Desktop versionMobile Version

Étrangère et ancestrale

 | 
Françoise Van Haeperen

Bibliographie

Volltext

Liste des abréviations

AE L’Année épigraphique.
CCCA M. J. Vermaseren, Corpus Cultus Cybelae Attidisque, 7 vol. (« EPRO 50 »), Leyde, Brill, 1977-1989.
CIL Corpus Inscriptionum Latinarum
CUF Collection des Universités de France
RICIS L. Bricault, Recueil des inscriptions concernant les cultes isiaques (RICIS) (« Mémoires de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres » 36), Paris, De
Boccard, 2005.

Bibliographie

J. Alvar, Romanising Oriental Gods. Myth, Salvation and Ethics in the Cults of Cybele, Isis and Mithras (“Religions in the Graeco-Roman World” 165), Leyde, Brill, 2008.

M.-F. Baslez, « Les Galles d’Anatolie : images et réalités », Res Antiquae 1 (2004), p. 234-245.

M. Beard, « The Roman and the Foreign. The Cult of the “Great Mother” in Imperial Rome », dans N. Thomas, C. Humphrey, éd., Shamanism, History, and the State, Ann Arbor, University of Michigan Press, 1994, p. 164-190. M. Beard, « Images de la castration ou Attis à Ostie », dans F. Dupont, C. Auvray-Assayas, éd., Images romaines (“Études de littérature ancienne” 9), Paris, Éditions Rue d’Ulm, 1998, p. 3-11.

M. Beard, « The Cult of the “Great Mother” in Imperial Rome. The Roman and the “Foreign” », dans J. Rasmus Brandt, J.W. Iddeng, éd., Greek and Roman Festivals : Content, Meaning, and Practice, Oxford, Oxford University Press, 2012, p. 323-362.

M. Beard, J. North, S. Price, Religions of Rome, vol. I, Cambridge, Cambridge University Press, 1998.

N. Belayche, « Deae Suriae Sacrum. La romanité des cultes “orientaux” », Revue historique 302/3 (2000), p. 565-592.

N. Belayche, « L’évolution des formes rituelles : hymnes et mystèria », dans L. Bricault, C. Bonnet, éd., Panthée : Religious Transformations in the Graeco-Roman Empire, Leyde, Brill, 2013, p. 17-40.

N. Belayche, « La Mater Magna, Megalè Mètèr ? », dans C. Bonnet, V. Pirenne-Delforge, G. Pironti, éd., Dieux des Grecs – Dieux des Romains. Panthéons en dialogue à travers l’histoire et l’historiographie, Bruxelles-Roma, Turnhout, Brepols, 2016, p. 45-60.

N. Belayche, « Religions de Rome et du monde romain, Conférences de l’année 2014-2015 », Annuaire de l’École Pratique des Hautes Études. Sciences religieuses 123 (2016), consultable sur Internet à l’adresse : http://asr.revues.org/1438#bodyftn15.

N. Belayche, « Nomen ostendit (Macrobe). Rites et images, les supports des noms de Janus », dans N. Belayche, Y. Lehmann, éd., Religions de Rome. Dans le sillage des travaux de Robert Schilling, Turnhout, Brepols, 2017, p. 67-83. N. Belayche, F. Massa, « Quelques balises introductives : lexique et historiographie », Mètis 14 (2016), p. 7-19.

S. Berlioz, « Il campus Magnae Matris di Ostia », Cahiers du Centre Glotz 8 (1997), p. 97-110.

J. Blänsdorf, « The defixiones from the sanctuary of Isis and Mater Magna in Mainz », dans R. Gordon, Fr. M. Simón, éd., Magical Practice in the Latin West (“Religions in the Graeco-Roman World” 168), Leyde, Brill, 2010, p. 141-189.

W. Boppert, « Götterpfeiler und Magna Mater-Kult. Überlegungen zu neuen Votivdenkmälern aus dem Vicus von Alzey », Mainzer Archäologische Zeitschrift 7 (2008), p. 1-50.

