Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Dessiner les frontières

 | 
Michelle Auzanneau
, 
Luca Greco

Première partie – Frontières : mises en tension et en perspective

2. Frontière symbolique et construction plurielle d’imaginaires à San Diego (Californie, États-Unis)

Marko Tocilovac

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

1. Introduction

C’est dans l’océan Pacifique, à quelques mètres à peine de la côte, que commence – ou se termine – la barrière frontalière mexico-américaine. Composée de grandes barres de fer d’environ trois mètres de hauteur séparées légèrement les unes des autres, cette barrière devient plus dense et plus haute à mesure qu’elle se prolonge sur la plage puis se transforme en un assemblage compact de barres plus fines et très rapprochées. Alors que le tracé de la ligne frontalière suit la pente d’une petite colline, cette barrière devient une clôture grillagée puis une succession de plaques en métal opaques, qui empêchent les contacts visuels et physiques entre les deux côtés. Au sommet de cette colline, nommée Monument Mesa1, la barrière frontalière redevient une clôture, autour de laquelle a été aménagé un espace pour que puissent se rassembler des personnes des côtés mexicain et américain. Il s’agit du Friendship Park.

Figure 1 : Vue du Friendship Park depuis le côté américain, lor...

Auteur

CREDA, Université Sorbonne Nouvelle et CNRS - CNE, EHESS/CNRS

© ENS Éditions, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540