Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

John Stuart Mill et Harriet Taylor : écrits sur l'égalité de sexes

 | 
Françoise Orazi

Anthologie

Déclaration de John Stuart Mill à l’occasion de son mariage avec Harriet Taylor

« Statement on marriage », annonce du 6 mars 1851

John Stuart Mill

Texte intégral

1Étant sur le point, si j’ai le bonheur de recevoir son consentement, de m’unir par les liens du mariage avec la seule femme que j’aie jamais voulu épouser et étant donné que nous sommes tous deux en désaccord complet et absolu avec la nature du mariage tel qu’il est défini par la loi, et ce pour de nombreuses raisons dont le fait qu’il confère juridiquement à l’une des deux parties signataires du contrat l’autorité et le pouvoir sur l’autre partie, c’est-à-dire sa personne, ses biens et sa liberté d’action, indépendamment de ses désirs et de sa volonté, et n’ayant à ma disposition aucun moyen légal de me soustraire à ces pouvoirs odieux (ce que je ferais assurément si un engagement en ce sens avait une valeur légale), je pense qu’il est de mon devoir de donner acte de ma protestation contre les lois régissant le mariage et qui confèrent ces pouvoirs et de faire la promesse solennelle que je n’en userai jamais, quelles que soient la situation ou les circonstances. Je déclare que mon intention, ma volonté et la condition même de notre engagement, si Madame Taylor et moi-même devons nous marier, sont qu’elle garde une liberté d’action la plus totale ainsi qu’une liberté de disposer d’elle-même et de tous ses biens actuels ou futurs, identique à celle qu’elle aurait sans ce mariage ; je nie et rejette absolument toute prétention à des droits que j’aurais prétendument acquis par cette union.

© ENS Éditions, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540