Version classiqueVersion mobile

Histoire des théories du temps dans les grammaires françaises

 | 
Jean-Marie Fournier

Bibliographie

Texte intégral

Sources

Aisy Jean d’, 1685, Le génie de la langue française, Paris, Laurent d’Houry, 2 volumes, reproduction Genève, Slatkine reprints, 1972.

Açarq Jean-Pierre d’, 1760, Grammaire française philosophique, ou traité complet sur la physique, sur la métaphysique et sur la réthorique du langage qui règne parmi nous dans la société, Genève, Moreau et Lambert.

Arnauld Antoine et Lancelot Claude, [1676] 1660, Grammaire générale et raisonnée, 3° édition, Paris, Le Petit.

Assier Adolphe d’, 1861, Essai de grammaire générale d’après la comparaison des principales langues indo-européennes, Paris, B. Duprat.

Augustin saint, 1980, Œuvres de saint Augustin. 14, Deuxième série : Dieu et son œuvre. Les confessions : livres VIII-XIII, Martin Skutella éd., Aimé Solignac introduction et notes, Eugène Tréhorel et André Bouissou trad., Paris, Desclée De Brouwer (Bibliothèque augustinienne).

— 1659, Les Confessions de S. Augustin, Arnauld d’Andilly trad., 7e édition, Paris, Veuve J. Camusat et P. Le Petit.

Bauer Johann Heinrich Ludwig, 1967 [1827-1833], Vollständige Grammatik der neuhochdeutschen Sprache, Berlin, de Gruyter, 1967

Beauzée Nicolas, 1765, « Tems », Encyclopédie, ou dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers, par une Société de gens de lettres, Denis Diderot et Jean d’Alembert, Paris, Briasson, 1751-1780.

— 1767, Grammaire générale, ou exposition raisonnée des éléments nécessaires du langage pour servir de fondement à l’étude de toutes les langues, Paris, Barbou, 2 volumes.

Blondin Jean-Noël, 1789, Grammaire française simplifiée, Paris, Chez l’auteur.

Boinvilliers Jean-Étienne, 1802, Grammaire raisonnée ou cours théorique et pratique de la langue française, Paris, Barbou.

Bosquet Jean, 1586, Elements ou institution de la langue française, Mons, Charles Michel, reproduction Genève, Slatkine reprints, 1972.

Boyer Abel et Miege Guy, 1718, A New Double Grammar French-English and English-French, Amsterdam, R. G. Wetstein.

Buffier Claude, 1709, Grammaire française sur un plan nouveau, Paris, N. Le Clerc et al., reproduction en microiches, Paris, France-expansion (Archives de la linguistique française ; 65), 1972.

Burggraff Pierre, 1863, Principes de grammaire générale, ou exposition raisonnée des éléments du langage, Liège, A. Dessain.

Buxtorf Johann 1651 [1609], Johannis Buxtorii hesaurus grammaticus linguae sanctae Hebrææ. Duobus libris methodicè propositus, quorum prior vocum singularum naturam & proprietates, alter vocum conjunctarum rationem & elegantiam universam, accuratissimè explicat. Adjecta prosodia metrica sive poeseos Hebræorum dilucida tractatio : lectionis Hebræo-Germanicæ usus & exercitatio. Editio quarta, cum capitum & vocum irreguliarum indice, Bâle, Ludwig König.

Caminade Marc-Alexandre 1798 [an VII], Premiers éléments de la langue française ou grammaire usuelle rédigée d’après les principes des meilleurs auteurs tant anciens que modernes, Paris, H. Agasse.

Castille J. -B. 1803 [an XI], Abrégé raisonné de la grammaire française, Paris, Chez l’auteur.

Cauchie Antoine, 1586, Grammaticae gallicae libri tres, Strasbourg, B. Iobinus ; réédition Grammaire française, 1586 : texte latin original, Colete Demaizière trad. et notes, Paris, H. Champion (Textes de la Renaissance ; 46), 2001.

Chapelain Jean et Conrart Valentin, 1638, Les sentiments de l’Académie française sur la tragicomédie du Cid, Paris, Jean Camusat.

Chemin-Dupontès Jean-Baptiste, 1794, Abrégé de la grammaire française, Paris, Courrier de la librairie.

Chifflet Laurent, 1659, Essay d’une parfaite grammaire de la langue française, Anvers, J. Van Meurs, reproduction Genève, Slatkine reprints, 1973.

Chompré Étienne-Maurice et Monchablon Étienne-Jean, 1778, Petite grammaire française, dans Cours d’étude à l’usage des élèves de l’École royale militaire, Paris, Nyon aîné.

Collin Pierre-Nicolas (d’Ambly), 1807, Grammaire française, analytique et littéraire, Paris, C. Villet.

Condillac Étienne Bonnot de, 1775, Grammaire, tome I du Cours d’étude pour l’instruction du prince de Parme, Parme, Imprimerie royale, réédition Œuvres philosophiques de Condillac, Georges Le Roy éd., Paris, PUF, 1947, t. I.

Copineau (Abbé), 1774, Essai synthétique sur l’origine et la formation des langues, Paris, Ruault.

Court de Gébelin Antoine, 1774, Grammaire universelle et comparative, dans Monde primitif analysé et comparé avec le monde moderne considéré dans son génie allégorique et dans les allégories auxquelles conduisit ce génie, Paris, Chez l’auteur, 1773-1782.

Cros A., 1800, Grammaire générale, présentée à l’Institut national de France, Paris, Maréchal éd.

Damourete Jacques et Pichon Édouard, 1925, « La grammaire comme mode d’exploration de l’inconscient », L’évolution psychiatrique, n° 1, p. 237-257.

Dangeau Louis de Courcillon de, 1694, 1711, 1754, Essais de grammaire contenus dans trois lettres d’un académicien à un autre académicien, Paris, J. -B. Coignard ; réédition Opuscules sur la grammaire par l’abbé de Dangeau, réédité d’après les éditions originales avec introduction et commentaires, Manne Ekman éd., Upsala, Almqvist et Wiksells, 1927 ; reproduction Opuscules sur la langue française, par divers académiciens [1754], Genève, Slatkine reprints, 1969.

Daubé L. -J. -J. , 1803 [an XI], Essai d’idéologie servant d’introduction à la grammaire générale, Paris, Gide.

Debrun Benoni, 1801, Cours de psycologie. Traité de psycographie (contenant un traité de grammaire), Laon-Soissons, Debigny ; réédition Un cours de psychologie durant la Révolution française. Le traité de psychographie de Benoni Debrun, Serge Nicolas éd., Paris, L’Harmatan, 2003.

Delpierre Léocade du Tremblay, 1803 [an XI], Grammaire française, traitée d’après les principes de Condillac, Dumarsais, Duclos, d’Olivet, etc. renfermant outre un développement étendu sur chaque partie du discours, les principes de l’analyse et l’explication des différentes propositions, ainsi qu’un abrégé des règles de la poésie, Paris, Desenne.

Demandre A., 1769, Dictionnaire de l’élocution française, Paris, Lacombe.

Destut de Tracy Antoine Louis Claude, 1970 [1801-1803], Éléments d’idéologie, t. I, Idéologie proprement dite, et t. II, Grammaire, Henri Gouhier éd., Paris, Vrin [contient la reproduction de la 2e édition, Paris, Veuve Courcier, 1817].

Diderot Denis, 1970, Œuvres complètes, édition chronologique, t. 7, 1767-1768, Roger Lewinter et Daniel Arasse préf., Paris, Le Club français du livre.

Domergue François Urbain, 1778 [an VII], Grammaire française simplifiée, Lyon, Chez l’auteur.

— 1799, Grammaire générale et analytique, Paris, C. Houel.

Donat, Ars minor, Maria Colombo Timelli éd., « La traduction-remaniement de l’Ars minor de Donat du manuscrit Paris BN n. a. f. 4690 », Archives et Documents de la Société d’histoire et d’épistémologie des sciences du langage, seconde série, 4, décembre 1990, p. 1-26.

