Version classiqueVersion mobile

Voix et marqueurs du discours : des connecteurs à l'argument d'autorité

 | 
Jean-Claude Anscombre
, 
Amalia Rodríguez Somolinos
, 
Sonia Gómez-Jordana Ferary

Partie II. Connecteurs et particules

Les échelles additives avec además1

José Portolés

Texte intégral

Le connecteur additif además2

  • 1 Ce travail de recherche a été possible grâce au projet FFI2010-20862 financé par le ministerio de E (...)
  • 2 Además peut être traduit en français par en plus.
  • 3 L’on ne trouve pas en espagnol contemporain les emplois de además comme adverbe de degré que recuei (...)

1Además est l’un des marqueurs du discours de l’espagnol3. Ceux-ci sont des unités linguistiques invariables, ils n’exercent aucune fonction syntaxique dans le cadre de la prédication phrastique et possèdent un contenu commun dans le discours : celui de guider les inférences qui se réalisent dans la communication, en accord avec leurs différentes propriétés morphosyntaxiques, sémantiques et pragmatiques (Portolés 2001, p. 25-26). Parmi les marqueurs du discours, además est un connecteur : il unit le membre de discours où il se trouve à un autre le précédant. Il permet, de cette façon, l’inférence de conclusions difficiles à obtenir si les deux membres restaient indépendants (Portolés 2001, p. 139).

(1)

Tiene una dedicación sin límites y casi visceral a su trabajo. Trabaja muchísimo y, además, le gusta.
Il a un dévouement sans bornes et presque impulsif envers son travail. Il travaille énormément et, en plus, ça lui plaît.
(El País Semanal, 7 avril 2002, p. 38)

  • 4 Cette instruction sémantique est exposée dans D. Blakemore (1987, p. 92-97) pour moreover.

2L’on aurait pu inférer du premier membre de discours – trabaja muchísimo (il travaille énormément) – que tout ce travail pouvait fatiguer cette personne ; cependant, le membre de discours qui introduit además nous contraint à tirer un autre type de conclusions, lesquelles doivent coïncider avec trabajar mucho (travailler beaucoup) et gustar trabajar mucho4 (aimer beaucoup travailler). Signalons, cependant, que le fait qu’un connecteur unisse le membre de discours où il se trouve à un membre précédent ne veut pas dire qu’ils doivent être contigus.

  • 5 CREA (Corpus de Referencia del Español Actual), base de données développée par la Real Academia Esp (...)

(2)

En la nevera hay huevos, leche, queso y fruta. Y hielo, por supuesto. No pasaremos hambre. Además, Marta nos ha dejado un pollo en el horno.
Dans le frigo il y a des œufs, du lait, du fromage et des fruits. Et des glaçons, bien sûr. Nous ne mourrons pas de faim. En plus, Marta nous a laissé un poulet dans le four. (santiago Moncada, Siempre en otoño, 1993 ; CREA5)

3Le fait que Marta haya dejado un pollo en el horno n’est pas lié au segment précédent No pasaremos hambre, mais aux aliments qu’il y a dans le frigidaire. Il ne faut pas oublier qu’un connecteur discursif n’est pas une conjonction et que la relation qu’il convoque de par son sens est propre à la deixis discursive et non à la syntaxe.

4D’autres marqueurs, que nous classons en tant qu’opérateurs (Portolés 2001), permettent que le membre de discours précédant le marqueur ne soit pas exprimé. C’est le cas par exemple du marqueur en deinitiva (en fin de compte). Comparons les emplois suivants de en definitiva :

(3a)

[El Madrid] Comenzó bien, dominando el partido, imponiendo un ritmo alto. En definitiva, mostró una imagen amenazante para tratar de intimidar al contrario.
[Le Real Madrid] commença bien, contrôlant le match, imposant un rythme élevé. En fin de compte, il a montré une image menaçante pour essayer d’intimider son rival. (óscar García, http://www.elpais.com, 10 janvier 2008)

(3b)

Siempre queda el consuelo de pensar que el poder no tiene recursos suficientes para digerir toda la información ; y a veces se le pasa porque, en definitiva, está en manos de humanos.
On est toujours réconfortés par l’idée que le pouvoir n’a pas les ressources suffisantes pour digérer toute l’information ; et parfois il l’oublie parce que, en fin de compte, il se trouve dans les mains d’êtres humains.
(http://www.elpais.com, 6 novembre 2007)

  • 6 J. M. Estévez (2004, p. 78) souligne que dans la conversation l’argument précédent peut être implic (...)

