Version classiqueVersion mobile

Perceptions ottomanes du surnaturel

 | 
Marinos Sariyannis

Glossaire

Texte intégral

1 adjaib : « merveilleux » ; selon la définition de Qazwini, phénomènes ordinaires dont on ignore la cause.

2 âlem-i ceberût : le monde spirituel.

3 âlem-i melekût : le monde incorporel ; le monde des esprits, des anges et de Dieu.

4 âlem-i misâl : le monde des images, sphère des rêves et des songes visionnaires.

5 âlem-i mulk : le monde corporel ou physique.

6 barzakh : la frontière entre le monde visible et le monde incorporel ; dans le soufisme, une sphère intermédiaire entre ces deux mondes ; parfois identifié avec le monde spirituel (âlem-i ceberût).

7 cheikhulislam : le müfti supérieur de l’État ottoman, dont les fatwas (avis juridiques) s’imposent aux juges.

8 djinns : esprits, créés de feu sans fumée ; dotés d’un corps selon la tradition la plus courante, les djinns appartiennent au monde invisible.

9 fal : méthode de divination par l’interprétation d’une image ou d’une page choisie au hasard.

10 fatwa : avis juridique d’un mufti et, par excellence, du cheikhulislam, répondant à une question qui correspond souvent à un cas réel.

11 gharaib : « étrange » ; selon la définition de Qazwini, phénomènes extraordinaires, dont on ignore la cause qui est d’habitude surnaturelle.

12ghayb : le « caché », le domaine des choses cachées pour l’homme, l’invisible.

13 hadith : tradition vérifiée concernant des actes et des paroles du Prophète et de ses Compagnons.

14 hawâss : propriétés (des minéraux, des plantes, des animaux…) magiques ou matérielles, souvent en relation avec les propriétés et les hiérarchies célestes.

15 insilah : voyage spirituel, séparation volontaire de l’esprit par le corps.

16 karama : miracle accordé par Dieu aux saints comme une preuve de sa faveur.

17 kaza : district juridique et administratif, sous la juridiction d’un cadi.

18 khâriqü’l-‘âda : « ce qui rompt la coutume », acte extraordinaire de Dieu.

19 kimiya : l’alchimie, la science de comprendre les propriétés des minéraux afin d’arriver à leur essence et de créer de l’or. madrasa : école formant les futurs oulémas.

20 mecmua : collection de plusieurs textes divers, copiés dans un manuscrit.

21 mudjiza : miracle accordé par Dieu aux prophètes afin de démontrer la vérité de leur mission.

22 müderris : professeur enseignant dans une madrasa.

23 nahiye : district administratif, subdivision de kaza.

24 nudjum : l’astrologie.

25 obur : selon Evliya Çelebi, appellation des vampires-sorciers dans Caucase.

26ouléma : fonctionnaire religieux, comme les juges (cadis), les professeurs, les imams.

27Phanariote : membre de l’aristocratie grecque d’Istanbul, d’où venaient les officiers du patriarcat.

28 ruh (pl. ervah) : l’âme ; esprit.

29ruhaniyyat : pouvoir spirituel ; selon quelques philosophes, une sorte d’âme des corps célestes.

30 sihr : magie, sorcellerie.

31 simiya : théurgie, science de faire des talismans, science des lettres et des carrés magiques.

32soufi : mystique, en quête de l’union avec Dieu, d’habitude appartenant à une fraternité de derviches.

33 subaşı : officier administratif aux pouvoirs policiers.

34 ‘ulûm al-gharîba : « les sciences étranges » ; les sciences occultes.

© Publications de l’École Pratique des Hautes Études, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search