Version classiqueVersion mobile

Le care monde

 | 
Pascale Molinier

Remerciements

Texte intégral

1Je remercie tout d’abord Sandra Laugier et Marie Garrau pour l’intérêt qu’elles ont toujours porté à mon travail, la finesse de leurs lectures et leur générosité intellectuelle. Ce livre n’aurait pas été possible sans l’appui de celles et ceux qui ont permis l’accès à ses différents terrains et/ou qui en ont partagé l’expérience : Patricia Paperman, Alain Smagghe, Vanessa Nurock, Saduman Kadi, Antonio Morales, Catherine Alès, Claudia Puerta, et une dédicace spéciale à mon amie Luz Gabriela Arango Gaviria qui nous a quittés le 30 octobre 2017, avec qui j’ai développé la perspective du care en Colombie, mon pays d’adoption. Merci à Claude Gautier et Fabienne Brugère qui ont accepté ce livre dans leur collection, j’ai été très touchée de leur confiance, et merci particulièrement à Claude pour sa présence toujours chaleureuse et son discret travail d’accompagnement. J’ai une dette vis-à-vis des collègues du CERSES rencontrés dans les années 1990 et sans lesquels je n’aurais sans doute jamais osé affronter les problèmes que la morale pose en psychologie : Simone Bateman et Patrick Pharo. J’ai aussi une pensée émue et tendre pour Paul Ladrière, aujourd’hui disparu, dont j’ai suivi les derniers séminaires à l’EHESS. Merci enfin à Béatrice de Gasquez pour m’avoir fait connaître les travaux de Daniel Boyarin sur Bertha Pappenheim.

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont sous Licence OpenEdition Books, sauf mention contraire.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search