïcité.

13Le second est Gérard Delfau, ancien maître de conférences à l’Université Paris VII, sénateur honoraire de l’Hérault, président de l’association EGALE (Égalité, Laïcité, Europe), qui évoquera le vote de la loi de 1905 et son application jusqu’à nos jours.

14Nos deux orateurs ne sont pas venus les mains vides : vous pourrez vous procurer leurs ouvrages à l’entrée, notamment Plaidoyer pour la fraternité, d’Abdennour Bidar, et Du principe de laïcité, un combat pour la République, de Gérard Delfau.

15Les deux leçons, de trente à quarante minutes, seront suivies d’un moment de débat avec la salle, d’environ vingt minutes.

16Je vous propose donc d’entendre d’abord Abdennour Bidar et je lui laisse la parole.

Auteur

Haut fonctionnaire et ancien membre du Haut Conseil à l’Intégration. Auteur notamment de deux ouvrages sur la laïcité : Laïcité, la croix et la bannière (Paris, Bruno Leprince, 2005) et Le compas d’équerre, combat pour la liberté de conscience (Paris, Bruno Leprince, 2015).

© Éditions Universitaires d’Avignon, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540