Donat, Ars minor, Maria Colombo Timelli éd., « Une version française imprimée de l’Ars minor de Donat (incunable de la bibliothèque de l’université d’Utrecht) », Archives et Documents de la Société d’histoire et d’épistémologie des sciences du langage, seconde série, 7, décembre 1992, p. 93-106.

Donoit François, 2011, Grand corpus des grammaires françaises, des remarques et des traités sur la langue, B. Colombat éd. (avec J. -M. Fournier, et W. Ayres-Bennet pour le volet corpus des remarques sur la langue française), Paris, Classiques Garnier Numérique.

Du Wes Giles, 1532, An introductorie for to lerne, to rede, to pronounce ande to speke French trewly, Londres, H. Smyth, reproduction Genève, Slatkine reprint, 1972.

Dumarsais César Chesneau, 1769, Logique et principes de grammaire, Paris, Briasson, Le Breton et Hérissant ils.

Eichhoff Frédéric Gustave, 1867, Grammaire générale indo-européenne, ou comparaison des langues grecque, latine, française, gothique, allemande, anglaise et russe entre elles et avec le sanscrit, Paris, Maisonneuve.

Estarac Auguste-François, 1811, Grammaire générale, Paris, Garnery et H. Nicolle.

Estienne Henri, 1569, Traicté de la conformité du langage français avec le grec, Paris, Dupuis.

Estienne Robert, 1557, Traicté de la grâmaire française, Paris, R. Estienne ; reproduction Genève, Slatkine reprints, Genève, 1972 ; Traicté de la grammaire française, 1557, Colete Demaizière éd. Paris, H. Champion, 2003.

Fabre (Abbé), 1787, Syntaxe française ou nouvelle grammaire simplifiée ; nouvelle édition revue, corrigée et augmentée d’un traité de versification, Paris, Périsse éd.

Fauleau, 1786, Métaphysique de la langue françoise, ou développement des principes sur lesquels est établie la contexture de cette langue, Paris, Imprimerie de Quillau.

Franciosino Lorenzo, 1627, Grammatica spagnuola ed italiana, Genova.

Gamaches Étienne-Simon, 1740, Astronomie physique, ou principes généraux de la nature, appliqués au mécanisme astronomique, et comparés aux principes de la philosophie de M. Newton, Paris, C. -A. Jombert.

Garnier Jean, 1558, Institutio gallicae linguae in usus iuuentutis Germanicae, Genève, Jo. Crispinus ; reproduction Genève, Slatkine reprints, 1972 ; réédition Institution de la langue française. Texte latin original, Alain Cullière introduction, trad. et notes, Paris, H. Champion (Textes de la Renaissance), 2006.

Gilliérion Jules et Edmont Edmond, 1902-1915, Atlas linguistique de la France, publié par J. Gilliérion et E. Edmont, Paris, H. Champion.

Girard Gabriel (Abbé), 1747, Les vrais principes de la langue française ou la parole réduite en méthode, conformément aux lois de l’usage, en 16 discours, Paris, Chez Le Breton ; réedition Pierre Swiggers introduction, Genève, Droz, 1982 (2 tomes en 1 volume).

Girard Gabriel (Abbé), 1718, La justesse de la langue française ou les différentes significations des mots qui passent pour synonymes, Paris, L. d’Houry.

Gretch Nikolaï Ivanovitch, 1828-1829, Grammaire raisonnée de la langue russe, Charles-Philippe Reif trad., Saint-Pétersbourg, Imprimerie N. Gretsch, 2 volumes.

Harris James, 1751, Hermes, or a Philosophical Inquiry Concerning Universal Grammar, Londres, J. Nourse.

Harris James, 1796, Hermès, ou recherches philosophiques sur la grammaire universelle, ouvrage traduit de l’anglais de Jacques Harris, avec des remarques et des additions par François hurot, François hurot trad., Paris, Imprimerie de la République ; réédition André Joly introduction, trad. et notes, Paris-Genève, Droz, 1972.

Irson Claude, 1656, Nouvelle méthode pour apprendre facilement les principes et la pureté de la langue française, Paris, Chez l’auteur ; reproduction Genève, Slatkine reprints, 1973 [fac-sim. de la 2 e édition, Paris, P. Baudouin, 1662].

Jonain Pierre-Abraham, 1835, Grammaire générale, contenant les grammaires particulières et complètes du latin et du français parallèlement démontrées, Paris, A. André.

Jullien Bernard, 1832, Grammaire générale. Abrégé de grammaire française, Dieppe, Veuve Marais.

— 1849, Coup d’œil sur l’histoire de la grammaire, Paris, Panckoucke.

— 1852, Traité complet de grammaire française, Paris, Hachete.

— 1855, Thèses de grammaire, Paris, Hachete.

La Grue Thomas de, 1669, La vraye introduction à la langue rançoise, avec quatre dialogues François et flamans, Amsterdam, S. Imbrechts.

Lancelot Claude, 1660, Nouvelle methode pour apprendre facilement et en peu de temps la langue espagnole, Paris, Le Petit.

La Touche Pierre de, 1696, L’art de bien parler français, qui comprend tout ce qui regarde la grammaire et les façons de parler douteuses, Amsterdam, H. Desbordes ; reproduction Genève, Slatkine reprints, 1973.

Lemare Pierre-Alexandre, 1807, Cours théorique et pratique de langue française… : ouvrage utile à l’âge tendre…, Paris, Chez l’auteur.

Lemercier J. B., 1806, Lettre sur la possibilité de faire de la grammaire un art-science, aussi certain dans ses principes et aussi rigoureux dans ses démonstrations que les arts-sciences physico-mathématiques, Paris, Cordier.

Lequien E. -A, 1805, Grammaire française rédigée d’après les principes de Lhomond, Wailly, Duclos et le Dictionnaire de l’Académie, Paris, Chez l’auteur.

Lévizac Jean-Pont-Victor Lacoutz abbé de, 1797, L’art de parler et d’écrire correctement la langue française, Londres, Bayles.

Lhomond Charles-François, 1780, Eléments de grammaire française, Paris, Colas.

Locke John, 2001 [1690], Essai sur l’entendement humain, Jean-Michel Vienne trad., Paris, Vrin (Bibliothèque des textes philosophiques).

Loneux Eugène, 1799-1800, Grammaire générale, appliquée à la langue française, Liège, Bassenge.

Ludolf Heinrich Wilhem, 1696, Henrici Wilhelmi Ludoli grammatica russica quae continet non tantum praecipua fundamenta russicae linguae, verum etiam manuductionem quandam ad grammaticam slavonicam. Additi sunt informa dialogorum modi loquendi communiores, germanice aeque ac latine explicati, in gratiam eorum qui linguam latinam ignorant. Una cum brevi vocabulario rerum naturalium, Oxford, E heatro Sheldoniano.

Madvig Johan Nikolai, 1870, Grammaire latine, trad. de l’allemand sur la 4e édition par Jean-François Napoléon, Paris, Firmin-Didot.

Masset Jean, 1606, Exact et tres-facile acheminement à la langue française, dans Jean Nicot, Thresor de la langue rancoyse, tant ancienne que moderne, Paris, David Douceur.

Maupas Charles, 1618 [1607], Grammaire et syntaxe française, Orléans, Oliver Boynard et Jean Nyon.

— 1632 [1607], Grammaire et syntaxe française, contenant reigles bien exactes et certaines de la prononciation, orthographe, construction et usage de nostre langue, en faveur des estrangiers qui en sont désireux, 5e édition, Rouen, Jacques Cailloué.

Mayer Albert, 1908, Philosophie de la grammaire, Paris, Maréchal.

Meigret Louis, 1550, Le treté de la grammere françoeze, Paris, C. Wechel, reproduction dans Traité touchant le commun usage de la langue française, Genève, Slatkine reprints, 1972 ; réédition Le traité de la langue française, Franz-Joseph Haussmann, Tübingen, Gunter Narr, 1980.