5Dans l’exemple (3a) il y a tout d’abord différents membres de discours – dominar el partido, imponer un ritmo alto – qui se condensent dans le membre de discours introduit par en definitiva. Ce n’est plus le cas, en revanche, dans l’exemple (3b) où en definitiva n’est pas connecté à un membre précédent. Cependant, dans le cas de además le membre précédent doit apparaître ou bien être accessible à partir du contexte6.

6C’est ce que l’on peut voir dans un dessin de l’humoriste Antonio Mingote (dans XL Semanal, 1010, 4-10 mars 2007). Un mari y est représenté entrant dans sa chambre. Il y découvre sa femme avec un amant : celui-ci a une cigarette à la main. Le mari s’exclame : ¡ Y además fumando ! (et en plus il est en train de fumer !). Le dessin montre clairement ce que l’amant faisait en plus de fumer.

  • 7 Sur asimismo, voir M. A. Martín Zorraquino et J. Portolés Lázaro (1999, § 63.2.3).
  • 8 Pour une argumentation similaire dans le cas de pero también (mais aussi), voir E. Sainz (2003, p. (...)

7Pour affiner le sens argumentatif de además, il faut le comparer à d’autres marqueurs qui ont un sens proche. Dans une étude exhaustive, Juan Manuel Cuartero Sánchez (2002, p. 273-275) propose de limiter le sens de además à ce qu’il considère comme exclusivement additif, supprimant, dans la relation additive, la condition selon laquelle les deux membres de discours reliés ont une même orientation argumentative. Celle-ci constituerait, à son avis, un effet de sens. Cependant, bien qu’il soit vrai que dans des textes descriptifs – comme ceux que propose Cuartero Sánchez – l’interprétation d’une argumentation est plus difficile, il existe néanmoins des preuves qui montrent que les membres de discours reliés par además doivent pouvoir être interprétés comme étant co-orientés, c’est-à-dire comme conduisant à une conclusion commune. Le contraste entre pero además et pero asimismo en constitue l’une des preuves. Nous savons que la conjonction pero non seulement peut connecter deux membres de discours ayant une orientation argumentative différente – par exemple El tren es rápido, pero es caro (le train est rapide, mais c’est cher) – mais il peut connecter également deux membres de discours ayant une même orientation – par exemple El tren es rápido, pero, sobre todo, es cómodo (le train est rapide, mais, surtout, il est confortable), où le fait que le train soit confortable ne s’oppose pas à ce qu’il soit rapide – (Acín 1993, García Negroni 1995, 2003, Anscombre 2001, p. 20-21, Portolés 2001, p. 99-101). Asimismo7 (de même, aussi) unit deux membres de discours sans restrictions argumentatives, raison pour laquelle nous le trouvons avec pero dans des cas où les deux membres de discours s’opposent8 :

(4)

Este escarabajo valioso puede ser un envío de Dios, pero asimismo puede ser un envío, una tentación del Demonio.
Ce scarabée précieux peut être un envoi de Dieu, mais aussi ce peut être un envoi, une tentation du Démon.
(Manuel Mújica Láinez, El escarabajo, 1982 ; CRea)

8Le fait que le scarabée puisse être une tentation du Démon est contraire au fait qu’il puisse être un envoi de Dieu. Cependant, quand pero et además coïncident, il n’y a pas d’opposition :

(5a)

Los espectadores abuchearon la Traviata de Pasqual […], pero además los periódicos alemanes y austriacos han tachado su trabajo de banal y fallido.
Les spectateurs huèrent la Traviata de Pasqual […], mais en plus les journaux allemands et autrichiens ont qualifié son travail de banal et raté.
(El Mundo, 8 août 1995 ; CREA)

9Le fait que les spectateurs aient hué l’opéra ne s’oppose pas, bien au contraire, à ce que les journaux aient publié des critiques défavorables. Un autre exemple similaire :

(5b)

Me entendía con él muy bien, profesionalmente hablando ; pero además éramos muy amigos.
Je m’entendais très bien avec lui, en termes professionnels ; mais en plus nous étions très amis.
(ABC, 2 septembre 1989 ; CREA)

  • 9 A. Schwenter (2001, p. 242-243) arrive à une conclusion similaire quand il compare :
    (i) El centro c (...)
  • 10 C’est la raison pour laquelle nous classons asimismo non comme un connecteur additif mais comme un (...)

