Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La reconnaissance avant la reconnaissance

 | 
Francesco Toto
, 
Théophile Pénigaud de Mourgues
, 
Emmanuel Renault

Conflit social, sphère publique et révolutions politiques. Les Lumières et la reconnaissance

L’impensé de Claude-Adrien Helvétius

Le problème de l’estime dans De l’esprit

Francesco Toto

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Chez Helvétius le besoin de reconnaissance représente une constante anthropologique : la « vanité [est] commune à tous les hommes », « tous les hommes veulent donc être loués et flattés », et il n’est d’homme qui puisse se soustraire au « désir d’estime » (De l’esprit, p. 68, 516, 508)1. On rencontre souvent, sous sa plume, l’identification de ce désir à un présupposé pulsionnel indirectement réaffirmé y compris par sa prétendue négation. Il se peut que quelques-uns « veuillent joindre, au plaisir d’être admirés, le mérite de mépriser l’admiration ; mais ce mépris n’est pas vrai » : celui qui « qui dédaigne les éloges souffre du moins qu’on le loue sur ce point » (ibid., p. 68, 274). Le mépris de la réputation est un « effet nécessaire de l’orgueil », la seule manière dont ceux qui ont perdu tout espoir de reconnaissance peuvent obtenir celle-ci (p. 110). Helvétius lui-même en fait volontiers l’aveu : l’orgueil (par exemple celui « de se dire plus vertueux que les autres ») ne peut ...

Auteur

Francesco Toto est chercheur en histoire de la philosophie à l’Université de Roma Tre. Il est vice-directeur de la revue Consecutio Rerum, rédacteur en chef de Paradigmi, membre du comité scientifique de Etica & Politica. Ses études se sont concentrées surtout sur l’histoire de la philosophie moderne. Il est l’auteur de L’individualità dei corpi. Percorsi nell’Etica di Spinoza (Mimesis, 2015).

© ENS Éditions, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540