P. Borgeaud, La Mère des dieux. De Cybèle à la Vierge Marie, Paris, Seuil, 1996.

H. Bowden, Mystery Cults in the Ancient World, Princeton-Oxford, Princeton University Press, 2010.

J. N. Bremmer, « Attis : A Greek God in Anatolian Pessinous and Catullan Rome », Mnemosyne 57 (2004), p. 534-573.

J. N. Bremmer, Initiation into the Mysteries of the Ancient World, Berlin-Boston, De Gruyter, 2014.

L. Bricault, « Mater Deum et Isis », Pallas 84 (2010), p. 265-284.

W. Burkert, Les cultes à mystères dans l’Antiquité, Paris, Les Belles Lettres, 1992.

W. Burkert, « Le secret public et les mystères dits privés », Ktema 23 (1998), p. 375-381.

G. Calza, « Una figura-ritratto di archigallo scoperta nella necropoli di Portus Romae », Historia. Studi storici per l’antichità classica 10 (1932), p. 227-231.

A. Cameron, The Last Pagans of Rome, Oxford, Oxford University Press, 2011.

D. Campanile, F. Carlà-Uhink, M. Facella, Transantiquity. Cross-dressing and Transgender Dynamics in the Ancient World, New York, Routledge, 2017.

J. Carcopino, Aspects mystiques de la Rome païenne, Paris, Librairie orientaliste Paul Geuthner, 1942.

F. Cumont, Les religions orientales dans le paganisme romain (« Bibliotheca Cumontiana. Scripta Maiora » 1), éd. C. Bonnet, F. Van Haeperen, Turin, Aragno, 2006 (rééd. de la 3e éd. Paris, 1929).

A. D’Alessio, « Ibunt semimares. I Galli di Cybele e l’etica sessuale romana », SMSR 79 (2013), p. 440-462.

D. Dalla, L’incapacità sessuale in diritto romano (« Seminario giuridico dell’università di Bologna » 76), Milan, Giuffrè Editore, 1978.

L. Dubosson-Sbriglione, Le culte de la Mère des dieux dans l’Empire romain, Stuttgart, Franz Steiner Verlag, 2018 (voir le compte rendu de F. Van Haeperen publié dans la Bryn Mawr Classical Review, BMCR, novembre 2018, http://bmcr.brynmawr.edu/2018/2018-11-07.html).

G. Dumézil, Religion romaine archaïque. Avec un appendice sur la religion des Étrusques, Paris, Payot, 19742 [1966]. R. Duthoy, The Taurobolium. Its Evolution and Terminology (“Études préliminaires aux religions orientales” 10), Leyde, Brill, 1969.

A. Erskine, Troy between Greece and Rome. Local Tradition and Imperial Power, Oxford, Oxford University Press, 2001.

S. Estienne, « Introduction » dans Dossier : Et si les Romains avaient inventé la Grèce ?, partie I : Pratiques religieuses, pratiques culturelles : entre identité et altérité, Paris-Athènes, Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2005, consultable sur Internet à l’adresse : http://books.openedition.org/editionsehess/2135.

S. Estienne, « Images et culte : pratiques “romaines” / influences “orientales” ? », dans C. Bonnet, J. Rüpke, P. Scarpi, éd., Religions orientales – culti misterici. Neue Perspektiven – Nouvelles perspectives – Prospettive nuove (“Potsdamer Altertumswissenschaftliche Beiträge” 16), Stuttgart, Franz Steiner Verlag, 2006, p. 147-158.

E. Fantham, Ovid. Fasti. Book IV, Cambridge, Cambridge University Press, 1998.

D. Fishwick, « The Cannophori and the March Festival of Magna Mater », TAPA 97 (1966), p. 193-202.

M. C. Giammarco Razzano, « Galli di Cibele nel culto di età ellenistica », Miscellanea Greca e Romana 8 (1982), p. 227-266.

R. Gordon, « “Ut tu me uindices” : Mater Magna and Attis in some new Latin curse-texts », dans A. Mastrocinque, C. Giuffrè Sibona, éd., Demeter, Isis, Vesta, and Cybele. Studies in Greek and Roman Religion in Honour of Giulia Sfameni Gasparro, Stuttgart, Franz Steiner Verlag, 2012, p. 195-212.

H. Graillot, Le culte de Cybèle, mère des dieux (« BEFAR » 107), Paris, Fontemoing, 1912.

E. Hall, « Did the Trojans turn into Phrygians ? Alcaeus 42, 15 », Zeitschrift für Papyrologie und Epigraphik 73 (1988), p. 15-18.

