Version classiqueVersion mobile

Le fil de l'écrit

 | 
Aïssatou Mbodj-Pouye

Annexes. Transcriptions de cahiers

Texte intégral

1On trouvera ici la transcription des séries de photographies dont je dispose pour trois des cahiers de mon corpus, dont l’analyse est centrale pour la troisième partie de l’ouvrage. À la différence des documents insérés au fil du texte, ces transcriptions permettent de disposer d’une vue d’ensemble du contenu du cahier.

Liste des cahiers dont la transcription suit

2Pour les titres je respecte la convention selon laquelle les guillemets sont réservés aux désignations des scripteurs, les autres étant ceux par lesquels j’ai choisi de les désigner.

3Cahier 1 – Moussa Camara: «l’histoire des faits qui on [t] passé» (2 photographies, 2 pages) Cahier 2 – Makan Camara: Cahier en cours (6 photographies) Cahier 3 – Moussa Coulibaly: «Cahier de contrôle» (2001) (16 photographies)

Note sur les transcriptions

4Ces transcriptions sont proposées faute de disposer de photographies d’assez bonne qualité pour la publication papier. En effet, les photographies ont été réalisées sur le terrain, avec un appareil photo numérique de qualité moyenne acquis en 2001, et sous certaines contraintes techniques: notamment, je ne pouvais vider la carte régulièrement n’ayant pas d’ordinateur. Aussi mon souci principal a été de pouvoir stocker le maximum de photographies et je n’ai donc pas choisi la résolution maximum. Je renvoie le lecteur désireux de visualiser l’ensemble des photographies à la version électronique1.

5Ces transcriptions ne visent pas à transmettre la totalité des informations qu’une photographie fournit et ne sont donc pas de l’ordre du fac-similé ou de la reproduction de l’écriture manuscrite.

6Elles sont intégrales pour les deux premiers cahiers, partielles pour le dernier, pour lequel les pages entières comportant des crédits raturés ou des listes de noms sont signalées sans être reproduites.

7Ces cahiers n’ont pas tous été photographiés dans leur intégralité, aussi la pagination proposée sert à se repérer dans ces documents sans toujours correspondre à la pagination réelle (en particulier pour le cahier 2). L’ordre est cependant toujours respecté.

8J’ai anonymisé le prénom du scripteur et le nom du village, comme dans le corps du texte, ainsi que les données personnelles (l’adresse par exemple).

Conventions de transcription spécifiques à cette annexe

9La transcription respecte la variation majuscule/minuscule quand celle-ci est repérable sur l’original. La différence script/cursive n’est pas reportée.

10La disposition sur la page n’est pas reproduite mais les sauts de ligne sont indiqués – quand ils sont identifiables, ce qui n’est pas toujours le cas lorsqu’une ligne est complète –, de même que le recours à la marge.

11L’orthographe est respectée, pour le français comme pour le bambara, de même que la ponctuation.

12Les principales ratures sont indiquées mais pas les taches ou les surlignages. Crochets [] indiquent des indications concernant la transcription. Passages en bambara sont traduits selon le dispositif suivant: l’original est encadré par le signe//, suivi de la traduction en italiques. Quand une transcription en orthographe rectifiée figure, elle est donnée entre accolades {}.

13Une incertitude dans l’établissement du texte ou dans la traduction est suivie de (?); la mention?? Signalant qu’un passage incertain n’a pas été traduit.

14Les XX ou XXX signalent des données numériques non reproduites par souci de maintenir l’anonymat.

Cahier 1 – Moussa Camara: «l’histoire des faits qui on [t] passé»

Photographie 1/page 1

15L’histoire des faits qui ont passé

16Ma première femme est mariée en juin 1990.

17La première fille est né dimanche le 28 avril 1991 a 6h. Elle a commencé a marché Le 24 juiller 1992. Assitan est sevré mercredi le 11-11-1992.

18Mercredi le 6-1-1993 depar de Assitan K. a la capital.

19Mon cegon mariage est fait vendredi le 28-5-1993 a 0h elle a été acouché en fevrier 1991

20Fatoumata C a couche pour le deuxième fois lundi le 17-5-1993 a 1 (h

21Assa diarra a été desede le 9-10-1993 à 0h30

22Fatumata a accouché pour le troixième mercredi le 27 decembre 12-1995 à 20h

23Jais perdu ma mère vendredi le 15-aout [8 est porté au-dessus]-97 à 11h

Photographie 2/page 2

24Vendredi le 17-octobre 1997 naiçance de mon quatrième ils [sic] Kadidia Camara - Assitan Konaté a accoucher pour sa deuxième fille [le reste suit dans la marge inférieure] mardi le 26 mais 1998 a 11h

25date de mais fils

26binafou Camara [hésitation : le C apparaît sur un K initialement écrit] est né lundi le 15 novembre 1999 a 9h.