10Ce comportement de además avec pero nuance l’hypothèse de Cuartero Sánchez : bien qu’il soit possible de trouver des exemples avec además dans des discours descriptifs où les deux membres liés ne peuvent pas être interprétés comme des arguments, il n’est pas possible, en revanche, que ces deux membres aient une orientation argumentative différente9. Ceci arrive par contre avec d’autres marqueurs comme asimismo10.

11Un deuxième contraste nous aidera à nouveau à jeter un peu de lumière sur le sens argumentatif de además. Bien qu’il soit un connecteur additif, encima se distingue de además au moins dans deux emplois. Voyons le premier : avec encima l’on interprète le membre précédent comme un argument qui devrait être suffisant pour atteindre une conclusion, ce qui n’est pas le cas pour además. Il est ainsi possible d’imaginer qu’une inspectrice des impôts dise à un contribuable :

(6a)

Tiene que traer el certificado de haberes de su trabajo habitual y, además, los certificados de todos los otros ingresos que haya tenido el último año.
Vous devez apporter le certificat d’appointements de votre travail et, en plus [además], tous vos revenus de l’année dernière.

12Mais nous serions surpris si l’inspectrice disait :

(6b)

# Tiene que entregar el certificado de haberes de su trabajo habitual y, encima, los certificados de todos los otros ingresos que haya tenido el último año.

(6b)

# Vous devez remettre le certificat d’appointements de votre travail habituel et, en plus [encima], les certificats de tous les autres revenus que vous ayez perçus l’année dernière.

  • 11 Dans un article précédent (Portolés 1998, p. 209), nous proposions un contraste pour vérifier ce se (...)

13Cela est dû au fait que que l’emploi de encima nous ferait penser que, pour cette inspectrice, il était suffisant de remettre le certificat d’appointements habituel et que, néanmoins, elle demande les autres certificats (Portolés 2001, p. 101)11.

14Résumons les propriétés argumentatives de además que nous avons vues jusqu’ici : il s’agit d’un connecteur – face aux opérateurs comme en definitiva (en fin de compte) –, son sens est additif – face à l’ordonnateur asimismo – et il ne présente pas comme argumentativement suffisant le membre de discours qui le précède – face au connecteur additif encima.

Le sens informatif de además

Thème/rhème et focus/alternative

15Les êtres humains organisent leur discours de telle sorte qu’il s’adapte aux connaissances contextuelles, aussi bien verbales qu’extra-verbales, des interlocuteurs. Nous pouvons acquérir ces arrière-plans mentaux à partir de ce que nous venons d’écouter ou de lire, ou nous pouvons les trouver dans notre mémoire à long terme. Généralement, les études sur la structure informative sont centrées sur deux types de phénomènes : la distinction entre une information ancienne et une information nouvelle – thème/rhème – et la focalisation.

16Además admet deux types de constructions :

(7a)

María es inteligente y, además, trabajadora.
María est intelligente et, en plus, travailleuse.

(7b)

Además de inteligente, María es trabajadora.
Outre le fait qu’elle est intelligente, María est travailleuse.

  • 12 Contrairement à l’opinion de l. C. Fuentes Rodríguez (2001), además de n’est pas une préposition ni(...)
  • 13 Cependant il n’en est pas toujours ainsi :
    (ia) […] A.V.C. fue trasladada ayer al [Hospital] Xeral C (...)

17Dans l’exemple (7a), además est un connecteur qui unit le membre de discours où il se trouve à un autre précédent. En revanche, dans (7b) además met en relief l’élément auquel il renvoyait en (7a)12. Dans ce dernier cas, l’information qui est récupérée avec además est généralement une information connue – thématique –, ou bien parce qu’elle a été énoncée dans un discours précédent (7a), ou parce qu’elle est présentée comme connue de l’interlocuteur (7b)13.

(8a)

No sé si el autor se ha percatado de que la verdad, además de verdadera, es divertida.
Je ne sais pas si l’auteur s’est aperçu que la vérité, en plus d’être vraie, est amusante. (José antonio Marina, Teoría de la inteligencia creadora, 1993, p. 11)

(8b)

Además de por la boca, la aspirina puede administrarse por vía tópica.
En plus de pouvoir être administrée par voie orale, l’aspirine peut être administrée par voie topique.
(El Mundo, 1er mai 1997 ; CREA)

18D’autre part, l’élément mis en relief par además de doit avoir un corrélat similaire dans le membre de discours où se trouve l’incise. De ce point de vue, il agit comme un focalisateur qui, en mettant en relief une alternative, convoque un focus. Dans les exemples (8) à verdadera correspond divertida et à por la boca, por vía tópica.