Michel C. -P. -D. (le Neuvillois), 1806, Traité de l’orthographe, Varsovie, s. n. [l’unique exemplaire de ce texte semble se trouver à la bibliothèque de Saint-Pétersbourg].

— 1826, Grammaire transcendante, ou du verbe sous le rapport de la diction. Précédé d’une lettre à l’Académie sur les propriétés de cet élément capital du discours…, Paris, Brunot-Labbe.

Michel J. -F., 1801 [an IX], Éléments de grammaire générale appliqués spécialement à la langue française, Nancy, H. Haener et J. -R. Vigneulle.

Modin, J. -E, 1869, Sur l’emploi des temps de préterit dans les langues française, italienne et espagnole, Vesterås, imprimerie de J. W. Sjöqvist.

Mongin François-Bernard, 1803, Philosophie élémentaire, ou méthode analytique appliquée aux sciences et aux langues, Nancy, Haener et Delahaye.

Montémont Albert, 1845, Grammaire générale, ou philosophie des langues, présentant l’analyse de l’art de parler, considéré dans l’esprit et dans le discours, au moyen des usages comparés des langues hébraïque, grecque, latine, allemande, anglaise, italienne, espagnole, française et autres, Paris, Moquet, 2 volumes.

Montlivault E. comte de, 1828, Grammaire générale et philosophique, précédée d’un coup d’œil sur la nature et le mécanisme des langues, Paris, A. Pihan Delaforest.

Morel de Thurey C., 1782, Rudimens de la langue française et principes de grammaire, Paris, Brocas.

Oudin Antoine, 1632 et 1640, Grammaire française rapportée au langage du temps, Paris, P. Billaine (1632) et Paris, A. de Sommaville (1640), reproduction Genève, Slatkine reprints, 1972.

Palsgrave John, 1530, Lesclarcissement de la langue française, Londres, R. Pynson et J. Haukyns, réédition L’éclaircissement de la langue française : 1530, Susan Baddeley trad. et notes, Paris, H. Champion (Textes de la Renaissance), 2003.

Pillot Jean, 1561 [1550], Gallicae linguae institutio, Paris, Étienne Grouleau, réédition Institution de la langue française, avec le texte latin original, Bernard Colombat introduction, trad. et notes, Paris, H. Champion, 2003.

Polonceau Emmanuel, 1800, Grammaire française, Reims, Brigot.

Ramus Petrus, 1562, Gramerę, André Wechel, Paris, reproduction Genève, Slatkine reprints, 1972.

— 1572, Grammaire, André Wechel, Paris, reproduction Genève, Slatkine reprints, 1972.

Regnier-Desmarais François-Séraphin, 1706 [1705], Traité de la grammaire rançoise, Paris, J. -B. Coignard, reproduction Genève, Slatkine reprints, 1973.

Restaut Pierre, 1763 [1798], Principes généraux et raisonnés de la grammaire rançoise, Paris, J. Desaint.

Sainliens Claude de, dit Holyband, 1576, he French Litleton, Londres, homas Vautrouiller, reproduction Genève, Slatkine reprints, 1973.

Sanctius [Sanchez de las Brozas] Franciscus, 1587, Minerva, seu de causis linguae Latinae, Salamanque, J. et A. Renaut, traduction partielle française Minerve ou les causes de la langue latine, Geneviève Clerico introduction, trad. et notes, Lille, PUL, 1982.

Sauvage de Villaire, 1749, Abrégé de la grammaire française ou principes généraux et règles principales de la langue française pour ceux qui n’ont point étudié., Paris, G. Desprez.

Scaliger Jules-César, 1540, De causis linguae Latinae libri tredecim, Lyon, S. Gryphius. [Édition en préparation par Pierre Lardet, Bernard Colombat, Geneviève Clerico.]

Serreau Jean-Edmé, 1799, Grammaire raisonnée, ou principes de la langue française, Paris, Richard.

Serreius Johannes, 1623 [1598], Grammatica gallica nova : in praecepta iustae artis, L. Zezneri, réédition Grammaire française, avec le texte latin original, Alberte Jacquetin-Gaudet introduction, trad. et notes, Paris, H. Champion (Textes de la Renaissance), 2005.

Séances des écoles normales recueillies par des sténographes et revues par les professeurs, Leçons (10 volumes) et Débats (3 volumes), nouvelle édition, Paris, 1800-1801, imprimerie du Cercle social.

Sicard Roch-Ambroise Cucurron, 1794, Art de la parole, dans les Séances des écoles normales, recueillies par des sténographes et revues par les professeurs, nouvelle édition, Paris, Imprimerie du Cercle social, 13 volumes.

Sicard Roch-Ambroise Cucurron, 1808 [1798], Élements de grammaire générale appliqués à la langue française, 2 volumes, Paris, Deterville.

Silvestre de Sacy Antoine-Isaac, 1799, Principes de grammaire générale mis à la portée des enfants et propres à servir d’introduction à l’étude de toutes les langues, et notamment de la langue française, Paris, Fuchs.

Sohier Jean, 1724, Grammaire et méthode russes et françaises, Ms. cote BNF [Fond slave. n° 5]

Swiggers Pierre, 1985, « Le Donait rançois : la plus ancienne des grammaires du français », Revue des langues romanes, 89-2, p. 235-251.

Sylvius Jacobus Ambanius dit Jacques Dubois, 1531, In linguam gallicam isagoge, Paris, R. Estienne, réédition Introduction à la langue française suivie d’une grammaire, 1531, avec le texte latin original, Colete Demaizière introduction, trad. et notes, Paris, H. Champion (Textes de la Renaissance), 1998.

Théroulde Saint-Hubert, 1855, Principes de grammaire générale : théorie du verbe, Paris, B. Duprat.

— 1857, Principes de grammaire générale : supplément à la théorie des temps, Paris, B. Duprat.

— 1891, Traité raisonné de la conjugaison française, avec des remarques sur les conjugaisons latine, italienne, allemande et grecque, où l’on voit l’analogie de ces langues entre elles, Paris, C. Delagrave.

Thiébault Dieudonné, 1802, Grammaire philosophique, ou la métaphysique, la logique et la grammaire réunies en un seul corps de doctrine, Paris, s. n., 2 volumes.

Thomasini Jean-Baptiste, 1682, Triplicis gammaticae pars prima. Livre I, heoriam linguae gallicae complectens, Paris, L. d’Houry.

Usévitch J., 1643, Grammatica sclavonica, Ms. cote BNF [F. lat. 7568 A]

Veiras dAllais Denis, 1681, Grammaire méthodique contenant en abrégé les principes de cet art et les règles les plus nécessaires à la langue française, Paris, Chez l’auteur.

Vallange de, 1721, Grammaire française raisonnée, qui enségne la pureté et la délicatesse de la langue, avec l’ortographe [“sic”], et qui sert de clé au latin et aux autres langues..., Paris, C. Jombert.

Valart Joseph, 1744, Grammaire française, Paris, Desaint et Saillant.

Vivier Gérard du (dit du Vivre), 1568, Briefve institution de la langue française, expliquée en aleman, Cologne ; réédition Grammaire française (1566), suivie de Brifve institution de la langue française… (1568), Brigite Hébert trad. et notes, Paris, H. Champion (Textes de la Renaissance), 2006.

Wailly François de, 1754, Grammaire française, ou la manière dont les personnes polies et les bons auteurs ont coutume de parler et d’écrire ; ouvrage clair et précis, dans lequel les principes sont confirmés par des exemples choisis, instructifs et agréables, Paris, Debure l’aîné.

Références

Aarsleff Hans, 1971, « “Cartesian linguistics” : History or Fantasy ? », Language Sciences, 17, octobre, p. 1-12.