Cahier 2 – Makan Camara: Cahier en cours

27[Une édition de ce cahier est proposée dans un article antérieur (Mbodj-Pouye 2008). Quelques corrections ont été apportées ici par rapport à cette première version].

Photographie 1/page 1

28[Haut d’une page comportant un tableau rempli]

29[Dans la marge supérieure, coin gauche:] MC [paraphe avec majuscules cursives] 1996 [Dans la marge supérieure, au centre:]

30//tarata don òkutoburu kalo tile 29 San kalo 10. alla yan

31fakòròba ka kalifa minè a la ka shi to san 76 la a

32yèrè ka denbaya la k. 13H waati n’o ye 1H ye//

33mardi le 29 octobre, 10ème mois de l’année, Dieu

34a rappelé à lui notre vieux père, qui avait 76 ans,

35au sein de sa propre famille, ici à K. à 13H, c’est-à-dire 1H

36nyɛfͻli : explication ; ba : chèvre ; nyò : mil ; warijε : argent liquide ;

37wari kafolen : argent additioné (montant agrégé).

38[La première colonne comporte une liste de noms individuels ou de groupe]

nyɛfͻli

ba

nyò

warijɛ

warikafolen

mamadu jara fana

40

+ 40

kèrèlakaw

100

140

musa jara fusenibugu

40

180

solomani keyita ntekedo ( ?)

100

280

farakͻrͻmusanigatigi burama

400

680

sekumòru sanògò

200

880

bakari ture sondo

20

900

shaka banba

20

920

bala turé dinyèkòrò

30

950

nͻma denkè jèrò

20

970

Photographie 2/page 2

39[Bas d’une page comportant un tableau à 4-5 colonnes, non remplies]

40année 96.97. poids. total. 6 009 prix total 186.279.

41[flèche pointant « Année »] du déçai de nos père.

Photographie 3/page 3

42fanta- a acoucher, samedi le 28 Descembre

431996 a [rature] 16h. s’était le garçon.

44sunkalo mankònò tile. 18. [date en bambara]

452 °). fanta a acoucher mardi le 26 août 1997 à 1[coupé par la photographie]

46farain kalo tile 21 n’oye

47dussu a acouché, lundi le 14 septembre 199 [coupé par la photographie]

48//fatumata Kulubali, maninka mus [coupé par la photographie – on peut reconstituer «muso», femme]

49ye, ka furusiri kèra juma. Mè kal [coupé par la photographie – on peut reconstituer «kalo», mois]

50tile 12 san 2000. farain kalo tile 7//

51fatumata Kulubali, femme maninka

52son mariage a eu lieu vendredi le 12 Mai

53de l’an 2000. le 7 du mois africain

54le soir

55fatime à acoucher un garçon Samedi

56le 10.11.2001 à 5 h du matin

57sunkalo mankònò tile 24.

Photographie 4/page 4

58vendredi le 21 Février 1997.

59pépéCalé est mort Samedi le 27. Novembre

601998. al hag [rature] de 46 ans

61El hage Mamadou hakili douman q uon appelle

62Mamadou Coulibaly est mort, Vendredi le 11

63Descembre 1998 a 5h du matin

64//Sounkalo mankònò tile 22 al hage de 16 [76?] ans.

65kaladen ma. 10 000 nikò. a sara ka kalan-

66dens 1 000. a dens 40. aye sans 54 kè

67kalannden kalan la.//

68Le 22 du mois « sounkalo mankono » à l’âge de 16 [76?] ans.

69ses élèves, plus de 10 000 personnes. il mourut

70alors que 1 000 élèves. ses enfants 40. il a passé 54 ans

71à enseigner à des élèves.

Photographie 5/page 5

72[Les deux premières lignes se terminent sur la page de droite, au-delà de la reliure]

73le chef du village de K. [nom du village anonymisé] qui s’appelle

74Baba Coulibaly est mort, lundi le 13 Janvier

751998 à 0h al hajd de 81 an

76sunkalo tile 14.