Alternative

Focus

Además de verdadera (en plus d’être vrai)

Divertida (amusante)

Además de por la boca
(en plus d’être administrée par voie orale)

Por vía tópica
(par voie topique)

19Le fait que l’exemple (9) soit perçu comme étrange :

(9)

# Además de en invierno, la aspirina puede administrase por vía tópica.
# En plus d’être administrée en hiver, l’aspirine peut être administrée par voie topique.

20est dû à ce que en invierno est mis en relief, mais dans le membre de discours où est localisée cette incise nous ne trouvons aucun élément pouvant constituer un focus, c’est-à-dire, pouvant être une réponse à une même question.

¿ Cómo se administra la aspirina ? (Comment est administrée l’aspirine ?)
Por la boca (Par voie orale)
Por vía tópica (Par voie topique)
¿ ?
En invierno (En hiver)
Por vía tópica (Par voie topique)

21Nous passons maintenant aux emplois de además en tant que connecteur, c’est-à-dire dans les emplois de (7a). Par le biais du connecteur, l’on convoque également, même si cela est moins évident, une alternative dans un premier membre de discours à partir d’un élément mis en relief dans le deuxième membre.

(10a)

Thompson salía más barato. Para muchos era un inconsciente que, además, no ponía condiciones. Thompson faisait moins cher. Pour beaucoup de personnes c’était un inconscient qui, en plus, ne mettait pas de conditions.
(Javier Reverte, El sueño de África [1996] 2003, p. 302)

(10b)

Propuesto por el PSOE, fue además votado tanto por UCD como por AP desde 1983.
Proposé par le Psoe, ce fut voté en plus aussi bien par UCD que par AP à partir de 1983. (José María Maravall, El País, 18 février 1996, p. 15)

22C’est le cas en (10a) ser inconsciente/no poner condiciones (être inconscient/ne pas mettre de conditions), et en (10b) ser propuesto por el PSOE/ser votado por UCD y AP (être proposé par le PSOE/être voté par UCD et AP). Ceci explique que l’on puisse remplacer encima par además dans :

(11)

El psiquiatra me adoraba, tía. No es para menos : le ponía al día y encima le pagaba.
Le psychiatre m’adorait. Bien sûr, c’est normal : je le mettais au courant et en plus je le payais.
(Elvira lindo, El País Domingo, 22 février 2004, p. 15)

mais que le remplacement soit étrange dans :

(12)

Qué suerte tiene el tío para todo. Y encima se queja.
Quel pot il a, ce mec, dans tout ce qu’il fait. et en plus il se plaint.
(José Luis alonso de Santos, Bajarse al moro, 1985 ; CREA)

23Il s’agit d’un deuxième emploi où además et encima se distancient. Dans ce cas, le membre de discours avec encima constitue une conclusion contraire à l’argument précédent et il est difficile de l’interpréter comme réponse à une même question. En conclusion : avec además les deux membres reliés doivent pouvoir être interprétés avec une même orientation argumentative et, sauf quelques rares exceptions, comme un focus et son alternative possible.

  • 14 M. M. García Negroni (2001a, 2001b) rend compte de la différence entre además et encima à partir de (...)

24Finalement, le membre de discours où se trouve además est interprété comme étant rhématique et souvent, mais pas toujours, le membre précédent comme étant thématique (Montolío Durán 2001, p. 4)14.

Échelles substitutives et échelles additives

  • 15 Parmi les études actuelles sur l’espagnol, celles de M. M. García Negroni (1998, 2003 et 2006) et d (...)

25Il faut ajouter à ces deux phénomènes de la structure informative du discours un autre phénomène qui a suscité beaucoup d’intérêt ces vingt dernières années : la scalarité, à savoir que des valeurs différentes peuvent être ordonnées dans une échelle informative par rapport à d’autres valeurs. Les études de particules scalaires ont déjà une certaine tradition au sein de la linguistique contemporaine au moins depuis Charles J. Fillmore (1965) et Laurence R. Horn (1969) aux États-Unis, et en France depuis Jean-Claude Anscombre (1973)15.