P. Hardie, « Phrygians in Rome/Romans in Phrygia », dans G. Urso, éd., Tra Oriente e Occidente : indigeni, Greci e Romani in Asia Minore, Pisa, Edizioni ETS, 2007, p. 93-103.

H. Hepding, Attis, seine Mythen und sein Kult, Gieszen, J. Ricker’sche Verlagsbuchhandlung, 1903.

A. Klöckner, « Tertium genus ? Representations of religious practitioners in the cult of Magna Mater », dans G. Richard, G. Petridou, J. Rüpke, éd., Beyond Priesthood Religious Entrepreneurs and Innovators in the Roman Empire, Berlin-Boston, De Gruyter GmbH, 2017, p. 343-384.

L.-M. L’Hommé-Wéry, « Les Mystères d’Éleusis entre privé et public », dans V. Dasen, M. Piérart, éd., Idia kai dèmosia. Les cadres « privés » et « publics » de la religion grecque antique, Liège, Centre international d’étude de la religion grecque antique, 2005, p. 159-175.

J. Latham, « “Fabulous Clap-Trap” : Roman Masculinity, the Cult of Magna Mater, and Literary Constructions of the Galli at Rome from the Late Republic to Late Antiquity », The Journal of Religion 92 (2012), p. 84-122.

J. Latham, « Roman Rhetoric, Metroac Representation : Texts, Artifacts, and the Cult of Magna Mater in Rome and Ostia », MAAR 59/60 (2014/2015), p. 51-80.

R. Mar et al., « Cambios de nivel en las calles de Ostia. Los datos de la excavación arqueológica en el santuario de Cibeles », MedNedInstRome 58 (1999), p. 83.

R. Mar et al., « Santuarios y urbanismo en Ostia. La excavación en el campo de Cibeles », MedNedInstRome 58 (1999), p. 20-22.

F. Massa, « Confrontare per distruggere. Firmico Materno e l’origine diabolica dei culti orientali », SMSR 79 (2013), p. 493-509.

F. Massa, « La notion de “mystères” au iie siècle de notre ère : regards païens et Christian turn », Mètis 14 (2016), p. 109-132.

N. Mclynn, « The Fourth-Century “Taurobolium” », Phoenix 50 (1996), p. 312-330.

R. Meiggs, Roman Ostia, Oxford, Clarendon Press, 19732 [1960].

A. Motte, V. Pirenne-Delforge, « Le mot et les rites. Aperçu des significations de orgia et de quelques dérivés », Kernos 5 (1992), p. 119-140.

S. Nanda, Neither Man nor Woman. The Hijras of India, Belmont, Wadsworth Publishing Company, 1998.

R. R. Nauta, « Catullus 63 in a Roman Context », Mnemosyne 57/5 (2004), p. 596-628.

R. R. Nauta, « Phrygian Eunuchs and Roman Virtus. The Cult of the Mater Magna and the Trojan Origins of Rome in Virgil’s Aeneid », dans G. Urso, éd., Tra Oriente e Occidente : indigeni, Greci e Romani in Asia Minore, Pisa, Edizioni ETS, 2007, p. 79-92.

C. Pavolini, Ostia, Rome-Bari, Laterza, 2006.

C. Pietrangeli, « Un busto di Gallus nei musei Capitolini », in Gli archeologi italiani in onore di Amedeo Maiuri, Sorrento, Di Mauro Editore, 1965, p. 367-377.

P. Pensabene, Ostiensium marmorum decus et decor, Rome, L’Erma di Bretschneider, 2007.

V. Pirenne-Delforge, G. Pironti, L’Héra de Zeus. Ennemie intime, épouse définitive, Paris, Les Belles Lettres, 2016.

L. Richard, « Juvénal et les galles de Cybèle », RHR 169 (1966), p. 51-67.

K. Rieger, Heiligtümer in Ostia (“Studien zur antiken Stadt” 8), Münich, Verlag Dr Friedrich Pfeil, 2004.

K. Rieger, « Tradition locale contre unité supra-régionale : le culte de Magna Mater », Trivium 4 (2009), mis en ligne le 23 octobre 2009 à l’adresse : http://trivium.revues.org/index3362.html.

A. Rolle, Dall’Oriente a Roma. Cibele, Iside e Serapide nell’opera di Varrone, Pise, Edizioni ETS, 2017.

L. E. Roller, « The ideology of the Eunuch Priest », Gender & History 9 (1997), p. 542-559.

L. E. Roller, In Search of God the Mother. The Cult of Anatolian Cybele, Berkeley-Los Angeles-London, University of California Press, 1999.

