Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

« Raconter d’autres partages ». Littérature, anthropologie et histoire culturelle

1. Histoire des limites et savoirs des frontières, du Moyen Âge aux Lumières

Une étrange cartographie du roman : Sade et son Idée sur les romans

Luc Ruiz

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

À première vue, parler de « cartographie » à propos de l’Idée sur les romans peut paraître étrange1. En 1800, au moment où le petit essai du marquis de Sade est publié en préface à son recueil de nouvelles, Les Crimes de l’amour, le terme de « cartographie », n’existe pas encore en français : il faut attendre une bonne trentaine d’années pour que le mot apparaisse.2 Toutefois, il ne semble pas complètement anachronique d’employer « cartographie » à propos de la manière d’appréhender le roman au xviiie siècle. En effet, au même titre qu’il existe aujourd’hui un monde des livres, le détour par la géographie permet, par métaphore, d’envisager le monde des romans. D’ailleurs, en 1735, le récit plaisant du père Bougeant explicite de la plus claire des manières la mise en œuvre de la métaphore ou de l’allégorie géographique ; à lui seul, le titre de cette satire donne le programme et dévoile la teneur de l’histoire racontée : Le Voyage merveilleux du prince Fan-Férédin dans la Romancie. D...

Auteur

© ENS Éditions, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540