Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La reconnaissance avant la reconnaissance

 | 
Francesco Toto
, 
Théophile Pénigaud de Mourgues
, 
Emmanuel Renault

Introduction

Emmanuel Renault, Théophile Pénigaud de Mourgues et Francesco Toto

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Sous l’apparente unité du mot « reconnaissance » se cache tout un univers de significations dont on doit tenir compte dès lors qu’on en fait l’objet d’une réflexion explicite. En français, par exemple, on peut parler de reconnaissance au sens de la recognition, comme lorsqu’on demande à quelqu’un s’il nous a reconnu ; au sens de la gratitude, comme lorsqu’on exprime notre reconnaissance envers ce qui a été fait pour nous ; au sens d’admettre que quelque chose a eu lieu ou d’avouer une faute, comme au sein des débats concernant la reconnaissance d’un génocide ou lorsqu’on exige de quelqu’un qu’il reconnaisse ses torts. Enfin, on peut parler de reconnaissance dans le cadre de la problématique de la construction ou de la confirmation de l’image de soi par autrui : c’est de cette quatrième acception que relève l’opposition du mépris et de la reconnaissance. Le terme allemand « Anerkennung » renvoie presque exclusivement à la quatrième des acceptions françaises. Et c’est ce mot d’« Anerk...

Auteurs

Emmanuel Renault est professeur de philosophie à l’université Paris Ouest-Nanterre-La Défense. Auteur de deux ouvrages sur la reconnaissance, Mépris social (Éditions du Passant, 2004 [2000]) et L’Expérience de l’injustice (La Découverte, 2004), il a récemment publié Connaître ce qui est. Enquête sur le présentisme hégélien (Vrin, 2015) et codirigé le volume collectif Hegel à Iéna (ENS Éditions, 2015, avec Jean-Michel Buée) et le volume Friedrich Engels, Écrits de jeunesse, tome 1, 1839-1842 : Le jeune Allemand hégélien (Éditions sociales, 2015, avec Jean-Claude Angaut, Jean-Michel Buée et Paulin Clochec).

Théophile Pénigaud de Mourgues est agrégé de philosophie et doctorant à l’École normale supérieure de Lyon. Sa thèse porte sur la philosophie politique de Rousseau et sa réception moderne et contemporaine. Il s’intéresse également de près aux développements les plus récents de la philosophie politique et sociale.

Francesco Toto est chercheur en histoire de la philosophie à l’Université de Roma Tre. Il est vice-directeur de la revue Consecutio Rerum, rédacteur en chef de Paradigmi, membre du comité scientifique de Etica & Politica. Ses études se sont concentrées surtout sur l’histoire de la philosophie moderne. Il est l’auteur de L’individualità dei corpi. Percorsi nell’Etica di Spinoza(Mimesis, 2015).

© ENS Éditions, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540