W. Roscoe, « Priests of the Goddess : Gender Transgression in Ancient Religion », History of Religions 35 (1996), p. 195-230.

E. Rosso, « Secundum dignitatem municipi : les édifices collégiaux et leur programme figuratif, entre public et privé », dans A. Dardenay, E. Rosso, éd., Dialogues entre sphère publique et sphère privée dans l’espace de la cité romaine. Vecteurs, acteurs, significations, Bordeaux, Ausonius, 2013, p. 67-121.

J. Rutter, « The Three Phases of the Taurobolium », Poenix 22 (1968), p. 226-248.

G. Sanders, « Gallos », RAC 8 (1972), col. 984-1034.

G. Sanders, « Les galles et le gallat devant l’opinion chrétienne. La position de Tertullien » (“Études préliminaires aux religions orientales” 68), dans M. B. de Boer, T. A. Edridge, éd., Hommages à Maarten J. Vermaseren, vol. III, Leyde, Brill, 1978, p. 1062-1091.

J. Scheid, « Claudia, la Vestale », dans A. Fraschetti, éd., Roma al femminile, Bari, Laterza, 1994, p. 3-19.

J. Scheid, « Un élément original de l’identité romaine : les cultes selon le rite grec » dans : Dossier : Et si les Romains avaient inventé la Grèce ?, Partie I : Pratiques religieuses, pratiques culturelles : entre identité et altérité, Paris-Athènes, Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2005, consultable sur Internet à l’adresse : http://books.openedition.org/editionsehess/2137.

G. Sfameni Gasparro, Soteriology and mystic aspects in the cult of Cybele and Attis (« EPRO » 103), Leyde, Brill, 1985.

G. Sfameni Gasparro, Misteri e teologie. Per la storia dei culti mistici e misterici nel mondo antico, Cosenza, Edizioni Lionello Giordano S.R.L., 2003.

G. Sfameni Gasparro, « Misteri e culti orientali : un problema storico-religioso », dans C. Bonnet, J. Rüpke, P. Scarpi, éd., Religions orientales – culti misterici. Neue Perspektiven – Nouvelles perspectives – Prospettive nuove, (“Potsdamer Altertumswissenschaftliche Beiträge” 16), Stuttgart, Franz Steiner Verlag, 2006, p. 181-210.

G. Sfameni Gasparro, « Da Cicerone (de har. resp. xi-xiii) a Ovidio (Fast. iv, 179-372). Culto metroaco e identità romana tra la fine della repubblica e l’età augustea », dans G. Casadio, A. Mastrocinque, C. Santi, éd., Apex. Studi storico-religiosi in onore di Enrico Montanari, Rome, Quasar, 2016, p. 219-233.

E. Simon, « Kybele », dans LIMC, VIII, 1, 1997, p. 744-766.

W. Spickermann, « “Initiation” in the Western Provinces of the Roman Empire », dans E. Rébillard, J. Rüpke, éd., Group Identity and Religious Individuality in Late Antiquity, Washington D.C., Catholic University of America Press, 2015, p. 215-244.

K. Summers, « Lucretius’ Roman Cybele », dans E. N. Lane, éd., Cybele, Attis and Related Cults. Essays in Memory of M. J. Vermaseren (“Religions in the Graeco-Roman World” 131), Leyde, Brill, 1996, p. 337-365.

E. M. W. Tillyard, « A Cybele Altar in London », JRS 7 (1917), p. 284-288.

R. Turcan, Numismatique romaine du culte métroaque (“Études préliminaires aux religions orientales” 90), Leyde, Brill, 1983.

R. Turcan, Les cultes orientaux dans le monde romain, Paris, Les Belles Lettres, 1992 (2e tirage).

F. Van Haeperen, « Interventions de Rome dans les cultes et sanctuaires de son port, Ostie », dans M. Dondin-Payre, M.-T. Raepsaet-Charlier, éd., Sanctuaires, pratiques cultuelles et territoires civiques dans l’Occident romain, Bruxelles, Le Livre Timperman, 2006, p. 31-50.

