Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Épistémologies du genre

Partie 1. Pluralité et croisements des disciplines

Le genre : une épistémologie contributive pour l’analyse du discours

Marie-Anne Paveau

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Il n’existe pas en France d’articulation théorique explicite entre les études de genre et l’analyse du discours, quelle que soit son orientation. Des chercheur·e·s y travaillent, jeunes et moins jeunes1, mais le genre ne constitue pas encore un paramètre intrinsèque de l’analyse du discours, comme l’ont fait l’idéologie, la classe ou l’appartenance politique dans les travaux de Michel Pêcheux, Jean-Jacques Courtine, Jacques Guilhaumou, Denise Maldidier, Maurice Tournier notamment. L’intégration de ce paramètre à la théorie du discours semble pourtant nécessaire au renouvellement et à la pérennité du paradigme, et réclame une description fine de la manière dont les discursivistes peuvent travailler avec le genre de manière à assurer la validité de leurs analyses. La thèse défendue dans ce chapitre est que le genre constitue un contributeur à l’élaboration des connaissances et des questionnements dans le cadre d’une analyse linguistique du discours. C’est la raison pour laquelle je pa...

Auteur

Marie-Anne Paveau est professeure en sciences du langage à l’université de Paris 13 et membre du centre de recherche Pléiade. Elle travaille en théorie du discours avec une approche transdisciplinaire (philosophie, sciences sociales, SIC, internet studies, porn studies). Parmi ses nombreux travaux sur les questions du genre et des sexualités, on peut mentionner son ouvrage de 2014 sur Le discours pornographique (Paris, La Musardine), ainsi que son article de la même année sur l’écriture numérique des corps (« Quand les corps s’écrivent. Discours de femmes à l’ère du numérique », Recherches de visages. Une approche psychanalytique, É. Bidaud éd., Paris, Hermann).

© ENS Éditions, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540