  • 16 Cette distinction est signalée par J. Van der Auwera (1997).

26Pour comprendre le sens scalaire de además, il convient de distinguer les échelles substitutives des échelles additives (Portolés 2007)16. Dans le cas des premières, une valeur dans une échelle en remplace une autre. Supposons qu’avant un examen une étudiante demande à une autre : Tu as tout appris ? Si son amie répond : J’ai appris presque toutes les notes de cours, l’on implicite +> Elle n’a pas appris toutes les notes de cours. Cette échelle peut être représentée ainsi :

(14)

+

FORCE

— Toutes les notes de cours
— Presque toutes les notes de cours

27Dans ce cas-là une valeur en remplace une autre. L’on ne peut pas soutenir à la fois que quelqu’un a appris presque toutes les notes de cours et qu’il a appris toutes les notes de cours.

28Néanmoins, une deuxième interprétation avec une échelle additive est également possible. Supposons que pour réussir l’examen il soit nécessaire d’avoir appris toutes les notes de cours et aussi un manuel. Maintenant, l’implicature à partir de J’ai appris presque toutes les notes de cours peut être différente +> Elle n’a pas appris le manuel. L’échelle aussi est différente :

(14)

FORCE

+

presque toutes les notes + le manuel —
presque toutes les notes —

29Dans ce cas-là, la valeur supérieure de l’échelle est la somme de la valeur inférieure plus un autre élément (le manuel). Il ne s’agit pas d’une échelle substitutive – puisque la valeur supérieure n’empêche pas la valeur inférieure – mais d’une échelle additive, étant donné que dans la valeur supérieure l’on maintient l’inférieure.

Échelles additives avec además

30Le connecteur además convoque des échelles additives. Il y a deux parties dans cette assertion : d’un côté, además convoque des échelles et, de l’autre, celles-ci sont additives et non substitutives. Commençons par la première. Supposons que quelqu’un demande comment s’appellent les Rois mages. La réponse doit contenir trois noms – Melchor, Gaspar y Baltasar – et l’on ne peut pas ajouter le troisième avec además Melchor, Gaspar y, además, Baltasar. Si nous ajoutions además cela nous obligerait à inférer qu’il peut exister un contexte ayant une réponse avec seulement deux rois. L’apparition d’un membre avec además nous fait interpréter une valeur scalaire plus informative qu’une autre (n + 1), que l’on aurait pu considérer constituée uniquement par n. L’on peut même ajouter de nouveaux éléments en série avec d’autres además. Chacun d’entre eux convoque une valeur scalaire ((n + 1)+ 1).

(15a)

[…] juzgan su obra como la de un escritor realista, y además castellanista, y además religioso.
[…] ils jugent son œuvre comme celle d’un écrivain réaliste, et en plus castillaniste, et en plus religieux.
(José Ángel González Sainz, Archipiélago, no 26-27, 1996, p. 143)

(15b)

Encantado de conocer a una mujer hermosa, que sabe lo que quiere y que además lo dice, y además que lo va a conseguir, y además lo está consiguiendo.
Je suis ravi de connaître une belle femme, qui sait ce qu’elle veut et qui en plus le dit, et qui en plus va y arriver, et qui en plus est en train d’y arriver.
(José Luis Alegre Cudós, Locus amoenus, 1989 ; CREA)

31Il y a une autre preuve qui va dans la même direction. Observons l’exemple suivant :

(16)

¡ Pidan perdón, rectifiquen y háganlo pronto, señores ! y además públicamente.
Demandez pardon, rectifiez et faites-le vite, messieurs ! et en plus publiquement.
(El País, 31 janvier 2008, p. 36)

32Dans ce cas-là, además connecte un modificateur réalisant (públicamente) et son noyau (pidan perdón) (Ducrot 1995). Cependant, ce genre d’union avec además n’est possible que si le noyau a une valeur informative. Cela explique qu’il n’y ait aucun problème dans l’exemple suivant :

(17a)

Una persona muy inteligente ha conseguido resolver el caso.
Une personne très intelligente a pu résoudre l’affaire.

(17b)

Un individuo fornido logró abrir la ventana.
Un individu robuste réussit à ouvrir la fenêtre

mais qu’il y ait un problème si l’on unit les modificateurs muy inteligente et fornido par le biais de además :

(18a)

# Una persona, además muy inteligente, ha conseguido resolver el caso.
# Une personne, en plus très intelligente, a réussi à résoudre l’affaire.