F. Van Haeperen, « Des “médecins de l’âme”. Les prêtres des Religions orientales selon Cumont », dans C. Bonnet, C. Ossola, J. Scheid, éd., Rome et ses religions. Culte, morale, spiritualité. En relisant Lux perpetua de Franz Cumont (« Supplemento a Mythos. Rivista di Storia delle Religioni ». 1 n.s.), Caltanissetta, Salvatore Sciascia Editore, 2010, p. 49-62.

F. Van Haeperen, « Les acteurs du culte de Magna Mater à Rome et dans les provinces occidentales de l’Empire », dans St. Benoist, A. Daguet-Gagey, Chr. Hoët-vancauwen-berghe, éd., Figures d’Empire, fragments de mémoire. Pouvoirs et identités dans le monde romain impérial iie s. av. n.è., vie s. de n.è.-), Lille, Septentrion, 2011, p. 467-484.

F. Van Haeperen, « Cohabitations religieuses à Ostie, port de Rome », dans N. Belayche, J.-D. Dubois, éd., L’Oiseau et le poisson. Cohabitations religieuses dans les mondes grec et romain, Paris, PUPS, 2011, p. 109-128.

F. Van Haeperen, « Collèges de dendrophores et autorités locales et romaines », dans M. Dondin-Payre, N. Tran, éd., Collegia. Le phénomène associatif dans l’Occident romain (« Scripta Antiqua » 41), Bordeaux, Ausonius Éditions, 2012, p. 47-62.

F. Van Haeperen, « Les prêtresses de Mater Magna dans le monde romain occidental », dans G. Urso, éd., Sacerdos. Figure del sacro nella società romana. XIV convegno internazionale (26-28 settembre 2012), Fondazione Niccolò Canussio, Pise, Edizioni ETS, 2014, p. 299-322.

F. Van Haeperen, « Prêtre (sse) s, tauroboles et mystères phrygiens », dans S. Estienne, V. Huet, F. Lissarague, F. Prost, éd., Figures de dieux. Construire le divin en images, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2015, p. 99-118.

F. Van Haeperen, « Establishing, displaying and strengthening group identity by making offerings and producing texts : some case studies from Ostia’s guilds », Religion in the Roman Empire 3 (2017), p. 87-118.

F. Van Haeperen, « Installation des cultes et sanctuaires publics d’Ostie, port de Rome (4e s. av. n.è.-3e s. ap.) », dans S. Agusta-Boularot, S. Huber, W. Van Andringa, éd., Quand naissent les dieux : fondation des sanctuaires antiques : Motivations, agents, lieux (« Collection de l’École française de Rome » 534), Rome, 2017, p. 259-275.

F. Vanhaeperen, « Rappresentazioni dei ministri della Mater Magna a Roma e nelle provincie occidentali dell’Impero », dans F. Fontana, E. Murgia, éd., Sacrum facere. Atti del IV Seminario di Archeologia del Sacro, Trieste, Edizioni Università di Trieste, 2018, p. 241-262.

F. Van Haeperen, « The Cista, a Hallmark of Mater Magna’s Mysteries in the Roman World ? », dans N. Belayche, F. Massa, éd., Figuring Mysteries (« RGRW »), Leyde, Brill, sous presse.

F. Van Haeperen, Fana, templa, delubra. Ostia-Portus, Rome, Qasar, sous presse.

C. Vendries, « Pour les oreilles de Cybèle : images plurielles de la musique sur les autels tauroboliques de la Gaule romaine », dans P. Brulé, C. Vendries, éd., Chanter les dieux. Musique et religion dans l’Antiquité grecque et romaine, Rennes 2001, p. 197-218.

M. J. Vermaseren, Cybele and Attis : the myth and the cult, Londres, 1977.

M. J. Versluys, « Orientalising Roman Gods », dans L. Bricault, C. Bonnet, éd., Panthée : Religious Transformations in the Graeco-Roman Empire, Leyde, Brill, 2013, p. 235-259.

D. Vivó Codina, El programa iconogràfic de l’Attideion del Campo della Magna Mater a Ostia, Universitat de Girona, Tesi Doctoral, 1998.

D. West, The Imagery and Poetry of Lucretius, Edinburgh, University Press, 1969.

© Publications de l’École Pratique des Hautes Études, 2019

Nutzungsbedingungen http://www.openedition.org/6540

Suche in OpenEdition Search

Sie werden weitergeleitet zur OpenEdition Search