Version classiqueVersion mobile

Signifier. Essai sur la mise en signification

 | 
Robert Nicolaï

Partie 4. Dynamique sémiotique et élaboration du sens

Partie 4. Introduction

Texte intégral

Et, comme eux, elle semblait avoir poussé, pris possession de l’horizon avec une rapidité singulière ; soudain elle avait été là ; son immobilité même, décevante sur la grisaille de soir, avait dû longtemps la dérober au regard.
Julien Gracq, Le Rivage des Syrtes.

1Après avoir montré que la thématique de la dynamique sémiotique que je vais introduire ici n’est pas née avec notre siècle, mais connaissait des précurseurs aux xixe et xxe siècles, je ferai une ouverture vers les recherches contemporaines conduites dans le cadre de l’ethnométhodologie. En effet, l’approche ethnométhodologique a permis d’introduire des questionnements sur les procès d’élaboration des catégories et de l’émergence du sens en contexte, sur l’indexicalité en général et sur la place et la fonction de l’analyse que pratiquent les acteurs de la vie sociale dans l’organisation continue de ce qu’ils font ordinairement afin que cela fonctionne, aille de soi et puisse correspondre aux besoins du moment. Il s’agira donc de montrer que ces approches contemporaines et parallèles – par-delà leurs frontières – ont de réelles affinités entre elles et qu’elles sont susceptibles de s’articuler ou de se recouvrir partiellement. Conséquemment, je réintroduis par ce biais la réflexion sur les clôtures et les frontières.

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont sous Licence OpenEdition Books, sauf mention contraire.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search