(18b)

# Un individuo, además fornido, logró abrir la puerta.
# Un individu, en plus robuste, a réussi à ouvrir la porte.

33En revanche, le problème disparaît dans :

(19a)

Una inspectora, además muy inteligente, ha conseguido resolver el caso.
Une inspectrice, en plus très intelligente, a réussi à résoudre l’affaire.

(19b)

Un cerrajero, además fornido, logró abrir la puerta.
Un serrurier, en plus robuste, a réussi à ouvrir la porte.

34Cela est dû au fait qu’être inspectrice et être serrurier possèdent en soi des valeurs argumentatives pour résoudre l’affaire et ouvrir la porte respectivement, ce qui n’est pas le cas pour persona et individuo. Dans l’exemple (19), avec además l’on unit à un noyau, dont on suppose un certain nombre de propriétés, une propriété de plus, ce qui convoque une valeur scalaire supérieure. Pour cette même raison, il n’est pas possible d’ajouter des propriétés que possède déjà le noyau. Comparons :

(20a)

# Es todo un soldado y, además, valiente.
# C’est un vrai soldat et, en plus, courageux.

(20b)

Es todo un soldado y, además, bien parecido.
C’est un vrai soldat et, en plus, il est très beau.

35Parmi les propriétés que l’on attribue au meilleur des soldats – todo un soldado – se trouve le courage, mais non la beauté physique. Ceci explique que nous n’acceptions pas (20a) alors que nous acceptons (20b).

36En deuxième lieu, comme nous l’avons déjà dit, l’échelle avec además est additive, c’est-à-dire que le membre de discours qui présente además ne remplace pas un autre membre de discours d’une valeur inférieure. C’est pourquoi además ne peut pas remplacer es más dans l’exemple suivant :

(21a)

Yo, los poemas que escribo, nunca los termino ― dijo. Es más, no paso nunca del primer verso.
Moi, les poèmes que j’écris, je ne les finis jamais – dit-il. Je dirai même plus, je ne dépasse jamais le premier vers.
(Enrique Vila Matas, Bartleby y compañía, 2004, p. 154)

(21b)

# Yo, los poemas que escribo, nunca los termino ― dijo. Además, no paso nunca del primer verso.
# Moi, les poèmes que j’écris, je ne les finis jamais – dit-il. En plus, je ne dépasse jamais le premier vers.

37Es más présente un membre de discours comme une valeur supérieure – no paso nunca del primer verso – qui remplace une autre valeur inférieure précédente – nunca los termino –, ce qui n’est pas possible avec además. De même, et pour la même raison, además ne peut pas remplacer incluso dans des cas comme le suivant :

(22a)

Los datos del paro son malos, incluso muy malos.
Les données du chômage sont mauvaises, et même très mauvaises.
(El País, 9 novembre 2001, p. 85)

(22b)

# Los datos del paro son malos y, además, muy malos.
# Les données du chômage sont mauvaises et, en plus, très mauvaises.

38Dans l’exemple (22) le deuxième membre de discours – muy malos – remplace malos, qui a une valeur scalaire inférieure < los datos son malos\LOS DATOS SON MUY MALOS >.

Échelles additives sans point culminant

  • 17 Ainsi, incluso peut convoquer des échelles substitutives comme en (22a) et des échelles additives c (...)

39Il existe, cependant, d’autres emplois de incluso où la substitution par además17 est possible.

(23a)

La dieta de los españoles es excesivamente rica en grasas, en azúcares e, incluso, en proteínas.
L’alimentation des espagnols est excessivement riche en matière grasse, sucre et même en protéines.
(El País, 11 juin 2002, p. 30)

(23b)

La dieta de los españoles es excesivamente rica en grasas, en azúcares y, además, en proteínas.
L’alimentation des espagnols est excessivement riche en matière grasse, sucre et, en plus, en protéines.

