Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Lire avec soin

 | 
Éric Méchoulan

Chapitre III

Critique de la faculté de juger (du passé)

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« La phrase est un filet, l’art est de savoir où et comment le lancer. »
Hubert Damisch

S’il est ainsi possible de saisir la valeur de la critique, et surtout sa pertinence pour la justice, ne devrait-elle pas quand même recouper ce qu’on appelle classiquement le « jugement » ? Or, nous venons de voir que nous devrions plutôt l’opposer au jugement. La critique du jugement ne consiste pas seulement à en examiner les propriétés et les limites, mais aussi à en mettre à jour les problèmes cachés, voire les vices de forme. Autant le critique peut adopter une position politique de marginal ou revendiquer une résistance aux pouvoirs en place, autant le juge parle à partir d’une valeur établie et au nom d’une institution reconnue. Le critique joue sa réputation, voire sa vie, dans ses prises de position publique. Le juge joue de sa connaissance acquise des lois et de son marteau catégorique pour dire ce qui doit être reçu comme juste. Voilà ce qui semble gêner le plus dans le cadre d’une théo...

© ENS Éditions, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540