Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

John Stuart Mill et Harriet Taylor : écrits sur l'égalité de sexes

 | 
Françoise Orazi

Tableau des événements contemporains

Texte intégral

DATE VIE de JOHN STUART MILL ET HARRIET TAYLOR AUTRES ÉVÉNEMENTS en G.-B. (changements politiques majeurs, montée des revendications en faveur des femmes, publications d’ouvrages faisant date dans la philosophie de J. S. Mill ou du féminisme)
1806 Naissance de J. S. Mill, premier fils de James Mill.
1807 Naissance de Harriet Hardy. Abolition du commerce de l’esclavage. La campagne a connu une forte participation féminine.
1818 James Mill : The History of British India.
1820 J. S. Mill séjourne en France (1820-1821). James Mill publie l’article « On Government » et se prononce contre le droit de vote des femmes.
1823 J. S. Mill débute sa carrière de trente-cinq ans à la Compagnie des Indes orientales. Il est arrêté parce qu’il distribue des brochures, d’inspiration malthusienne, ayant trait au contrôle des naissances.
1825 William Thompson et Anna Wheeler publient (sous le nom de Thompson) Appeal of One Half the Human Race, Women, Against the Pretensions of the Other Half, Men, To Retain Them in Political and Thence in Civil and Domestic Slavery.
1826 Harriet Hardy épouse John Taylor. Début d’un épisode dépressif pour J. S. Mill, forte remise en question des certitudes héritées de ses mentors, c’est-à-dire Jeremy Bentham et James Mill.
1829 Fin de la discrimination légale contre les catholiques.
1830 J. S. Mill se rend à Paris pour rencontrer les saint-simoniens. Rencontre de J. S. Mill et de Harriet Taylor.
1832 Great Reform Act. Une nouvelle loi étend le suffrage à la bourgeoisie et abolit certaines formes de corruption. Mort de Jeremy Bentham. Première pétition réclamant le droit de vote pour les femmes présentée aux Communes.
1833 Séparation de facto de Harriet Taylor et de son mari. Abolition de l’esclavage.
1836 J. S. Mill devient directeur de publication de la London and Westminster Review, une revue créée par Bentham en 1823 ; il occupe ce poste jusqu’en 1840, puis ne reste que collaborateur occasionnel. Mort de James Mill.
1837 Victoria devient reine. Harriet Martineau : Society in America.
1839 À la suite de la campagne menée par Caroline Norton, le parlement vote la loi permettant aux femmes d’avoir la garde de leurs jeunes enfants en cas de séparation.
1840 La conférence mondiale contre l’esclavage se tient à Londres, mais les délégations féminines ne peuvent prendre part au débat. Plusieurs premières féministes se recruteront parmi les rangs des abolitionnistes.
1843 A System of Logic. Marion Reid : A Plea for Woman, being a Vindication of the Importance and Extent of her Natural Sphere of Action.
1846 Début de la campagne de presse de Mill et Taylor au sujet des violences conjugales (ils écrivent plusieurs articles jusqu’en 1854).
1847 Diffusion du premier tract réclamant le vote des femmes écrit par Anne Knight.
1848 Principles of Political Economy. Ouverture de Queens College à Londres, premier établissement d’enseignement supérieur ouvert aux femmes. On y forme des femmes au métier d’institutrice ou de gouvernante.
1849 Mort de John Taylor.
1851 Mariage de J. S. Mill et Harriet Taylor. Parution de « Enfranchisement of women » dans la Westminster Review. Pétition en faveur du votre des femmes présentée aux Lords.
1853 La loi Aggravated Assaults Act durcit les peines encourues par les auteurs de violences conjugales.
1854 Barbara Leigh Smith Bodichon : A Brief Summary in Plain Language of the Most Important Laws Concerning Women, together with a few Observations thereon.
1856 Bessie Rayner Parkes : Remarks on the Education of Girls. Pétition sur le droit à la propriété pour les femmes mariées.
1857 Loi autorisant le divorce et le droit à la propriété de la femme séparée de son mari. (Divorce and Matrimonial Causes Act).
1858 Mort de Harriet Taylor en Avignon.
1859 On Liberty.
1861 Utilitarianism et Considerations on Representative Government.
1865 J. S. Mill devient député à la Chambre des communes. Il représente la circonscription de la City et Westminster jusqu’en 1868. Il tente, sans succès, de convaincre les Communes d’octroyer le droit de vote aux femmes. Elizabeth Garrett devient la première femme médecin.
1866 J. S. Mill présente une pétition pour le droit de vote des femmes aux Communes. Premières associations en faveur du droit de vote à Édimbourg, Londres et Manchester. Barbara Leigh Smith Bodichon : Reasons for the Enfranchisement of Women. Emily Davies : The Higher Education of Women. Lydia Becker : « Female Suffrage ».
1867 Deuxième loi sur l’extension du suffrage, toujours exclusivement masculin.Helen Taylor (fille de Harriet Taylor) : The Claims of Englishwomen to the Suffrage Considerered.
1869 The Subjection of Women. Les femmes célibataires qui remplissent les conditions requises par la loi sont autorisées à voter aux élections locales. (Municipal reform Act).Ouverture de Girton College à Cambridge.
1870 Loi relative au droit de propriété des femmes mariées (Married Woman's Property Act).Josephine Butler fonde la Ladies National Association for the Repeal of the Contagious Diseases Acts.
1873 Mort de J. S. Mill en Avignon.

© ENS Éditions, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540