Version classiqueVersion mobile

La géographie, émergence d’un champ scientifique

 | 
Laura Péaud

I. 1780-1815 : situation des savoirs géographiques

Introduction

Texte intégral

1La période comprise entre 1785 et 1815 constitue le seuil de l’interrogation de notre travail et fonctionne aussi comme un moment liminaire pour la construction de la géographie moderne en tant que champ disciplinaire identifié, doté d’une sociologie et d’une épistémè propres. Si ce processus s’effectue à l’échelle européenne, puisque des tribunes continentales apparaissent, il s’envisage surtout et d’abord à l’échelle nationale, voire locale. On passe en effet, entre 1785 et 1815, d’une production de savoirs géographiques nationalement indifférenciés, à portée universaliste affirmée dans la plupart des cas, à la mise en place progressive d’écoles disciplinaires nationales, de plus en plus influencées par leur autorité politique tutélaire. À la veille de la Révolution française, les savoirs géographiques sont produits sans réel encadrement disciplinaire, puisque la géographie n’est pas reconnue en tant que champ bien identifié et délimité : plusieurs historiens de la discipline préfèrent d’ailleurs parler de « géographies » au pluriel, ou même de « savoirs géographiques » (Besse, Blais, Surun, 2010). Bien qu’elle soit largement engagée et puise dans cette période une partie de ses fondements, la structuration des savoirs géographiques autour d’objectifs nationaux s’amorce seulement entre 1785 et 1815. Ce moment est encore celui du maintien de tentations universalistes, par-delà un désir d’institutionnalisation et de consolidation nationale.

2L’ambition de cette première partie réside donc dans l’élucidation et la compréhension des différents mouvements à l’œuvre : émergence des nationalismes et des espaces politiques nationaux ; augmentation de la demande politique de savoirs sur l’espace ; création de champs des savoirs géographiques sur des horizons nationaux, soutenus et consolidés par des attendus politiques ; maintien de la tentation universaliste dans la production de savoirs géographiques.

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont sous Licence OpenEdition Books, sauf mention contraire.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search