Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

« Raconter d’autres partages ». Littérature, anthropologie et histoire culturelle

1. Histoire des limites et savoirs des frontières, du Moyen Âge aux Lumières

L’histoire d’Hélène Gillet du « canard » au conte (1625-1836)

Yannick Séité

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Frottements

Cherchant ce qui, dans mes domaines de recherche, était le mieux à même de rendre hommage à Nicole Jacques-Lefèvre, c’est le souvenir d’Hélène Gillet qui s’est proposé à moi. J’avais rencontré (et raconté) son histoire à l’occasion du colloque Le Droit a ses époques, organisé en 1996 par Dominique Descotes à l’Université de Clermont-Ferrand. Si je la rédige et la publie ici pour la première fois, ce n’est pas parce qu’Hélène Gillet est une sorcière. Outre le fait que nulle sorcière n’a jamais été une sorcière, même pour ses contemporains, la jeune femme n’était pas considérée comme telle. Ce n’était pas les traités de démonologie qui inspiraient ses juges, mais de plus classiques édits royaux ; ce n’était pas le bûcher qui la menaçait mais la décapitation, soit le supplice réservé aux infanticides. Sans doute encore son histoire a-t-elle reçu forme littéraire par les soins d’un auteur – Charles Nodier – qui, ambitionnant de renouveler les imaginaires, n’a pas hésité à pui...

© ENS Éditions, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540