Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Épistémologies du genre

Préface

Christine Détrez

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Il a beaucoup été question ces dernières années de « théorie » du genre. Si les adversaires semblent s’opposer sur bien des points, il en est pourtant un qui paradoxalement les rassemblait : l’utilisation du mot, de l’idée de « théorie » comme un repoussoir. En effet, les un·e·s le brandissaient comme un épouvantail, afin de mettre en garde les parents contre une idéologie venue d’outre-Atlantique pour dévoyer leurs enfants, détruire les valeurs sacrées du mariage et de la famille et, enfin, précipiter la société dans le chaos. Les autres s’en défendaient comme d’une accusation, arguant qu’il n’y a pas de « théorie » du genre, mais des études de genre, marquées par la diversité, la dimension empirique, l’évaluation entre pairs : pas de théorie donc, mais de la science.

Pourtant, a-t-on déjà vu des sciences sans théorie ? Quand et pourquoi le mot s’est-il donc doté d’un sens péjoratif ? Est-ce le singulier de l’emploi « théorie », ou le mot lui-même, qui fâche ? Si le rejet de ce mot ...

© ENS Éditions, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540