Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Dessiner les frontières

 | 
Michelle Auzanneau
, 
Luca Greco

Table des matières

Introduction

Michelle Auzanneau et Luca Greco

Dessiner les frontières : une approche praxéologique

Première partie – Frontières : mises en tension et en perspective

Médéric Gasquet-Cyrus

1. Frontières linguistiques et glossonymie en zone de transition : le cas du patois de Valjouffrey

1. Introduction
2. Le terrain et la méthode
2.1. Valjouffrey
2.2. Une approche ethnographique sur le long terme
3. La problématique occitane
3.1. Occitan / langue(s) d’oc ?
3.2. En Provence
4. La problématique francoprovençale
4.1. Une langue ou des « parlers » ?
4.2. Des langues régionales au service de la Région
5. La question des frontières à Valjouffrey
5.1. Hors zone
5.2. Les frontières du patois
5.3. Identités linguistiques et culturelles
5.4. La graphie comme mise en frontières
5.5. Une frontière matérielle : le parc naturel des Écrins
5.6. Frontières générationnelles, frontières sociales
6. Conclusion
Marko Tocilovac

2. Frontière symbolique et construction plurielle d’imaginaires à San Diego (Californie, États-Unis)

1. Introduction
2. L’infrastructure frontalière au Friendship Park
3. Les interventions frontalières de Friends of Friendship Park
4. Une construction plurielle d’imaginaires frontaliers
Niko Besnier

3. Qu’est-ce qu’une frontière pour un sportif international ?

1. Introduction : deux visions des frontières
2. Sports, migrations et frontières
3. Frontières et marginalité
4. Frontières étatiques, frontières sociales

Deuxième partie – Tracer des frontières et ordonner le monde

Marianne Blidon

4. Tracer des frontières pour garantir l’ordre sexuel du monde

1. Prodromes : une Saint-Sylvestre à Cologne
2. L’ordre sexuel du monde
3. La carte, une représentation partielle de l’ordre sexuel du monde et de ses frontières
4. Du dispositif spatial à la frontière
Germán D. Fernández Vavrik

5. La frontière d’étrangéité. Une étude sur la catégorisation associée à l’origine

1. Introduction
2. Étudier la catégorisation associée à l’origine
2.1. L’analyse de la catégorisation et la localité
2.2. Les frontières et l’étrangéité
3. L’étrangéité et les locaux
3.1. L’émergence de l’origine dans des cas concrets
3.2. L’origine comme rappel à l’ordre
3.3. L’origine comme marque d’une différence
3.4. Transformer le cadre pour trouver le non-local
4. Une stratégie pour l’étude de l’étrangéité
4.1. Les frontières de l’étrangéité
4.2. Hospitalité, hostilité et évitement du désaccord
5. Conclusion : catégorisation et frontières
Véronique Traverso

6. Les frontières au prisme de la catégorisation. Construire et déconstruire de la différence : une discussion à propos de l’usage du hammam

1. Corpus et méthode
1.1. Le hammam, objet patrimonial
1.2. La réunion : women’s meeting
1.3. Représentations du hammam et positions prises dans les discussions
1.4. Caractérisations identitaires auto- et hétéro-attribuées
2. Les catégories initiales
2.1. Les chercheures et les habitantes
2.2. User ou non user
3. Catégorisations émergentes : reconfigurations et déplacement des frontières
3.1. Les Algériens et les Syriens
3.2. Le zèle religieux comme principe de catégorisation
Conclusion : les pratiques de catégorisation comme porte d’entrée pour l’étude des frontières

Troisième partie – Isoler, franchir, effacer les frontières

Isabelle Léglise

7. Pratiques langagières plurilingues et frontières de langues

1. Introduction
2. Concepts
2.1. Une entrée par les pratiques langagières hétérogènes plutôt que par les langues
2.2. La mise en frontières des langues par les travaux sur le codeswitching
2.3. (Trans/poly)languaging, pratiques transidiomatiques, hétéroglossie…, contre les frontières de langues
3. Travaux en corpus
3.1. Linguistique de corpus et corpus plurilingues et hétérogènes
3.2. Annotation de corpus plurilingues hétérogènes
3.3. Des énoncés attribuables à plusieurs langues et une absence de frontière linguistique
4. Mises en frontières
4.1. Interactions endolingues-bilingues
4.2. Se comprendre, ou pas, en situation exolingue avec et sans frontières de langues
4.3. Frontières de fait et exclusion de la communication
5. Conclusions
Lorenza Mondada

8. Bricolage linguistique et dissolution des frontières linguistiques à la douane

1. Introduction
1.1. Frontières entre langues : catégorisation, usages et bricolages
1.2. Langues à la frontière : le cas exemplaire de la douane
2. Interactions minimales : organisation multimodale de l’activité
3. Interactions dans une langue reconnue par les deux interlocuteurs
3.1. Reconnaissance, établissement et ajustement de la langue de l’échange lors des salutations
3.2. Négociation explicite de la langue : questions thématisant la langue
3.3. Identification de la langue de l’autre par la lecture de ses documents
3.4. La langue de l’échange n’est jamais établie une fois pour toutes
4. Bricolages linguistiques
4.1. À la recherche de la variété appropriée
4.2. Assemblages occasionnés de ressources plurilingues et multimodales
5. Conclusion
Claudine Moïse

9. Les frontières sociolinguistiques du sujet : disons, c’est-à-dire, je veux dire

1. Introduction
2. L’entretien sociolinguistique, lieu de construction du sujet
3. Le sujet et l’altérité en interaction
4. Du sujet social au sujet psychique de l’énonciation
5. La reformulation, la glose et les particules discursives
6. C’est-à-dire, je veux dire, disons, des marques frontalières du dire
6.1. L’élaboration discursive
6.2. Les stratégies argumentatives

En guise de conclusion

Robert Nicolaï

10. Sous le dessin et le dessein, ou des conditions de la frontière et de l’émergence du sens

1. « Qui vive ? »
2. Perspective
3. Réalité matérialisée de la frontière, ou l’ordre du constat
4. Notion objectivée de la frontière, ou l’ordre de la théorisation
5. Nécessité épistémique de la frontière, ou l’ordre de l’intégration
6. « Passez au large ! »