Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Corpus de textes : composer, mesurer, interpréter

 | 
Émeline Comby
, 
Yannick Mosset
, 
Stéphanie de Carrara

Bibliographie générale

Texte intégral

Arbach Najib et Saandia Ali, 2013, « Aspects théoriques et méthodologiques de la représentativité des corpus », Corela. En ligne : [http://corela.revues.org/3029] (consulté le 02 février 2015).

Bardin Laurence, 1980, L’analyse de contenu, Paris, Presses universitaires de France, 240 p.

Baylon Christian, 1996, Sociolinguistique : société, langue et discours, Paris, Nathan, 304 p.

Beaudouin Valérie, 2000, « Statistique textuelle : une approche empirique du sens à base d’analyse distributionnelle », Texto ! En ligne : [http://www.revue-texto.net/Inedits/Beaudouin_Statistique.html] (consulté le 02 février 2015).

Berelson Bernard, 1952, Content Analysis in Communication Research, New York, Free Press, 220 p.

Bommier-Pincemin Bénédicte, 1999a, Diffusion ciblée automatique d’informations : conception et mise en œuvre d’une linguistique textuelle par la caractérisation des destinataires des documents, thèse de doctorat de l’Université Paris IV-Sorbonne.

—, 1999b, « Construire et utiliser un corpus : le point de vue d’une sémantique textuelle interprétative », Atelier Corpus et TAL : pour une réflexion méthodologique, conférence TALN 99, 12-17 juillet 1999, A. Condamines, M.-P. Péry-Woodley et C. Fabre dir., Cargèse, TALN, p. 26-36. En ligne : [http://icar.univ-lyon2.fr/membres/bpincemin/biblio/pincemin_taln99.pdf] (consulté le 29 octobre 2014).

Cappeau Paul et Gadet Françoise, 2007, « L’exploitation sociolinguistique des grands corpus », Revue française de linguistique appliquée, vol. 12, nº 1, 99-110.

Chateauraynaud Francis, 2003, Prospero. Une technologie littéraire pour sciences humaines, Paris, CNRS éditions, 404 p.

Demazière Didier et al., 2006, Analyses textuelles en sociologie. Logiciels, méthodes, usages, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 224 p.

Fenelon Jean-Pierre, 1981, Qu’est-ce que l’analyse des données ?, Paris, Lefonen, 311 p.

Guilhaumou Jacques, 2002, « Le corpus en analyse de discours : perspective historique », Corpus, nº 1. En ligne : [http://corpus.revues.org/8] (consulté le 13 mars 2015).

Jacques Marie-Paul, 2005, « Pourquoi une linguistique de corpus ? », La linguistique de corpus, G. Williams éd, Rennes, Presses universitaires de Rennes (Rivages linguistiques), p. 21-30.

Jaubert Anna, 2002, « Corpus et champs disciplinaires. Le rôle du point de vue », Corpus, nº 1. En ligne : [http://corpus.revues.org/13] (consulté le 15 mars 2015).

Habert Benoît, 2000, « Des corpus représentatifs : de quoi ? pour quoi, comment ? », Linguistique sur corpus – études et réflexions, M. Bilger éd., Perpignan, Presses universitaires de Perpignan.

Habert Benoît, Nazarenko Adeline et Salem André, 1997, Les linguistiques de corpus, Paris, Armand Colin, 240 p.

Heiden Serge, Magué Jean-Philippe et Pincemin Bénédicte, 2010, « TXM : une plateforme logicielle open source pour la textométrie. Conception et développement », 10th International Conference on the Statistical Analysis of Textual Data – JADT 2010, S. Bolasco, I. Chiari et L. Giuliano éd., Rome, Edizioni Universitarie di Lettere Economia Diritto, p. 1021-1032.

Kerbrat-Orecchioni Catherine, 2012, « Le contexte revisité », Corela. En ligne : [http://corela.revues.org/2627], consulté le 10 mars 2015.

Le Lay Yves-François, 2013, « Encrer les eaux courantes : la géographie prise au mot », Géocarrefour, vol. 88, nº 1, p. 3-13.

Lebart Ludovic, Salem André et Berry Lisette, 1998, Exploring Textual Data, Dordrecht, Springer, 262 p.

Lebart Ludovic et Salem André, 1994, Statistique textuelle, Paris, Dunod, 344 p.