— 1975, « he Eighteenth Century, including Leibnitz », Current Trends in Linguistics, vol. 13, Thomas A. Sebeok éd., La Haye, Mouton, p. 383-479.

Aarsleff Hans, 1982, From Locke to Saussure, Minneapolis, University of Minnesota Press.

Acton Harry Burrows, 1961, « La philosophie du langage sous la Révolution ffrançaise », Archives de philosophie, cahier 24-3 et 4, juillet-décembre, p. 426-449.

Achard Pierre, Gruenais Max-Peter et Jaulin Dolores dir., 1984, Histoire et linguistique, Paris, Éditions de la Maison des sciences de l’homme.

Agassi Joseph, 1963, Towards a Historiography of Science, La Haye, Mouton.

Agathon, 1911, L’esprit de la Nouvelle Sorbonne : la crise de la culture classique, la crise du français, Paris, Mercure de France.

Archaimbault Sylvie, 1992, « Les premières grammaires du slavon », Histoire des idées linguistiques, Sylvain Auroux dir., Liège, Mardaga, t. II, p. 239-250.

— 1999, Préhistoire de l’aspect verbal : l’émergence de la notion dans les grammaires russes, Paris, CNRS Éditions.

Arrivé Michel, 1994, Langage et psychanalyse, linguistique et inconscient, Paris, PUF.

— 2005, « Michel le Neuvillois, ou comment être mort et parler », Les prolongements de la grammaire générale en France au xixe siècle, Jacques Bourquin coord., Besançon, Presses universitaires de Franche-Comté, p. 119-134.

Auroux Sylvain, 1973, L’Encyclopédie « Grammaire » et « Langue » au xviiie siècle, Paris, Mame.

— 1979, La sémiotique des encyclopédistes, Paris, Payot.

— 1980, « L’histoire de la linguistique », Langue française, 48-1, p. 7-15.

— 1982a, « Empirisme et théorie linguistique chez Condillac », Condillac et les problèmes du langage, Jean Sgard éd., Genève, Slatkine, p. 117-219.

— 1982b, L’illuminismo franceze e la tradizione logica di Port-Royal, Bologne, CLUEB.

— 1983, « General grammar and universal grammar in Enlightenment France », General Linguistics, 23-1, p. 1-18.

— 1984a, « Introduction », Matériaux pour une histoire des théories linguistiques, Sylvain Auroux, Michel Glatigny, André Joly, Anne Nicolas et Irène Rosier éd., Lille, Université de Lille-III.

— 1984b, « Du nom au verbe ; la grammaire générale de Port-Royal à Destut de Tracy », Modèles linguistiques, VI-I, p. 11-21.

— 1984c, « La constitution du fait en histoire et en linguistique », Histoire et linguistique,

Pierre Achard, Max-Peter Gruenais et Dolores Jaulin dir., Paris, Éditions de la Maison des sciences de l’homme, p. 201-209.

— 1986, « La teoría de los tiempos en la gramática general francesa (Beauzée y Destut de Tracy) », Estudios de linguistica, 3, p. 287-312.

— 1987a, « Histoire des sciences et entropie des systèmes scientifiques : les horizons de rétrospection », Geschichte der Sprachtheorie, t. I, Zur heorie und Methode der Geschichtschreibung der Linguistik, P. Schmiter éd., Tübingen, Gunter Narr, p. 20-42.

— 1987b, « À propos de la logique des idées : quelques contraintes et perspectives pour l’interprétation historique », Archives et Documents de la Société d’histoire et d’épistémologie des sciences du langage, n o 8.

Auroux Sylvain dir., 1989, Histoire des idées linguistiques, t. I, La naissance des métalangages en Orient et en Occident, Liège, Mardaga.

Auroux Sylvain, 1991a, « Le temps verbal dans le grammaire générale », Hommage à Jean-Toussaint Desanti, Mauvezin, Trans-Europ-Repress, p. 55-86.

Auroux Sylvain, 1991b, « Lois, normes et règles », Histoire Épistémologie Langage, XIII-1, p. 77-107.

Auroux Sylvain dir., 1992, Histoire des idées linguistiques, t. II, Le développement de la grammaire occidentale, Liège, Mardaga.

Auroux Sylvain, 1993, La logique des idées, Montréal, Bellarmin et Paris, Vrin.

— 1994, La révolution technologique de la grammatisation. Introduction à l’histoire des sciences du langage, Liège, Mardaga.

Auroux Sylvain dir., 2000, Histoire des idées linguistiques, t. III, L’hégémonie des comparatismes, Liège, Mardaga.

Auroux Sylvain, 2007, La question de l’origine des langues, suivi de l’historicité des sciences, Paris, PUF.

Auroux Sylvain et Boes Anne (avec la collaboration de Charles Porset), 1981, « Court de Gébelin (1725-1784) et le comparatisme : deux textes inédits », Histoire Épistémologie Langage, III-2, p. 21-67.

Auroux Sylvain et Colombat Bernard, 1999, « L’horizon de rétrospection des grammairiens de l’Encyclopédie », Recherches sur Diderot et l’Encyclopédie, 27, p. 111-152.

Auroux Sylvain, Désirat Claude et Hordé Tristan, 1982, « La question de l’histoire des langues et du comparatisme », Histoire Épistémologie Langage, IV-1, p. 73-81.

Auroux Sylvain et Mazière Francine, 2007, « Une “grammaire générale et raisonnée” en 1651 (1635  ?). Description et interprétation d’une découverte empirique », Tenth International Conference on the History of the Language Sciences (ICHoLS X), University of Illinois at Urbana-Champaign, 1-5 sept. 2005, Douglas A. Kibbee éd., Amsterdam/Philadelphie, John Benjamins, p. 131-155.

Ayres-Bennet Wendy et Carruthers Janice, 1992, « “Une regretable et fort disgracieuse faute de français” ? the description and the analysis of the french surcomposés from 1530 to the present day », Transactions of the Philological Society, 90-2, p. 219-257.

Bahner Werner, 1984, « La notion de paradigme est-elle valable quant à l’histoire des sciences du langage ? », Matériaux pour une histoire des théories linguistiques, Sylvain Auroux, Michel Glatigny, André Joly, Anne Nicolas et Irène Rosier éd., Lille, Université de Lille-III, p. 23-31.

Bally Charles, 1930, La crise du français. Notre langue maternelle à l’école, Neuchâtel-Paris, Delachaux-Niestlé (Collection d’actualités pédagogiques).

Bartlet Barrie E., 1975, Beauzée’s « Grammaire générale ». Theory and Methodology, La Haye-Paris, Mouton.

Belaval Yvon, 1952, « La crise de la géométrisation de l’univers dans la philosophie des Lumières », Revue internationale de philosophie, XXI-3, p. 1-19.

Bena Jonas Makamina, 2011, Terminologie grammaticale et nomenclature des formes verbales, Paris, L’Harmatan.

Benveniste Émile, 1966, Problèmes de linguistique générale, Paris, Gallimard (Bibliothèque des sciences humaines).

Berkov Pavel Naoumovitch, 1958, « Des relations littéraires franco-russe entre 1720 et 1730 », Revue des études slaves, XXXV, fascicules 1-4, p. 7-14.

Bergheaud Patrice, 1985, « Remarques sur la réception de Harris en France », Histoire Épistémologie Langage, VII-2, p. 149-162.

Blanchard Jean-Marie, 1973, « Grammaire (s) d’ancien régime », Studies on Voltaire and the xviiith Century, 106, p. 7-20.

Bourquin Jacques coord., 2005, Les prolongements de la grammaire générale en France au xixe siècle, Besançon, Presses universitaires de Franche-Comté.

Bouard Bérengère, 2008, « Proposition et complément dans la grammaire française : l’histoire du modificatif (1709-1843) », La structure de la proposition : histoire d’un métalangage, Patrick Sériot et Didier Samain dir., Lausanne, Université de Lausanne (Cahiers de l’ILSL ; 25), p. 91-116.