77//K. [nom du village anonymisé] Juma misiri dayèlèta, sankalo

787-tile 10. 1998

79arajo so mògò min tun bè yan o tun ye

80Madou Diarra ye//

81La mosquée du vendredi de K. a été inaugurée le 10 juillet 1998. La personne de la radio qui était présente était [nom de personne].

Photographie 6/page 6

82[Dans la marge supérieure centrale, une opération est posée]

83J’ai acheté une pompe une clé une pince

84dimanche le 19 mars 1998.

85une radio mercredi le 12. août. 1998

86Jouma Camara est parti à la capital, mercredi, le 17.2

87ngouloufyèna [nom partiellement raturé] adama bleu moeur

88balafon mort Dimanche le 19

89Mars 2000 alaj de 42 ans.

905h du matin.

91Seliba Kalo tile 12.

92[Problème d’établissement du texte et de traduction pour ce dernier paragraphe]

Cahier 3 – Moussa Coulibaly: « Cahier de contrôle » (2001). Version photographiée en 2004

Photographie 1: couverture

Photographie 2/page 1

Photographie 3/pages 2-3

Photographie 4/pages 4-5

Photographie 5/pages 6-7

Photographie 6

Photographie 7/pages 10-11

Photographie 8/pages 12-13

Photographie 9/p. 14-15

Photographie 10/pages 16-17

Photographie 11/pages 18-19

Photographie 12/pages 20-23

Photographie 13 / pages 24-25

93[NB. le chapitre 8 propose une lecture d’ensemble de ce cahier]

94[Prénom, nom] NICOLLE 1933 [explication orale: il s’agit de la mention figurant sur un camion lors d’un emploi qu’il a eu auprès d’une entreprise de transport à Koutiala]

95[Prénom, nom; soulignés]

96Cahier de côtrole

97Nicolle

981933

99[Suit une liste de trois noms d’amis et personnes dont certains ont communiqué des renseignements reproduits dans ses cahiers.]

100Page 2 vierge

101Page 3 mardi le 23 octobre 2001 [Suit une page entière de crédits consentis à des clients de sa boutique, dont beaucoup sont raturés – ces crédits sont formulés ainsi: nom, prénom ou simplement prénom ou surnom de la personne, somme à rembourser ou quantité en kilogramme, sans que la denrée ne soit précisée; ils sont raturés une fois remboursés.]

102Page 4 [Suite des crédits]

103Basseni [nom de famille]: Petti mil

104110 kg (17) 1 870 le reste 2 130

10550 kg (18) 900 le reste 1 230

10656 kg (18) 1 008 le reste 222

10730 kg (?) (18) 678 ses fini./.

108Page 5.

109Mardi le 1 janvier 2002

110[Page séparée en 4 ; liste des personnes récoltant le coton, avec des quantités et de premiers calculs.]

111[Tableau concernant le décompte familial du coton, reproduit à la photographie 2; péréquation détaillée dans la deuxième partie]

112Page 8 vierge

113Page 9 [prénom du scripteur – indications en bambara « totalu », total/« tò », reste; suit une liste de nombres en colonne, non identifiée]

114[La section p. 10-15 est écrite au bic vert.]

  • 2 Je reprends les noms de sourates donnés par Jacques Berque dans sa traduction française du Coran (2 (...)

115Page 10 [Cette première page donne, en translittération latine mais avec une graphie fluctuante pour les mêmes expressions, en orthographe francisante, les principaux éléments récités lors de la prière musulmane: la Fatiha, première sourate du Coran, celle de l’«ouverture»2, puis la formule dite des salutations qui est à réciter en position assise, ainsi que les formules à dire lors de la prosternation, debout puis assis. il s’agit très probablement de la copie d’une brochure permettant l’apprentissage ou le ré-apprentissage de la prière, telles que l’on en trouve beaucoup sur les marchés et dans les librairies islamiques. les inconsistances orthographiques peuvent provenir du processus de copie comme figurer dans le texte original.]

116M. 26.8.003 [date]

117A S.