Cependant, le sens de ces deux énoncés n’est pas identique. Dans les deux cas le marqueur unit le membre de discours où il se trouve à un autre précédent. Et dans les deux cas, également, l’union des deux membres (n + 1), parce qu’elle convoque des échelles additives, est plus informative que la présence d’un seul membre. Or, dans le cas de incluso l’on convoque une échelle avec un point culminant, c’est-à-dire une échelle additive où l’on ajoute non seulement un élément de plus mais cet élément se présente d’une certaine façon comme étant plus informatif (Portolés 2007). Ainsi, dans ces emplois de incluso sont convoquées deux relations scalaires de façon simultanée : d’un côté, grasas + azúcares + proteínas est plus informatif que simplement grasas + azúcares. D’un autre côté, proteínas est plus informatif, parce que l’on s’y attend moins, que grasas y azúcares. Cette double scalarité ne se produit pas avec además, étant donné que le membre de discours qu’il introduit ne doit pas être plus inattendu ou un argument nécessairement plus fort que les précédents. Pour démontrer ceci, voyons l’exemple suivant :

(24)

Tres tantos del holandés, que además falló un penalti, permiten la goleada del Madrid sobre un Levante desestructurado.
Trois buts du Hollandais, qui en plus a raté un penalty, permettent le carton du Madrid sur un levant déstructuré.
(El País, 11 septembre 2006, p. 74)

40Le fait que l’avant-centre hollandais du Real Madrid ait raté un penalty n’a pas plus de force comme argument que le fait d’avoir mis trois buts. C’est l’union des trois buts plus le penalty raté qui montre la contribution de ce joueur à son équipe. Il arrive quelque chose de similaire dans :

(25)

El mítico ex jugador de la NBA [Michael Jordan] ha derrotado al laureado Severiano Ballesteros en el campo de golf del Parador de El Saler, y además ha ganado los 45 euros que habían apostado.
Le mythique ex-joueur de la NBA [Michael Jordan] a vaincu le lauréat Severiano Ballesteros dans le terrain de golf du Parador de El Saler, et en plus il a gagné les 45 euros qu’ils avaient pariés.
(http://www.libertaddigital.com, 29 octobre 2004)

  • 18 Pour L. C. Fuentes Rodríguez (2001), le membre avec además est un argument plus fort. Nous ne parta (...)

41Il est fort probable qu’il soit plus important pour Michael Jordan de vaincre un champion de golf que de gagner un petit pari18.

42Il faut cependant expliquer un autre comportement de además. Revenons à la blague d’antonio Mingote, évoquée plus haut : un mari trompé s’exclame ¡ Y además fumando ! (et en plus il fume !). L’humour de la blague réside en ce que le mari unit à l’infidélité de sa femme un fait bien moins important : l’amant fume. Il semble donc que la valeur supérieure formée par les deux membres unis par además doit être clairement plus informative que la valeur inférieure, formée uniquement par le premier membre. Il n’est donc pas possible d’ajouter à además n’importe quel argument simplement co-orienté pour une conclusion déterminée.

Échelles et polyphonie

  • 19 Voir J.-C. Anscombre (1998) sur la concession en espagnol.

43Jean-Claude Anscombre (1983, 1985) employa la théorie de la polyphonie, développée par Oswald Ducrot (1982, 1984), pour rendre compte du sens de certains connecteurs contre-argumentatifs du français19. Dans son explication, les deux membres de discours unis par ce genre de connecteur ont des énonciateurs différents, et le locuteur s’identifie uniquement à l’un d’eux. Récemment, Henning Nølke (2006) soutient que le concept de polyphonie explique également les structures clivées. Ces constructions convoquent un paradigme avec, au moins, deux points de vue : celui du focus et celui de l’alternative. Ainsi, aussi bien avec les instructions argumentatives qu’avec les informatives, différents points de vue seraient reflétés et, par conséquent, la description du sens instructionnel de además qui a été proposée jusqu’à maintenant doit être complétée par la perspective polyphonique du discours (Portolés, 2011).

44Nous avons vu que además convoque des échelles additives où la valeur scalaire supérieure est formée par les deux membres de discours unis face à une valeur inférieure, qui est constituée uniquement par le premier membre de discours. Le locuteur en utilisant además convoque deux points de vue : l’un est formé par les deux membres de discours connectés – la valeur supérieure dans l’échelle – ; l’autre est constitué uniquement par le premier membre de l’énoncé – la valeur inférieure –, dont il se détache. Observons un instant un cas spécial pour vérifier ceci. Le marqueur discursif además peut occuper un seul tour de parole et, dans ce cas-là, il est généralement interprété comme s’il faisait partie du dernier énoncé du sujet parlant précédent. Il en est ainsi, par exemple, dans l’illustration de l’humoriste Forges (http://www.elpais.com, 1er octobre 2002). Deux personnages discutent pendant qu’ils marchent :

(26)

Hablante A : Bush actúa de forma tan prepotente, falsa y violenta que va a acabar convirtiendo en héroe un elemento como Sadam.
Hablante B :… a costa del sufrimiento de multitud de seres humanos.
Hablante A : Además.
Locuteur A : Bush agit avec une telle prépotence, de façon tellement fausse et violente qu’il va finir par transformer Sadam en un héros.
Locuteur B :… aux dépens de la souffrance de milliers d’êtres humains.
Locuteur A : En plus.