Leblanc Jean-Marc et Pérès Marie, 2011, « Propositions de visualisations pour la navigation lexicométrique », Document numérique, vol. 14, nº 1, p. 105-134.

Lemercier Claire et Zalc Claire, 2008, Méthodes quantitatives pour l’historien, Paris, La Découverte, 120 p.

Mayaffre Damon, 2002, « Les corpus réflexifs : entre architextualité et hypertextualité », Corpus, nº 1. En ligne : [http://corpus.revues.org/11] (consulté le 13 mars 2015).

—, 2005, « Rôle et place des corpus en linguistique : réflexions introductives », Texto !, nº 10. En ligne : [http://www.revue-texto.net/Corpus/Publications/Mayaffre_Corpus.html] (consulté le 2 mars 2015).

Mayring Philipp, 2000, « Qualitative content analysis », Forum : Qualitative Social Research / Sozialforschung, vol. 1, nº 2, 10 p.

Mellet Sylvie, 2002, « Corpus et recherches linguistiques », Corpus, nº 1. En ligne : [http://corpus.revues.org/7] (consulté le 23 février 2015).

Moirand Sophie, 2006, « Textes, discours et contextes », Pratiques, vol. 129-130, p. 43-49.

Negura Lilian, 2006, « L’analyse de contenu dans l’étude des représentations sociales », Sociologies, théories et recherches. En ligne : [http://sociologies.revues.org/993] (consulté le 28 octobre 2014).

Paillé Pierre éd., 2006, La méthodologie qualitative : postures de recherche et travail de terrain, Paris, Armand Colin, 238 p.

Pincemin Bénédicte, 2011, « Sémantique interprétative et textométrie – version abrégée », Corpus, vol. 10, p. 259–269. En ligne : [http://corpus.revues.org/2121] (consulté le 13 mars 2015).

—, 2012, « Sémantique interprétative et textométrie », Texto !, vol. 17, nº 3. En ligne : [http://www.revue-texto.net/docannexe/file/3049/pincemin_texto11.pdf] (consulté le 13 mars 2015).

Pincemin Bénédicte et al., 2010, « Fonctionnalités textométriques : proposition de typologie selon un point de vue utilisateur », 10th International Conference on the Statistical Analysis of Textual Data – JADT 2010, S. Bolasco, I. Chiari et L. Giuliano éd., Rome, Edizioni Universitarie di Lettere Economia Diritto, p. 341-353.

Prost Antoine, 1996, « Les mots », Pour une histoire politique, R. Rémond éd., Paris, Seuil, p. 255-285.

Rastier François, 2004, « Enjeux épistémologiques de la linguistique de corpus », Texto ! En ligne : [http://www.revue-texto.net/Inedits/Rastier/Rastier_Enjeux.html] (consulté le 2 mars 2015).

—, 2011, La mesure et le grain : sémantique de corpus, Paris, Champion, 272 p.

Ratinaud Pierre et Marchand Pascal, 2012, « Application de la méthode ALCESTE aux “gros” corpus et stabilité des “mondes lexicaux” : analyse du “Cable Gate” avec IRAMUTEQ », Lexicometrica, 10 p. En ligne : [http://lexicometrica.univ-paris3.fr/jadt/jadt2012/Communications/Ratinaud,%20Pierre%20et%20al.%20-%20Application%20de%20la%20methode%20Alceste.pdf] (consulté le 13 mars 2015).

Reinert Max, 1983, « Une méthode de classification descendante hiérarchique : application à l’analyse lexicale par contexte », Les cahiers de l’analyse de données, vol. 8, nº 2, p. 187-198.

Tournier Maurice, 1969, « Le centre de recherche de lexicologie politique de l’ENS de Saint-Cloud », Langue française, vol. 2, nº 2, p. 82-86.

—, 1980, « D’où viennent les fréquences de vocabulaire ? La lexicométrie et ses modèles », Mots, nº 1, p. 189-209.

—, 1993, Lexicometria, Lisbonne, Universidade Aberta, 127 p.

Williams Geoffrey éd., 2005, La linguistique de corpus, Rennes, Presses universitaires de Rennes (Rivages linguistiques), 418 p.

© ENS Éditions, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Lire

Freemium

open access

Offert par L’éditeur de ce site