Vous l’avez sans doute déjà repéré : sur la plateforme OpenEdition Books, une nouvelle interface vient d’être mise en ligne.
En cas d’anomalies au cours de votre navigation, vous pouvez nous les signaler par mail à l’adresse feedback[at]openedition[point]org.

La langue du lecteur

Approches interdisciplinaires de la lecture

Éditeur : Éditions et Presses universitaires de Reims

Lieu d’édition : Reims

Publication sur OpenEdition Books : 11 septembre 2023

Collection : Approches interdisciplinaires de la lecture

Année d’édition : 2017

Nombre de pages : 256


Présentation

La « résonance lectorale », thème de la précédente session, nous a amenés à formuler la question d'un partage de la langue, entre auteur et lecteur. La « langue du lecteur » est un des points aveugles de la théorie de la lecture. Selon le sens commun, il est entendu que « l’auteur écrit » et que « le lecteur lit ». Mais dans quelle langue le lecteur pense-t-il ce qu’il est en train de lire ? La question ne s’applique pas qu’à la lecture dans une langue dite étrangère: elle vaut aussi pour tous les cas où l’écrivain et son lecteur sont supposés partager la même langue naturelle.

Les théories du langage ont nommé idiolecte l’inflexion apportée par un écrivain doté de quelque originalité à la langue commune conçue comme simple outil de communication. Les grandes écritures modifient sans doute la langue du lecteur, le transformant en quelqu’un « qui a lu Céline, Proust ou Joyce ». Mais la lecture active et vraiment littéraire reconfigure le sens en produisant son propre texte, qu’on l’appelle « contre-texte » ou « texte de lecture ». Dans quelle mesure la langue du lecteur critique mime-t-elle celle de l’écrivain ? N’y a-t-il, de l’écrivain au lecteur, qu’une seule et même langue à l’œuvre dans la relation littéraire ou convient-il d’envisager des seuils séparant deux modalités de la même langue, voire trois, si l’on distingue la langue du critique, à son tour inventive, de la langue de communication courante ?


Sommaire

Alain Trouvé

Avant-propos

De la distinction entre langue d’auteur et langue de lecteur

Langue du lecteur et pluralité linguistique

La langue du lecteur en interprète

La langue de l’auteur comme lecteur

Hors-dossier


Le texte seul est utilisable sous licence Licence OpenEdition Books. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.