Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les théories de l’énoncé dans la grammaire générale

 | 
Valérie Raby

Chapitre II

Proposition, jugement et modalités d’énonciation

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Tous les auteurs de grammaires générales admettent les deux postulats suivants : il existe une faculté rationnelle universelle définie indépendamment de la structure des objets du monde ; la proposition, expression d’un contenu représentatif résultant de l’opération mentale de jugement, est l’instrument permettant d’appréhender de façon « scientifique » la diversité des langues. Ces postulats ne connaissent, depuis la GGR jusqu’aux ouvrages des Idéologues, aucune remise en cause, alors même que les définitions corrélées du jugement et de la proposition sont constamment discutées. Il n’est pas question d’essayer de retracer ici l’histoire du concept de jugement1, mais d’observer l’évolution de cette relation, telle qu’elle se donne à lire dans nos grammaires. Ces définitions sont sujettes à différents réglages, généralement étayés par une théorie de l’entendement explicitement convoquée, et constituent autant de modulations dans l’appréhension et la constitution du champ des énoncés ...

© ENS Éditions, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540