Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Mary Wollstonecraft : aux origines du féminisme politique et social en Angleterre

Remerciements

Texte intégral

Je remercie très chaleureusement Jean-Michel Garde, qui a consacré un temps infini à une relecture à la fois méticuleuse et bienveillante des traductions. Qu’il trouve ici l’expression de toute ma gratitude.

Je tiens également à remercier Neil Davie et Malcolm Harvey de m’avoir donné leur avis sur la syntaxe parfois tortueuse de Mary Wollstonecraft, ainsi que Daniel Roux, dont les suggestions de lecture m’ont permis de me replonger dans la littérature française du xviiie siècle.

Je suis aussi redevable à Frédéric Regard, directeur de la collection, pour ses précieux conseils et sa correction attentive du manuscrit, ainsi qu’aux deux experts anonymes qui ont révisé ce travail et l’ont enrichi de leurs suggestions.

Je remercie enfin tout le personnel de la bibliothèque Denis-Diderot de Lyon-Gerland, qui m’a grandement facilité la tâche au cours des années consacrées à l’élaboration de cet ouvrage.

© ENS Éditions, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540