Branca Sonia, 1982, « Destut lecteur de Beauzée », Histoire Épistémologie Langage, IV-1, p. 47-51.

Brekle Herbert E., 1975, « he seventeenth century », Current Trends in Linguistics, vol. 13, homas A. Sebeok éd., La Haye, Mouton, p. 277-380.

Breva-Claramonte Manuel, 1983, Sanctius’heory of Language, Amsterdam, Benjamins.

Brunot Ferdinand, 1909, L’enseignement de la langue française. Ce qu’il est, ce qu’il devrait être dans l’enseignement primaire, cours de méthodologie professé à la Faculté des lettres de Paris (1908-1909) et recueilli par N. Bony, Paris, A. Colin.

— 1913, Histoire de la langue française, t. IV, La langue classique (1660-1715), Paris, Armand Colin.

— 1922, La pensée et la langue ? Méthode. Principes et plan d’une théorie nouvelle du langage appliquée au français, Paris, Masson et Cie.

Bull William E., 1960, Time, Tense and the Verb. A Study in Theoretical and Applied Linguistics, with Particular Attention to Spanish, Berkeley, University of California press.

Burnouf Jean-Louis, 1813-1814, Méthode pour étudier la langue grecque, Paris, Delalain.

Busse Winfried et Trabant Jürgen, 1986, éd. Les idéologues. Sémiotique, théories et politiques linguistique pendant la Révolution française, Amsterdam-Philadelphie, John Benjamins (Fondations of semiotics).

Canto Monique, 1979, « L’invention de la grammaire », Critique, 387-388, p. 707-719.

Chervel André, 1977, Et il fallut apprendre à écrire à tous les petits Français. Histoire de la grammaire scolaire, Paris, Payot.

— 2006, Histoire de l’enseignement du français du xviiie au xxe siècle, Paris, Retz.

Chevallard Yves, 1985, La transposition didactique : du savoir savant au savoir enseigné, Grenoble, La Pensée sauvage.

Chevalier Jean-Claude, 1967, « La Grammaire Générale et Raisonnée de Port-Royal et la critique moderne », Langage, 7, p. 16-33.

— 1972, « La grammaire générale et la pédagogie du xviiie siècle », Le Français moderne, 40, p. 175-195.

— 1979, « Analyse grammaticale et analyse logique. Esquisse de la naissance d’un dispositif scolaire », Langue française, 41, p. 20-34.

— 2006 [1968], Histoire de la syntaxe. Naissance de la notion de complément dans la grammaire française (1530-1750), Paris, Honoré Champion.

Clément Danièle et Grunig Blanche Noëlle, 1978, Quelques aspects de l’aspect, Papiers du DRLAV n° 16, Paris, Université de Paris-VIII.

Clerico Geneviève, 1972, « Actualité de la grammaire générale », Le Français moderne, 40, p. 16-24.

Clifford John, 1975, Tense and Tense Logic, La Haye, Mouton.

Cohen Marcel, 1956-1959, « Emplois du passé simple et du passé composé dans la prose contemporaine », Travaux de l’institut de linguistique – Faculté des lettres de l’université de Paris, Paris, Klincksieck, t. I, p. 43-62.

Collinot André et Petiot Geneviève (coord.), 1998, Manuélisation d’une théorie linguistique : le cas de l’énonciation, Paris, Presses de la Sorbonne nouvelle (Les Carnets du Cediscor, 5).

Colombat Bernard, 1988, « La place des grammatici Latini dans l’horizon de rétrospection des grammairiens de l’Encyclopédie », L’héritage des grammairiens latins de l’Antiquité aux Lumières. Actes du colloque de Chantilly, 2-4 septembre 1987, Irène Rosier éd., Peeters, Paris, Louvain, Société pour l’information grammaticale (Bibliothèque de l’information grammaticale ; 13), p. 341-354.

Colombat Bernard (dir., assisté de Élisabeth Lazcano), 1998, Corpus représentatif des grammaires et des traditions linguistiques, t. I, Histoire Épistémologie Langage, hors série, 2, 265 notices, 56 auteurs, 536 pages.

Colombat Bernard (dir., avec J. -M. Fournier, et W. Ayres-Bennet pour le volet corpus des remarques sur la langue française), Grand corpus des grammaires françaises, des remarques et des traités sur la langue,, Paris, Classiques Garnier Numérique.

Colombo Timelli Maria, 1996, Traductions françaises de l’Ars minor de Donat au Moyen Âge, xiiie-xve siècle, Florence, La Nuova Italia.

Comrie Bernard, 1976, Aspect. An Introduction to the Study of Verbal Aspect and Related Problems, Cambridge, Cambridge Textbooks in Linguistics.

Comrie Bernard, 1981, « On Reichenbach’s approach to tense », Papers rom the Seventeenth Regional Meeting of the Chicago Linguistic Society, Roberta A. Hendrick, Carrie S. Masek et Mary Frances Miller (éd.), Chicago, Chicago Linguistic Society, p. 24-30.

Culioli André, 1968, « La formalisation en linguistique », Cahiers pour l’analyse, 9, p. 106-117, repris dans Pour une linguistique de l’énonciation II, Paris, Ophrys, 1999.

— 1980, « Valeurs modales et opérations énonciatives : l’aoristique », La notion d’aspect, Jean David et Robert Martin éd., Metz, Université de Metz (Recherches linguistiques ; 5), p. 182-193

— 1999, Pour une linguistique de l’énonciation, t. 2, Gap, Ophrys.

Curtius Georg, 1846, Die Bildung der Tempora und Modi im Grieschischen und Lateinischen, Berlin, Wilhem Besser.

Damourete Jacques et Pichon Édouard, 1911-1936, Des mots à la pensée. Essai de grammaire de la langue française, t. V,… Verbe (in). Auxiliaires. Temps. Modes. Voix, Paris, J. L. L. d’Artrey.

Damourete Jacques et Pichon Édouard, 1925, « La grammaire comme mode d’exploration de l’inconscient », L’évolution psychiatrique, 1, 237-257.

David Jean et Martin Robert éd., 1980, La notion d’aspect, Metz, Université de Metz (Recherches linguistiques ; 5).

Delesalle Simone, 1980, « L’évolution de la problématique de l’ordre des mots du xvii e au xixe siècle en France », DRLAV, 22-23, p. 235-278.

Delesalle Simone et Désirat Claude, 1982, « Le pouvoir du verbe », Histoire Épistémologie Langage, IV-1, p. 35-45.

Delesalle Simone et Mazière Francine, 2007, « Grammaire générale et grammaire particulière : les méthodes de Claude Irson », History of Linguistics 2002, Eduardo Guimarães et Diana Luz Pessoa de Barros éd., Amsterdam-Philadelphie, Benjamins (Studies in the History of the Language Science ; 110), p. 41-62.

Delforge Frédéric, 1985, Les petites écoles de Port-Royal (1637-1660), Paris, Cerf.

Desanti Jean-Toussaint, 1992, Réflexions sur le temps. Conversations avec Dominique-Antoine Grisoni, Paris, Grasset.

Desclès Jean-Pierre, 1980, « Mathématisation des concepts linguistiques », Modèles linguistiques, II-1. p. 21-56.

— 1980, « Construction formelle de la catégorie grammaticale de l’aspect », La notion d’aspect, Jean David et Robert Martin éd., Metz, Université de Metz (Recherches linguistiques ; 5), p. 195-237.

Désirat Claude et Hordé Tristan, 1981, « La fabrique aux élites ; théorie et pratique de la grammaire générale dans les Écoles centrales », Annales historiques de la révolution française, 123, p. 61-88.

Désirat Claude, Hordé Tristan et Auroux Sylvain dir., 1982, Les idéologues et les sciences du langage, vol. IV-1 de Histoire Épistémologie Langage.

Dominicy Marc, 1984, La naissance de la grammaire moderne, Liège, Mardaga.

