Version classiqueVersion mobile

Eau et environnement

 | 
Paul Arnould
, 
Micheline Hotyat

Occupation des terres et dynamique érosive dans le bassin de l’oued Sidi Maaouia (Cap Bon)

Ali Hamza et Khaled Nouicer

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Plusieurs études se sont intéressées aux rapports entre l’utilisation des sols et la dynamique érosive. La plupart ont insisté sur les relations très étroites entre la nature de l’occupation humaine et le type de processus morphologique en action. Sans négliger le rôle déterminant des facteurs physiques du milieu (soubassement géologique, énergie du relief, climat local et régional, type de formation superficielle et de sols), certains auteurs ont accordé une importance capitale aux facteurs humains, dans l’explication de l’intensification de la dynamique érosive en Tunisie au cours de ces dernières décennies. Certains comme Despois, Mensching, Hamza affirment que l’érosion est en grande partie humaine et traduit une crise du système agraire, une forme d’inadaptation entre milieu et occupation humaine. Le travail présenté ici essaie de contribuer à cette réflexion en cherchant, par le biais d’une approche diachronique, à saisir les tendances de l’évolution de l’occupation des terres...

Auteurs

Institut national agronomique de Tunisie, Tunisie

Faculté des lettres de la Manouba, Tunisie

© ENS Éditions, 2003

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search