Version classiqueVersion mobile

Une histoire éditoriale : The Conjure Woman de Charles W. Chesnutt

 | 
Cécile Cottenet

Repères biographiques

Texte intégral

1858

Naissance de Charles W. Chesnutt le 20 juin à Cleveland dans l’Ohio.

1866

La famille Chesnutt déménage à Fayetteville en Caroline du Nord.

1867

Charles W. Chesnutt commence à fréquenter l’école publique noire Howard, financée par le Bureau des affranchis.

1871

Mort de sa mère, Ann M. Sampson Chesnutt.

1872

Faillite de l’épicerie paternelle. La famille s’installe dans une ferme à l’extérieur de Fayetteville. Charles devient professeur stagiaire à l’école Howard sous la direction de Robert Harris.

1873-1876

Devient l’assistant de Cicero Harris, principal de l’école Peabody à Charlotte (Caroline du Nord). Enseigne dans les écoles de campagne l’été. Commence la rédaction de son journal.

1878

Épouse Susan W. Perry, professeur à l’école Howard de Fayetteville.

1879

Naissance de leur première fille, Ethel. À l’été, tentative infructueuse pour trouver un emploi de sténographe à Washington DC.

1880

Succède à Robert Harris à la tête de l’École normale de Caroline du Nord pour les Noirs. Sa deuxième fille, Helen, naît en décembre.

1883

Démissionne du poste de directeur de l’École normale. Trouve un emploi de reporter pour l’agence de presse Dow Jones and Company ; rédige quelques articles financiers pour le New York Mail and Express. Naissance de son fils, Edwin, à Fayetteville. En novembre, quitte New York pour Cleveland, où il travaille dans le département de comptabilité de la compagnie Nickel Plate Railroad.

1884

La famille Chesnutt emménage à Cleveland en avril.

1885

Chesnutt commence à étudier le droit. Vend sa nouvelle « Uncle Peter’s House » au syndicat McClure, qui la publie dans le Cleveland News and Herald en décembre.

1886

Début de ses publications dans le magazine Family Fiction.

1887

Passe l’examen du barreau et trouve un emploi de sténographe dans le cabinet d’avocats Henderson, Kline et Tolles à Cleveland. Il est le premier Africain-Américain à publier une nouvelle dans le magazine The Atlantic Monthly en août (« The Goophered Grapevine »). Les époux Chesnutt deviennent membres du Cleveland Social Circle, cercle regroupant les membres distingués de la communauté de couleur.

1888

Deuxième nouvelle (« Po’ Sandy ») parue dans le numéro de mai de The Atlantic Monthly. Ne parvient pas à se constituer une clientèle en tant qu’avocat.

1889

Début de la correspondance avec George W. Cable, participe à son Open Letter Club, débat de la question raciale. Quitte Henderson, Kline et Tolles, ouvre son propre cabinet de sténographie. Écrit « Rena Walden », qui deviendra The House Behind the Cedars (1900).

1890

Sa fille Dorothy naît en décembre.

1891

Houghton, Mifflin rejette sa proposition de collection de nouvelles.

1896

Voyage en France et en Angleterre.

1897

Walter H. Page, rédacteur en chef d’Atlantic Monthly, accepte deux nouvelles, « The Wife of his Youth » et « The March of Progress ». Houghton, Mifflin refuse le manuscrit Mandy Oxendine (qui ne sera publié qu’en 1997). Page demande à Chesnutt de lui envoyer une vingtaine de nouvelles ; rencontre avec l’éditeur à Boston à l’automne.

1898

Page propose la publication d’une collection de nouvelles. Chesnutt lui envoie 6 nouvelles inédites en mai.

1899

Publication de The Conjure Woman en mars. Prend contact avec les éditions Small, Maynard de Boston et propose d’écrire une biographie de l’abolitionniste Frederick Douglass (publiée dans la collection Beacon Biographies of Eminent Americans). The Wife of His Youth, and Other Stories of the Color Line est publié en novembre. Chesnutt ferme son cabinet de sténographie et se lance dans une carrière d’écrivain professionnel.

1900

Houghton, Mifflin, puis le magazine The Century rejettent le roman « The Rainbow Chasers ». Début de l’écriture de The Marrow of Tradition sur les émeutes de Wilmington. Publication de The House Behind the Cedars en octobre.

1901

Rencontre Booker T. Washington à Tuskegee (Alabama) lors d’une tournée de conférences dans le Sud. Publication de The Marrow of Tradition en octobre. Chesnutt ouvre un nouveau cabinet de sténographie.

1902

Fait une demande pour entrer au Rowfant Club, un club de bibliophilie de Cleveland ; sa candidature est rejetée pour des raisons raciales.

1903

Début de la correspondance avec William E. B. DuBois. Les éditions McClure, Phillips rejettent le manuscrit d’« Evelyn’s Husband ».

1905

Devient membre du Comité des Douze (Committee of Twelve) fondé par Booker T. Washington. Publication de The Colonel’s Dream chez Doubleday, Page en septembre. Conférence sur le problème des préjugés raciaux devant l’Association historique et littéraire de Boston.

1908

Conférence devant le Niagara Movement fondé par DuBois.

1910

Devient membre du Comité général de la NAACP (Association nationale pour l’avancement des personnes de couleur) fondée l’année précédente. Devient membre du Rowfant Club.

1912

Publie « The Doll » dans The Crisis, édité par DuBois pour la NAACP. Voyage en Europe avec sa fille Helen.

1913

Se mobilise contre une proposition de loi interdisant le mariage interracial dans l’Ohio.

1915

Fait interdire la projection du film The Birth of a Nation de David W. Griffith à l’intention d’un groupe de jeunes gens de Cleveland.

1916

Assiste à la conférence d’Amenia dans l’État de New York organisée par William E. B. DuBois et le président de la NAACP, Joel Spingarn, qui illustre la mobilisation des associations noires pour les droits civiques.

1918

Début du partenariat professionnel avec Helen C. Moore, création du cabinet de sténographie Chesnutt and Moore.

1921

Houghton, Mifflin, puis Alfred Knopf refusent le manuscrit du roman Paul Marchand, F.M.C. ; The House Behind the Cedars paraît en feuilleton dans le journal africain-américain The Chicago Defender.

1923

Participe aux protestations contre la politique d’exclusion de l’internat et des cafétérias des étudiants noirs de première année à l’université de Harvard.

1924

The House Behind the Cedars est adapté au cinéma par le réalisateur africain-américain Oscar Micheaux ; une autre version, du même Micheaux, sortira en 1932 (Veiled Aristocrats).

1927

Houghton, Mifflin publie une deuxième édition de The Conjure Woman avec une préface de Joel Spingarn.

1928

Chesnutt reçoit la médaille Spingarn attribuée par la NAACP.

1932

Décède le 15 novembre

© ENS Éditions, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search