Donzé Roland, 1967, La Grammaire générale et raisonnée de Port-Royal. Contribution à l’histoire des idées grammaticales en France, Berne, Francke.

Dowty David, 1986, « The effects of aspectual class on the temporal structure of discourse : semantics or pragmatics ? » Linguistics and Philosophy, 9-1, p. 37-61.

Droixhe Daniel, 1971, « L’orientation structurale de la linguistique au xviiie siècle », Le Français moderne, 39, p. 18-32.

— 1978, La linguistique et l’appel de l’histoire, 1600-1800, Genève, Droz (Langue et cultures ; 10).

Dubois Jean et al., 1973, Dictionnaire de linguistique, Paris, Larousse.

Duchet Michèle, 1995 [1971], Anthropologie et histoire au siècle des Lumières, Paris, A. Michel.

Formigari Lia, 1972, Linguistica e antropologia nel secondo setecento, Messine, La Libra.

Forsyth James, 1970, A Grammar of Aspect. Usage and Meaning in the Russian Verb, Cambridge, University Press.

Foucault Michel, 1966, Les mots et les choses, Paris, Gallimard (Bibliothèque des sciences humaines).

— 1967, « La grammaire générale de Port-Royal », Langages, 7, p. 7-15.

— 1969, « Préface », Antoine Arnauld et Claude Lancelot, Grammaire générale et raisonnée, Charles Duclos éd., Paris, Republications Paulet.

Foulet Lucien, 1920, « La disparition du prétérit », Romania, 46, p. 271-313.

Fournier Jean-Marie, 1991, « L’émergence des catégories aspectuelles dans la grammaire générale de Port-Royal à Beauzée », Histoire Épistémologie Langage, XIII-2, p. 111-130.

— 2004, « Crise de langue et conscience linguistique : la question de la règle des 24 heures », xviie siècle et modernité, Hélène Merlin-Kajman dir., no 223 de xviie siècle, p. 251-264.

— 2007, « Constitution des faits/validation des données dans les grammaires de tradition française », L’exemple dans les traditions grammaticales, Jean-Marie Fournier (éd.), Langages, 166, p. 86-99.

— 2009, « Court de Gébelin et l’émergence de l’historiographie des sciences du langage au xviiie siècle », Représentation du sens linguistique III. Actes du colloque international de Bruxelles (2005), Ivan Évrard, Michel Pierrard, Laurence Rosier et Dan Van Raemdonck dir., Bruxelles, Duculot, p. 319-332.

Fournier Jean-Marie et Raby Valérie, 2003, « Iconicité et motivation dans les grammaires de la tradition française : le traitement de l’interjection », Le mot comme signe et comme image : lieux et enjeux de l’iconicité linguistique, Philippe Monneret coord., no 1 des Cahiers de linguistique analogique, p. 173-205.

— 2006, « Formes et usages du discours historiographique chez les grammairiens français », Histoire Épistémologie Langage, XXVIII-1, p. 51-75.

Fournier Nathalie, 1986, « L’imparfait chez les grammairiens classiques, de Maupas (1607) à Restaut (1730) », Points de vue sur l’imparfait, Pierre Le Goic dir., Caen, Centre de publications de l’université de Caen, p. 13-30.

— 1998, Grammaire du français classique, Paris, Belin.

François Alexis, 1905, La grammaire du purisme et l’Académie française an xviiie siècle. Introduction à l’étude des commentaires grammaticaux d’auteurs classiques, Paris, G. Bellais.

— 1939, « Précurseurs français de la grammaire affective », Mélanges de linguistique offerts à C. Bailly, Genève, Georg, p. 369-377.

— 1959, Histoire de la langue française cultivée, des origines à nos jours, Genève, A. Jullien.

Fuchs Catherine et Léonard Anne-Marie, 1979, Vers une théorie des aspects, Paris-La Haye-New York, Mouton.

Fuchs Catherine éd., 1991, Les typologies de procès, Paris, Klincksieck.

Galet Yvete, 1977, Les corrélations verbo-adverbiales, fonctions du passé simple et du passé composé, et la théorie des niveaux d’énonciation dans la phrase française du xviie siècle, Paris, H. Champion.

Gardies Jean-Louis, 1975, La logique du temps, Paris, PUF.

Granger Gilles-Gaston, 1979, Langages et épistémologie, Paris, Klincksieck.

Guillaume Gustave, 1970 [1929], Temps et verbe, Paris, H. Champion.

Gusdorf Georges, 1974 [1960], Introduction aux sciences humaines. Essai critique sur leurs origines et leur développement, Paris, Ophrys.

— 1973, Les sciences humaines et la pensée occidentale, 6, L’avènement des sciences humaines au siècle des Lumières, Paris, Payot.

Harnois Guy, 1929, Les théories du langage en France de 1660 à 1821, Paris, Les Belles Lettres.

Hartog François, 2003, Régimes d’historicité, présentisme et expériences du temps, Paris, Seuil.

Henschel Bernhard, 1970, « Les conceptions rationaliste et sensualiste du langage au siècle des Lumières dans l’interprétation moderne », XII-lea congres international de linguistica şi filologie romanică, vol. I, Bucarest, Editura Academiei Repulicii Socialiste România, p. 913-918.

Hinrichs Erhard, 1986, « Temporal anaphora in discourses of English », Linguistics and Philosophy, 9-1, p. 63-82.

Holt Jens, 1943, « Études d’aspect », Copenhague, Munksgaard (Acta Jutlantica, 15, 2).

Husserl Edmund, 1964 [1928], Leçons pour une phénoménologie de la conscience intime du temps, Henri Dussort trad., Paris, PUF.

Hymes Dell éd., 1974, Studies in the History of Linguistics. Traditions and Paradigms, Bloomington-Londres, Indiana University Press.

Itkonen Esa, 1978, Grammatical heory and Metascience, Amsterdam, Benjamins.

— 1991, « What is methodologie (and history) of linguistics good for, epistemologically speaking ? » Histoire Épistémologie Langage, XIII-1, p. 51-75

Jacob André, 1973, Genèse de la pensée linguistique, Paris, A. Colin.

— 1992, Temps et langage : essai sur les structures du sujet parlant, Paris, A. Colin.

Jakobson Roman, 1963, « Les embrayeurs, les catégories verbales et le verbe russe », Essais de linguistique générale, Paris, Minuit, p. 176-196.

Jespersen Oto et al., 1909-1929, A Modern English Grammar on Historical Principles, Heidelberg, C. Winter.

Jespersen Oto, 1924, he Philosophy of Grammar, Londres, George Allen & Unwin et New York, H. Holt & Co.

— 1971, La philosophie de la grammaire, traduit par Anne-Marie Léonard, Paris, Minuit (Arguments).

Joly André, 1970, «Introduction », Tableau des progrès de la science grammaticale, discours préliminaire à Hermès, François Hurot, Bordeaux, Ducros.

— 1972, « Cartésianisme et linguistique cartésienne : mythe ou réalité ? », Beiträge zur roman Philologie, 11, p. 86-94.

— 1977, « La linguistique cartésienne : une erreur mémorable », La grammaire générale. Des modistes aux idéologues, André Joly et Jean Stéfanini dir., p. 165-199.

Joly André et Stéfanini Jean dir., 1977, La grammaire générale. Des modistes aux idéologues, Lille, Publications de l’université de Lille-III.

Juliard Pierre, 1970, Philosophies of Language in Eighteenth-Century France, La Haye-Paris, Mouton.

Kamp Hans et Reyle Uwe, 1993, From Discourse to Logic. Introduction to Modeltheoretic Seman- tics of Natural Langage, Formal Logic and Discourse Representation Theory, Dordrecht, Kluwer Academic Publishers.

Kamp Hans et Rohrer Christian, 1983, « Tense in texts », Meaning, Use, and Interpretation of Language, Rainer Bäuerle, Christoph Schwarze et Arnim von Stechow éd., Berlin-New York, De Gruyter, p. 250-269.