118Bismil-lahir-Rahmanir-Rahimi

1191. Al-hamdou lil-lahi rabbil-âlamîna

1202. Arrahmânir-rahîmi

1213. Mâliki yawmid-dîni

1224. Iyyâka na-aboudou-wa iyyâka nasta-inou

1235. Ihdinas-sirâtal-Moustaghîma

1246. Sirâtal-ladzîna an amta alaïhim

1257. Khaïril makhdhoûbi Alaïhim waladhdhâl-lîna (âmîna)

126Attahiyyâtou lil-lâhi

127Azzâkiyâtou lil-lâhi

128Attayyibâtous-Salawâtou lil-lahi

129As-salâmou alaïka ayyouha-n-nabiyyou wa

130Rahmatoul-lâhi.

131Wa Barakâtouhou.

132As-Salâmou alaynâ wa alâ ibâdil-lâhis-sâlihîna

133Ach-hadou-an-lâ ilâha il-lal-lâhou, wa ach-hadou

134anna [ajouté dans la marge]Mouhammadan abdouhou wa rassoûlouhou.

135Soub-hâna Rabbiyal-a-alâ (3 fois)

136Soub-hâna Rabbyal-azhîmi wa Bihamdihi (3 fois)

137Page 11 [Cette page et les quatre suivantes fournissent le texte, toujours en translittération latine et en orthographe francisante, des sourates du Coran en partant de la in; ce sont les sourates les plus courtes et les plus couramment récitées lors de la prière, et cela correspond à l’ordre d’apprentissage des prières dans l’enseignement coranique.

138Sur cette page figurent: « les hommes », sourate 114, « le point du jour », sourate 113, « la religion foncière », sourate 112.]

139Bismil-lahir-Rahmanir-Rahimi

1401. Ghoul-aoûdzou Birabbin-nâssi

1412. Malikin-nâssi

1423. Hâhin nâssi

1434. Min charril-waswâssil-Khannâssi

1445. Alladzï youwaswissou Fî Soudoû rin-nassi

1456. Minal yinnati wan-nâssi

146Bismil-lahir-Rahmanir-Rahimi

1471. Ghoul-aoûdzou Birabbil Falaghi

1482. min-charri mâ Khalagha

1493. Wa min charri Khâssighin îdzâ waghaba

1504. Wa min charri-nafâssâti Fil-oughadi

1515. Wa min charri hâssidin idzâ hassada

152Bismil-lahir-rahmanir-rahimi

1531. Ghoul houwal-lâhou Ahadoun

1542. Allahous-samadou

1553. Lam yalid wa lam-yoûlad

1564. Wa lam yakoun lahou kouf-an Ahadoun

157Page 12 [Suite: « La fibre », sourate 111, « Le secours victorieux », sourate 110, « les dénégateurs », sourate 109.]

158Bismil-lahir-rahmanir-rahimi

1591. Tabbatyadâ abîlahabin wa tabba

1602. Mâ-akhanâ an-hou mâlouhou wa ma Kassaba

1613. Sayaslâ nâran dzâta lahabin

1624. Wamra-a touhou hammâlatal-hatabi

1635. Fî jidiha habloun mim-massadin.

164Bismil-lahirr-rahmanir-rahimi

1651. Idzâ-zâa nasroul-lâhiwal-fat-hou

1662. wa ra aïtan-nâssayadkhouloûna Fî dînil-lâhi afwâdjan

1673. Fa sabbih, bihamdi rabbika wastakhir-hou,

168Inna-hou kâna tawwâban.

169Bismil-lahir-rahmanir-rahimi

1701. Ghoul yâ ayyouhal-kâfirouna

1712. Lâ a-a-boudou mâ ta-aboudoûna

1723. Wa lâ antoum âbidoûna mâ a-a-boudou

1734. Wa lâ anâ âbidoûna mâ abadtoun

1745. Wa lâ antoum âbdoûna mâ a-a-boudou

1756. Lakoum dînoukoum wa liya dîni.

176Page 13 [Suite: «l’aluence», sourate 108, «l’aide», sourate 107, «Quraysh», sourate 106.]

177M. 27.8. 003

178Bismil-lahir-rahmanir-rahimi

1791. innâ a-ataïnâkal Kawsara

1802. Fassalli lirabbika, wan har

1813. inna châniaka houwal abtarou.

182Bismil-lahir-rahmanir-rahimi

1831. A ra-aytal ladzî youkadzibou bid-dîni

1842. Fa dzâlikal-ladzî. Yadou-oul-yatima

1853. Wa lâ-yahoud-dhôu alâta-âmil-miskini

1864. Fa waïloun lilmousal-lîna

1875. Alladzîna houm an salâtihim sâhoûna

1886. Alladzîna houm yourâoûna

1897. Wa yamnaoûnal mâoûna

190Bismil-lahir-rahmanir-rahimi

1911. Li îlâfi ghouraïchin

1922. ilâfihim rihlatach-chitaî was-saïfi

1933. Fal ya-boudoû rabba hâdzal-baïti

1944. al-ladzi at’amahoun min zoû-inwa-âmanahoun min Khawin.

