Version classiqueVersion mobile

Da prostituição na cidade de Lisboa

 | 
Francisco Ignácio dos Santos Cruz

Liminaires

Texte intégral

1La philosophie se mesle, et parle librement de toutes choses pour en trouver les causes, les juger, et régler.

2Charron, De la Sagesse, livro 1.°, cap. 22, «De l’Amour charnel».

3Travaille, non pas comme un miserable, ny pour attirer l’admiration ou la pitié. Mais dans ton travail, comme dans ton repos, aye seulement en vûe de faire ce que la société demande de toy.

4Réflex. Morales d’Emper. Marc. Antonin, t. 2.°, liv. 9.°, p. 524, ediç. De 1690, reflex. 12.

5Je fais ce qui est de mon devoir, et toutes les choses du monde ne sauroient ni m’inquieter, ni me troubler; car ce sont ou des choses inanimées, ou des choses destituées de raison, ou des choses, qui errent dans les principes, et qui ne connoissent pas le bon chemin.

6Op. cit., liv. 6., reflex. 22, p. 304.

© Etnográfica Press, 1984

Licence OpenEdition Books

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search