Koerner Konrad, 1980, Progress in Linguistic Historiography, Amsterdam, Benjamins.

Kroman K., 1886, Om Maal og Midler for den høiere Skoleundervisning og om Muligheden af dens organiske Sammenknytning med den lavere : En pædagogisk Undersogelse, København

Kuhn Thomas S., 1972 [1970], La structure des révolutions scientifiques, Paris, Flammarion.

Kukenheim Louis, 1932, Contribution à l’histoire de la grammaire italienne, espagnole et française à l’époque de la Renaissance, Amsterdam, Noord-Hollandsche Uitgevers-Maatschappij.

— 1962, Esquisse historique de la linguistique française et de ses rapports avec la linguistique générale, Leyde, Universitaire Pers.

Lakoff Robin Tolmach, 1976, « La grammaire générale et raisonnée ou la grammaire de Port-Royal », History of Linguistic hought and Contemporary Linguisitics, Herman Parret éd., Berlin-New York, De Gruyter, p. 348-376.

Lakatos Imre, 1994 [1986], Histoire et méthodologie des sciences : programmes de recherche et reconstruction rationnelle, Catherine Malamoud et Jean-Fabien Spitz trad. (Luce Giard dir.), Paris, PUF.

Lallot Jean, 1985, « La description des temps du verbe grec chez trois grammairiens grecs : Apollonius, Stéphanos, Planude », Histoire Épistémologie Langage, VII-1, p. 47-81.

Livet Charles-Louis, 1859, La grammaire française et les grammairiens du xvie siècle, Paris, Didier.

Martin Robert, 1971, Temps et aspect. Essai sur l’emploi des temps narratifs en moyen rançais, Paris, Klincksieck.

— 1988, « Temporalité et classes de verbes », L’information grammaticale, n o 39, p. 3-8.

Matzen M., 1893, Modersmaalets Sproglære, udførligt og almenfatteligt fremstillet, København, Gyldendal.

Mazon André, 1958, « L’abbé Gabriel Girard, grammairien et russisant », Revue des études slaves, XXXV, fascicules 1-4, p. 15-56.

Meillet Antoine, 1921, Linguistique historique et linguistique générale, t. I, Paris, H. Champion (Linguistique ; 8).

Meillet Antoine, 1928 [1918], Les langues dans l’Europe nouvelle, Paris, Payot.

Mellet Sylvie, 2009, « La place et la représentation du sens dans l’analyse du système verbal latin par les grammairiens anciens », Représentation du sens linguistique III. Actes du colloque international de Bruxelles (2005), Ivan Évrard, Michel Pierrard, Laurence Rosier et Dan Van Raemdonck dir.,, Bruxelles, Duculot.

Merleau-Ponty Maurice, 1945, Phénoménologie de la perception, Paris, Gallimard (Bibliothèque des idées).

Maynial Édouard, 1903, « Les grammairiens philosophes du xviiie siècle. La grammaire de Condillac », Revue Bleue, XIX, p. 317-319.

Miel Jan, 1969, « Pascal, Port-Royal, and cartesians linguistics », Journal of the History of Ideas, XXX, p. 261-271.

Moeschler Jacques, Reboul Anne, Luscher Jean-Marc et Jayez Jacques, 1994, Langage et pertinence. Référence temporelle, anaphore, connecteurs et métaphore, Nancy, Presses universitaires de Nancy.

Moeschler Jacques dir., 1998, Le temps des événements : pragmatique de la référence temporelle, Paris, Kimé.

Molendijk Arie, 1990, Le passé simple et l’imparfait : une approche reichenbachienne, Amsterdam, Rodopi.

— 1996, « Anaphore et imparfait : la référence globale à des situations présupposées ou impliquées », Anaphores temporelles et (in-) cohérence, Walter De Mulder, Liliane Tasmowski-De Ryck et Carl Veters éd., Amsterdam, Rodopi (Cahiers Chronos ; 1), p. 109-123.

Molendijk Arie et Swart Henriette de, 1998, « Frequency and tense use in French », Belgian Journal of Linguistics, 12, p. 42-60.

Molendijk Arie et Swart Henriete de, 1999, « L’ordre discursif inverse en français », Travaux de linguistique, n o 39, p. 77-96.

Moravia Sergio, 1974, Il pensiero degli Ideologues. Scienza et ilosoia in Francia (1780-1815), Florence, La Nuova Italia.

Noreen Adolf, 1903-1923, Vårt språk : Nysvensk grammatik i utförlig framställning, 1-7, Lund, C. W. K., Gleerup.

Nuchelmans Gabriel, 1983, Judgment and Proposition : rom Descartes to Kant, Amsterdam-Oxford-New York, North Holland.

Øhrstrøm Peter et Hasle Per F. V, 1995, Temporal Logic. From Ancient Ideas to Artiicial Intelligence, Dordrecht-Boston-Londres, Kluwer Academic Publishers (Studies in linguistics and philosophy, 57).

Padley G. Arthur, 1976, Grammatical heory in Western Europe 1500-1700. he Latin Tradition, Cambridge-New York, Cambridge University Press.

Paillard Denis, 1988, « Temps, aspect, types de procès ; à propos du présent simple », Recherches nouvelles sur le langage, numéro spécial des Cahiers Jussieu, p. 92-107.

Pariente Jean-Claude, 1982, « Sur la théorie du verbe chez Condillac », Condillac et les problèmes du langage, Jean Sgarg éd., Genève-Paris, Slatkine, p. 257-274.

— 1985, L’analyse du langage à Port-Royal : six études logico-grammaticales, Paris, Minuit.

Parret Herman, 1976, History of Linguistic hought and Contemporary Linguisitics, Berlin-New York, De Gruyter.

Partee Barbara, 1973, « Some structural analogies between tenses and pronouns in English », Journal of Philosophy, vol. 70, n o 18, p. 601-609.

— 1984, « Nominal and temporal anaphora », Linguistics and Philosophy, 7, p. 243-286.

Percival W. Keith, 1976, « he notion of usage in Vaugelas and in the Port-Royal Grammar », History of Linguisitc hought and Contemporary Linguistics, Herman Parret éd., Berlin-New York, De Gruyter, p. 374-382.

Pichon Édouard, 1931, « Essai d’étude convergente des problèmes du temps », Journal de psychologie normale et pathologique, vol. 28, p. 85-118.

Popper Karl, 1963, Conjectures and Refutations, Londres, Routledge and Kegan Paul.

— 1972, Objective Knowledge, Oxford, Clarendon.

Portine Henri, 1996, « Beauzée et le futur antérieur : les axes du temps », L’esprit et le langage, vol. XVIII-2 de Histoire Épistémologie Langage, p. 7-27.

Pouzet Régine, 1974, L’enseignement du français dans les petites écoles de Port-Royal, Thèse de 3e cycle, Université de Clermont-Ferrand.

Prior Arthur N., 1967, Past, Present and Future, Oxford, Oxford University Press.

— 1968, Papers on Time and Tense, Oxford, Clarendon Press.

Puech Christian éd., 2006, Histoire des idées linguistiques et horizons de rétrospection, vol. XXVIII-1 de Histoire Épistémologie Langage.

Raby Valérie, 2007, « Une écriture de l’histoire : la “Letre à M. Pinglin sur l’histoire de la science grammaticale” de Thiébault (1793) », History of Linguistics 2005. Selected Papers rom the Tenth International Conference of the Language Sciences (Ichols X), 1-5 September 2005, Urbana-Champaign, Illinois, Douglas A. Kibbee éd., Amsterdam-Philadelphie, J. Benjamins (Studies in the History of Language Science ; 112), p. 169-182.

Reichenbach Hans, 1947, Elements of Symbolic Logic, New York, he Macmillan company.

— 1956, he Direction of Time, Berkeley, University of California Press.

— 1959, Modern Philosophy of Science, Londres, Routledge and Kegan Paul.

