Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Épistémologies du genre

Partie 1. Pluralité et croisements des disciplines

Le genre en Histoire : universalisme versus universalité plurielle

Michelle Zancarini-Fournel

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Pour initier la réflexion sur le couple universalisme/différences dans la discipline historique française, en lien avec l’historiographie de l’histoire des femmes, des féminismes et du genre, j’évoquerai dans un premier temps le paradoxe présenté par Fiamma Lussana, dans son histoire du mouvement féministe italien du moment 68 :

La plupart des groupes d’auto-conscience a nié l’Histoire avec un grand H, celle qui relate les grands événements, les guerres, les révolutions, le Progrès. [À travers l’auto-conscience], le mouvement féministe a choisi l’absence, l’anonymat, la mémoire des événements infimes du quotidien. Une histoire qui ne se soucie pas de laisser des traces. C’est le paradoxe d’une histoire qui « part du soi » : elle se réapproprie des siècles de douleur et d’oppression à travers le récit de l’expérience vécue, tout en se refusant à intégrer l’Histoire. (Lussana 2012, p. 12)

Les pratiques d’auto-conscience représentent un moment important et symbolique, source de séparatis...

Auteur

Michelle Zancarini-Fournel est professeure émérite d’histoire contemporaine à l’université Lyon 1, membre du LARHRA et spécialiste de l’histoire des femmes et du genre. Elle travaille notamment sur l’histoire sociale du genre ainsi que sur l’histoire de la laïcité, en s’intéressant aux problématiques épistémologiques liées à ces domaines de recherche. Sur ces thématiques, elle a co-dirigé en 2011 le numéro « Colonisations » de la revue Clio (no 33) et en 2013 le numéro « Ouvrières, ouvriers » (no 38). Elle a aussi publié, entre autres, l’ouvrage Luttes de femmes. 100 ans d’affiches féministes, paru en 2013 et écrit avec Bibia Pavard (Paris, Les Échappées), et, en 2016, « Les luttes et les rêves » : une histoire populaire de la France (Paris, La Découverte).

© ENS Éditions, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540