Version classiqueVersion mobile

Signifier. Essai sur la mise en signification

 | 
Robert Nicolaï

Et en postlude…

Texte intégral

  Je marchais le cœur battant,

  la gorge sèche,

  et si parfait autour de moi était le silence de pierre,

  si compact le gel insipide et sonore de cette nuit bleue,

  si intrigants mes pas qui semblaient poser imperceptiblement au-dessus du sol de la rue,

  je croyais marcher au milieu de l’agencement bizarre et des flaques de lumière égarantes d’un théâtre vide

   

  mais un écho rebondissait contre les façades,

  un pas à la fin comblait l’attente de cette nuit vide,

  et je savais pour quoi désormais le décor était planté.

*

1Fragment restructuré pour l’occasion en forme de poème, à partir du roman de Julien Gracq Le Rivage des Syrtes.

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont sous Licence OpenEdition Books, sauf mention contraire.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search