Ricken Ulrich, 1963, « La discussion linguistique en France au xviiie siècle, reflet de la lutte philosophique du siècle des Lumières », Analele stintiice ale Univertatii “Al. I. Cuza” din Iasi, 9 (III), p. 71-88.

— 1978, Grammaire et philosophie au siècle des Lumières, Lille, Publications de l’Université de Lille-III.

Robins Robert Henry, 1951, Ancient and Medieval Grammatical theory in Europe, with Particular Reference to Modern Linguistic Doctrine, Londres, Kennikat Press.

— 1976, Brève histoire de la linguistique : de Platon à Chomsky, Maurice Borel trad., Paris, Seuil (Travaux linguistiques).

Rodis-Lewis Geneviève, 1966, Descartes et le rationalisme, Paris, PUF.

— 1966, « Langage humain et signes naturels dans le cartésianisme », Le langage. Actes du XIII e congrès des sociétés de philosophie de langue française, Neuchâtel, La Baconnière, p. 132-136.

Rosier Irène, 1983, La grammaire spéculative des modistes, Lille, PUL.

Roudinesco Élisabeth, 1994, Histoire de la psychanalyse en France, Paris, Fayard.

Sainte-Beuve Charles-Augustin, 1912, Port-Royal, 8 e édition, Paris, Hachete, 7 volumes.

Saussure Louis de, 1995-1996, « Le temps chez Beauzée : algorithmes de repérage, comparaison avec Reichenbach et problèmes théoriques », Cahiers Ferdinand de Saussure, 49, p. 171-195.

— 1998 « L’approche référentielle : de Beauzée à Reichenbach », Le temps des événements, Jacques Moeschler dir., Paris, Kimé, p. 19-44.

— 2003, Temps et pertinence. Éléments de pragmatique cognitive du temps, Bruxelles, De Boeck-Duculot.

Savatovsky Dan, 2000, La crise du rançais, n o 118 de Études de linguistique appliquée.

Schlieben-Lange Brigitte, 1996, Idéologie, révolution et uniformité de la langue, Liège, Mardaga.

Schwartz Elisabeth, 1981, Les idéologues et la in des grammaires générales raisonnées, thèse pour l’obtention du doctorat es lettres, Université de Provence.

Sebeok Thomas A., 1975, Current Trends in Linguistics, vol. 13, Historiography of Linguistics, La Haye-Paris, Mouton.

Serbat Guy, 1980, « La place du présent de l’indicatif dans le système des temps », L’information grammaticale, no 7, p. 36-39.

Sgard Jean éd., 1982, Condillac et les problèmes du langage, Genève-Paris, Slatkine.

Soublin Françoise, 1976, « Rationalisme et grammaire chez Dumarsais », History of Linguisitc thought and Contemporary Linguistics, Herman Parret éd., Berlin-New York, De Gruyter, p. 383-409.

Stéfanini Jean, 1954, « La tradition grammaticale et les temps surcomposés », Annales de la Faculté des lettres d’Aix-en-Provence, XXVIII, p. 67-108.

— 1962, La voix pronominale en ancien et en moyen français, Gap, Ophrys.

— 1981, « Un grammairien sensualiste : Destut de Tracy », Logos Semantikos. Studia linguistica in honorem Eugenio Coseriu, Horst Geckeler, Brigite Schlieben-Lange, Jürgen Trabant et Harald Weydt éd., Berlin, De Gruyter et Madrid, Gredos.

— 1992 [1981], « Avant-propos à l’histoire de la psychomécanique », Linguistique et langue française, Pascal Bonnefois éd., CNRS Éditions, p. 239-255.

Swiggers Pierre, 1981, « La théorie du verbe dans la grammaire de Port-Royal », Zeitschrit für Französische Sprache und Literatur, XCI, p. 357-242.

— 1986, Grammaire et théorie du langage au xviiie siècle. « Mot », « temps » et « mode » dans l’Encyclopédie méthodique, Lille, PUL.

— 1989, « Les grammaires françaises (1562, 1572) de Ramus », La langue française au xvie siècle. Usage, enseignement et approches descriptives, Pierre Swiggers et Willy Van Hoecke dir., Louvain, Leuven University Press et Peeters.

— 1991, « La tradition de l’Ars de Donat et les premières grammaires vernaculaires du français : un moment de conversion », Zur Geschichte der Grammatiken romanischer Sprachen, Wolfgang Dahmen éd., Tübingen, Gunter Narr, p. 139-159.

— 1997, Histoire de la pensée linguistique, Paris, PUF.

Tedeschi Philip J. et Zaenen Annie éd., 1981, Tense and Aspect, New York-Londres-Toronto, Academic press.

Thieroff Rolf, 1992, Das inite Verb im Deutschen. Tempus, Modus, Distanz, Tübingen, Narr (Studien zur deutschen Grammatik ; 40).

Touratier Christian, 1996, Le système verbal du français, Paris, A. Colin.

Uity Karl D., 1977, « James Harris’Hermes in the context of revolutionary France : the translation and commentaries by François hurot », Essays on the Age of Enlightenment in Honor of Ira O. Wade, Jean Macary éd., Genève-Paris, Droz, p. 329-345.

Vendryès Joseph, 1968 [1921], Le langage, introduction linguistique à l’histoire, Paris, Albin Michel (L’Évolution de l’humanité ; 6).

Vendler Zeno, 1957, « Verbs and times », the Philosophical Review, Ithaca, Cornell University Press, p. 143-160.

Veyne Paul, 1971, Comment on écrit l’histoire. Essai d’épistémologie, Paris, Éditions du Seuil.

Vet Co, 1996, « Anaphore et deixis dans le domaine temporel », Anaphores temporelles et (in-) cohérence, Walter De Mulder, Liliane Tasmowski-De Ryck et Carl Veters éd., Amsterdam, Rodopi (Cahiers Chronos ; 1), p. 147-164.

— 2005, « L’imparfait : emploi anaphorique et emplois non anaphoriques », Nouveaux développements de l’imparfait, Emmanuelle Labeau et Pierre Larrivée éd., Amsterdam, Rodopi (Cahiers Chronos ; 14), p. 33-44.

Veters Carl, 1992, « Beauzée comme précurseur de Reichenbach », Hommages à Nicolas Ruwet, Liliane Tasmowski-De Ryck et Anne Zribi-Hertz éd., Gand, Communication & Cognition, p. 556-567.

— 1996, Temps, aspect et narration, Amsterdam, Rodopi.

Vikner Sten, 2003, « Tempus som tre uahængige træk », Tidsskrit for Sprogforskning, vol. 1 no 1, p. 89-104.

Vogeleer Svetlana, 1994, « Le point de vue et la valeur des temps verbaux », Travaux de linguistique, 29, p. 39-58.

Vogeleer Svetlana, De Mulder Walter, 1998, «Quand spécifique et point de vue », Variations sur la référence verbale, Andrée Borillo, Carl Veters et Marcel Vuillaume éd., Amsterdam, Rodopi (Cahiers Chronos ; 3), p. 213-233.

Weinrich Harald, 1973 [1964], Le temps. Le récit et le commentaire, Michèle Lacoste trad., Paris, Seuil (Poétique).

—, 1989, Conscience linguistique et lectures littéraires, Paris, Maison des sciences de l’homme.

Wilmet Marc, 1981, « La modernité de Beauzée », Études sur le xviiie siècle, 8, p. 109-123.

— « La famille de Beauzée : l’exemple du verbe », Florilegium Historiographiae Linguisticae. Études d’historiographie de la linguistique et de grammaire comparée à la mémoire de Maurice Leroy, Jan De Clerq et Piet Desmet éd., Louvain, Peeters, p. 247-262.

Yvon Henri, 1926, L’imparfait de l’indicatif en français, Paris, Les Belles Lettres.

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont sous Licence OpenEdition Books, sauf mention contraire.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search