195Page 14 [Suite: « l’éléphant », sourate 105, « le détracteur », sourate 104, « le temps », sourate 103.]

196Bismil-lahir-rahmanir-rahimi

1971. Alam tara Kaïfa-fa-ala rabboukabi-as-hâbil-Fîli

1982. Alam yaj-al kaïdahoum Fïtadhlîlin

1993. wa arsala alaïhim taïran abâ-bïla

2004. Tarmîhim bihidjâratin min sijjîlin

2015. Fa jâala-houmka asinma-akoûlinl

202J. 28.8.003

203Bismil-lahir-rahmanir-rahimi

2041. Waïloun-likoulli houmazatinl-loumzatin

2052. Al-ladzî jama-a mâlan wa-addadahou

2063. Yahsabou anna mâlahou akh-ladahou

2074. Kallâ la younbadzanna Fil houtamati

2085. Wa mâ adrâka mal houtamatou

2096. Nâroul-lâhil-moûghadatou

2107. Allatî tattaliou alal-aF-idati

2118. innahâ alaïhim moûssadatoun

2129. Fî amadin moumaddadatin

213Bismil-lahir-rahmanir-rahimi

2141. Wal asri innal-insäna lafî Khousrin

2152. ilal-ladzîna âmanoû wa amiloûs-sâlihâtiwa

216Tawâssaw bil-haghgwi wa tawâssaw bis-sabri.

217Page 15

218[Suite: « Rivaliser par le nombre», sourate 102, interrompue après le deuxième verset, pour une sourate qui en compte huit.] lundi 9.1.003 Bismil-lâhir-Rahmânir-Rahimi al Hâkoumout – takâsourou, Hattâ Zourtoumat maghâlira.

219[Double page blanche, probablement laissée vacante pour la poursuite de la copie de sourate, interrompue p. 15 au beau milieu d’une sourate.]

220Page 18 vierge

221Page 19

222Lundi 22 avril 2002 – 4 [e] mois

223[Prénom et nom d’une personne.] A Bamako

224Laiyaboukou Comune 4

225Rue XXX N° de la porte XX

226N° tel: XX-XX-XX

227[Prénom, nom d’une autre personne avec des initiales.]

228[Le texte qui suit est présenté par le scripteur, lors de son commentaire de son cahier, comme un « dalilu », destiné à soigner une femme qui a des règles abondantes; voir la description de cette séquence dans le chapitre 8.]

229{juma fajiri nsanan ɲɛji

230Qul huwa Allahu siɲɛ 7, siɲɛnikɛdaba

231A mugu bɛ bͻ ni o ye, lemuru kumun

232O bɛ ci fo u, o bɛ kɛ k’a tɛgɛ ko.

233Ka mugu bͻ, o b’a lakari}

234Le vendredi à l’aube, la sève de l’arbre Daniellia olivivieri,

235« Qul huwa Allahu » [Sourate du Monothéisme] 7 fois, la houe qui sert à sarcler,

236C’est avec elle qu’on extrait la poudre. Le petit citron vert

237On le tranche, on s’en sert pour se laver les mains

238On extrait la poudre, qui sert d’antidote.

239[Le texte qui suit est désigné comme un «kilisi» dans le commentaire oral du scripteur.]

240Ne Mako bé Karisala

241A kèra yumayé A kérajukumayé

242Oténé ka sirayé

243Ala na kira kana osa. Demiseni

244Kana osa. Doukutiki sekanakala

245{Ne mago bɛ karisa la

246A kɛra ɲuman ye, a kɛra juguman ye

247O tɛ ne ka sira ye

248Ala n’a kira kana o sa. Deminsɛnnin

249Kana o sa. Dugutigi sen kana k’a la}

250J’ai besoin d’un tel.

251Que ce soit pour du bien, que ce soit pour du mal

252Ce n’est pas mon problème (je n’ai pas à m’en soucier)

253Que Dieu et son Prophète ne l’empêchent pas. Que l’enfant ne l’empêche pas. Que le chef du village ne s’en mêle pas.

