Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Épistémologies du genre

Partie 2. Multiplicité et intersections des rapports de domination

La subversion du genre dans la photographie de Nan Goldin

Mélanie Grué

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Au début des années 1970, des photographes américaines ont commencé à aborder dans leurs œuvres des thématiques centrales aux revendications féministes de cette époque : Bea Nettles, Wendy Snyder MacNeil, Anne Noggle ou Judy Dater, par exemple, ont travaillé sur l’identité féminine, la domesticité et la famille (McCarroll 2006, p. 507). Si ces photographes n’envisageaient pas particulièrement leur travail comme une critique politique ou culturelle (p. 508), force est de constater que l’intérêt politique pour les femmes et le développement du mouvement féministe dans la seconde moitié du xxe siècle ont initié une exploration de l’identité féminine par la photographie. La génération suivante de femmes photographes a placé le genre au cœur du travail photographique. Sarah Charlesworth, Barbara Kruger, Cindy Sherman, Mary Kelly et Martha Rosler ont montré un intérêt particulier pour la représentation de la différence sexuelle (McCarroll 2006, p. 508). Elles ont réfléchi aux mythes et à ...

Auteur

Mélanie Grué est docteure en littérature américaine et PRAG d’anglais à l’université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis. Sa recherche porte sur les écritures de la résistance, les représentations littéraires et artistiques du corps et des sexualités, le genre et les féminismes américains. Elle s’intéresse aux écrivain·e·s et artistes queers contemporain·e·s qui perturbent les paradigmes culturels en travaillant sur les notions de normalité, de déviance et de monstruosité. Elle a notamment publié en 2016 « Le pseudo-témoignage de Dorothy Allison, entre stabilisation et subversion des catégories de genre » (Genres/Genre dans la littérature anglaise et américaine, I. Alfandary, V. Broqua et C. Coffin éd., Paris, Michel Houdiard Éditeur) et « Savoirs subalternes et transdisciplinarité : l’indiscipline queer » (Quaderna [en ligne], no 3).

© ENS Éditions, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540