254[Le dernier texte de cette série est désigné comme « bamananfura ».]

255//Suruku Tomono lado. Abé koko furaké

256Ani Diala bulunaru Oni nyama bulu

257Dayélé bali. Obébé tiké soni tise

258Tise Asima. Nabé susu kolokala tejò Ala

259{Surukuntͻmͻnͻn ladͻn. A bɛ kɛ k’o furakɛ.

260Ani jalabuluneru, o ni ɲamabulu

261Dayɛlɛbali. O bɛɛ bɛ tigɛ so, ni i tise, i tɛ se a si ma.

262Ni a bɛ susu, kolonkala tɛ jͻ a la.

263N’a forokira ji kalaman bɛ kɛ filen kͻnͻ,

264N’a sumana ka se minni hake ma,

265Dͻ bɛ soli minta ye, I bɛ k’o a tͻ la}

266Le jujubier à griffes: ça sert à le soigner [« le » pour le nom d’une maladie]

267Et aussi les feuilles de caïlcédrat bien vertes, ainsi que les feuilles de pied-de-bœuf.

268Impossible à ouvrir. On les coupe toutes à la maison, si on n’y arrive pas, on n’arrive pas à la graine.

269Quand on le pile, le pilon ne doit pas s’arrêter.

270Quand c’est (bien) écrasé, on met de l’eau chaude dans la calebasse

271Quand ça a refroidi à une température où on peut le boire

272On en puise une partie pour boire, on se lave avec le reste

273[On voit la marque de la découpe de la feuille correspondant aux pages 21-22.] Page 20 [Suite du médicament qui précède.]

274Na forokila jikalama bekaka file kono,

275Na sumana kase mini hakema.

276Dobesoli mitaye, ibéko Atola././/

277{Surukuntͻmͻnͻn ladͻn. A bɛ kɛ k’o furakɛ.

278Ani jala bulu ? ? O ni ɲama bulu

279Dayɛlɛbali. O bɛɛ bɛ tigɛ so, ni tise

280Tise a se a ma (?).Ni a bɛ susu, kolonkala tɛ jͻ a la.

281N’a forokira ji kalaman bɛ kɛ a ka filen kͻnͻ,

282N’a sumana ka se mini hake ma,

283Dͻ bɛ soli minta ye, I bɛ k’o a tͻ la}

284Le gui du jujubier à griffes. On le lave pour en faire un médicament.

285Avec la feuille de caïlcédrat ( ?), ainsi que la feuille du pied-de-bœuf

286Qui empêche de s’ouvrir

287Quand on le pile, le pilon ne doit pas s’arrêter

288Quand cela est écrasé, on met de l’eau chaude dans sa calebasse,

289Quand cela a refroidi à une température où on peut le boire, on en puise un peu pour le boire, tu te laves avec le reste

290[Le reste de la page est vierge.]

291Page 23

292Dimanche 8[e] Mois – 2003

293A Bamako

294[Liste de cinq personnes identifiées par prénom et nom, suivis d’une indication numérique, peut-être des crédits ; avec mention du total en français.]

295[Cette double page comporte la notation de résultats de matchs de la CAN qui a eu lieu au Mali en 2002 : cette liste consigne les résultats, avec parfois des indications sur les villes du Mali où ont lieu ces matchs, ainsi que des horaires.

296Une tentative d’organisation, isolant les résultats des demi-finales et de la finale dans un encadré au milieu de la page 25, semble avoir été instaisfaisante : ces notations sont lacunaires – manquent deux résultats de matchs au bas de la p. 25 – et parfois fautives – la première demi-finale a opposé le Nigeria et non l’Algérie au Sénégal ; la date de la finale est le 9 février et non le 29 ; c’est le Cameroun qui s’est imposé en finale et non le Sénégal –, et l’ensemble est repris au propre sur les pages qui suivent. Certains noms de pays, d’abord orthographiés fautivement, sont corrigés lors d’occurrences ultérieures.]

Page 24

Coupe d’afrique des nations de football

Mali 2002

Le 19-1° : 2002

Mali-Liberia

1 - 1

20-1 : 2002

Egypte – Sénégal

0-1

Cameroun – R D.C

1-0

Burkina – Afrique du Sud

0-0 (Ségou)

21-1° : 2002

Côte d’ivoire-Togo 2) 18H (Sikaso)

0-0

Tunisie – Sambie (19H) Sikaso)

0-0

Algerie – Nigeria 1) 8 Ko [visiblement mis pour Bamako] (16H) (A)

0-1

Ghana – Maroc Ségou (B)

0-0

25 1° : 2002

Mali – Nigeria Bamako

0-0

Liberia – Aligerie

2- 2

Ghana – Afriqu du Sud

0-0

26 1° : 2002

Côte d’ivoir – Camerour sikaso

0-1

Egypte – Tunusie

1-0

Maroc – Burkina

2-1

Page 25

Ghana – Afriqu du Sud

0-0

Sénégal – Sambie

1-0

Maroc – Togo

3-0

Demifinal Le 7-2 : 2002

Algerie – Sénégal

1-2

Mali – cameroun

0-3

Le 29-2 = 2002

Sénégal – cameroun

3-2

28-1-2002

Mali – Algerie Bamako

2-0

Nigeria – liberia

1-0

31/1° 2002 Bamako

Egypte – Zambie 2-1 (16H)

Senégal – tunisie

0-0

29-1-2002 Bam

Côte d’ivoire – Maroc sikaso

1-3

Cameroun – togo Kayes

Nigeria – Ghana

Mali – Afriqu du sud

2-0

Photographie 14/p. 26-27

297[Les pages 26 à 28 proposent l’ensemble des résultats, cette fois de manière strictement chronologique, et avec des notations plus régulières, notamment en ce qui concerne le format d’écriture des dates, plus conformes à l’orthographe pour les noms de pays, et rectifiant les erreurs concernant les résultats en demi-finale et finale. Toutefois, tous les résultats ne sont pas reportés non plus, ce qui accrédite l’hypothèse d’une écriture en plusieurs temps, avec des rencontres indiquées avant qu’elles n’aient eu lieu et que le résultat ne soit connu.]

298Coupe d’Afrique des nations de football

Mali 2002

Le 19-1-2002

Mali-Liberia

S. 1-1

20-1-2002

Egypte – Senégal

0-1

Cameroun – R DC

1-0

Burkina – Afrique du Sud

0-0 Ségou

21-1-2002

Côte d’ivoire-Togo 18H Sikaso

0-0

Tunisie – Zambie 19H Sikaso

0-0

Algerie – Nigeria 16H Bamako

0-1

Ghana – Maroc Ségou Bamako

0-0

25-1-2002

Mali – Nigeria Bamako

0-0

Liberia – Aligerie

2-2

Ghana – Afriqu du Sud

0 0

26-1-2002

Côte d’ivoire – cameroun sikaso

0-1

Egypte – Tunisie

1-0

Maroc – Burkina

2-1

Ghana – Afriqu du Sud

0-0

Page 27

Sénégal – Zambie

1-0

RDC – Togo

0-0

28-1-2002

Mali – Algerie Bamako

2-0

Nigeria – liberia

1-0

29-1-2002

Côte d’ivoire – RDC sikaso

1-3

Cameroun – togo Kayes

3-0

Nigeria – Ghana

Mali – Afriqu du sud

2-0

30-1-2002

Ghana – Burkina

2-1

Afriqu du sud – Maroc

3-1

Cameroun – egypte

Congo – Sénégal

31-1-2002

Egypte – Zambie

2-0

Sénégal – Tunisie

0-0

Photographie 15/p. 28-29

299[Suite des notations concernant la CAN. Début inachevé des notations concernant la Coupe du monde de 2002]

Demi finale le 7-2-2002

Nigeria – Sénégal

1-2

Mali – cameroun

0-3

Le 9-2-2002

Nigeria – mali

1-0

Sénégal – cameroun

2-3

-------------------------------------

300Coupe du monde des nations football

A Jampon

Le 31-5-2002

Françe – Sénégal

0_1

Le 1-6-2002

Cameroun – urulande

1-1

Brisil – Tourouké

2-1

Kouratie – Mosik

Italy – Egateur

2-0

301Page 29 vierge

Photographie 16/p. 30-33

302[Le feuillet correspondant aux pages 31-32 a été partiellement découpé le long d’un dessin de camion au feutre vert avec une route coloriée au feutre bleu qui occupe toute la largeur du cahier.]

Notes

1 Voir le catalogue d’ENS éditions: http://catalogue-editions.ens-lyon.fr

2 Je reprends les noms de sourates donnés par Jacques Berque dans sa traduction française du Coran (2002 [1990]).

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont sous Licence OpenEdition Books, sauf mention contraire.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search