45Le sujet parlant a en ajoutant además à ce qu’a dit le sujet parlant B peut se détacher de ce que lui-même a énoncé dans sa première intervention comme seul argument et créer un nouveau point de vue où se maintiennent les deux membres de discours connectés par ce marqueur.

*

46Les deux éléments discursifs unis par le connecteur additif además doivent pouvoir être interprétés comme étant co-orientés et, sauf quelques rares exceptions, constituer une paire focus/alternative en accord avec la structure informative du discours.

47De même, l’ensemble de ces deux membres constitue une valeur plus informative sur une échelle additive que le premier membre seul. Le sujet parlant qui utilise además soutient un nouveau point de vue face à la valeur inférieure formée seulement par le premier membre de discours, lequel constitue un point de vue qu’un autre locuteur ou lui-même auraient pu maintenir précédemment.

48Finalement, le second membre, où se situe además, ne doit pas nécessairement être plus argumentatif que le premier, c’est-à-dire que l’échelle avec además n’a pas un point culminant. Cependant, cela n’empêche pas que la contribution informative de ce second membre doit montrer clairement que le nouvel ensemble est plus informatif que le premier membre de discours à lui seul.

Bibliographie

ACÍN Esperanza, 1993, Aspectos de la adversación en español actual, La Corogne, Université de la Corogne.

ANSCOMBRE Jean-Claude, 1973, « Même le roi de France est sage. Un essai de description sémantique », Communications, no 20, p. 40-82.

— 1983, « Pour autant, pourtant (et comment) : à petites causes, grands effets », Cahiers de linguistique française, no 5, p. 37-84. — 1985, « Grammaire traditionnelle et grammaire argumentative de la concession », Revue internationale de philosophie, vol. 39, no 155, p. 333-349.

— 1998, « Pero/sin embargo en la contraargumentación directa : razonamiento, genericidad y léxico », Signo y seña, no 9, p. 75-104.

— 2001, « Surtout et particulièrement : le traitement des particules pragmatiques dans le cadre de la théorie des stéréotypes », La pragmática de los conectores y las partículas modales, vol. 6 de Cuadernos de filología, H. Ferrer, S. Pons éd., p. 1-22.

BELLO Andrés, 1847, Gramática de la lengua castellana destinada al uso de americanos, notes de R. J. Cuervo, étude et édition de R. Trujillo, Madrid, Arco-Libros, 1988.

BLAKEMORE Diane, 1989, Semantic Constraints on Relevance, Oxford, Blackwell.

BOSQUE Ignacio, DEMONTE Violeta éd., 1999, Gramática descriptiva de la lengua española, Madrid, Espasa-Calpe.

CUARTERO SÁNCHEZ Juan Manuel, 2002, Conectores y conexión aditiva. Los signos « incluso », « también » y « además » en el español actual, Madrid, Gredos.

DUCROT Oswald, 1982, « La notion de sujet parlant », Recherches sur la philosophie et le langage, n o 2, p. 65-93.

— 1984, « Esquisse d’une théorie polyphonique de l’énonciation », Le dire et le dit, Paris, Minuit, p. 171-233.

— 1995, « les modificateurs déréalisants », Journal of Pragmatics, no 24, p. 145-165.

ESTÉVEZ MARAVER Juan Manuel, 2004, « Adverbios conectores aditivos en francés y sus equivalentes en español », Cauce, no 27, p. 67-82.

FILLMORE Charles J., 1965, « Entailment rules in a semantic theory », POLA Report, no 10.

FUENTES RODRÍGUEZ Catalina, 2001, « Además, ¿ un conector argumentativo ? », Sociolingüística andaluza, no 12, P. Carbonero Cano et al. éd., p. 149-186.

GARCÍA NEGRONI María Marta, 1995, « Scalarité et réinterprétation : les modificateurs surréalisants », Théorie des topoï, J. -C. Anscombre éd., Paris, Kimé, p. 101-144.

— 2001a, « Argumentación, transgresión y refuerzo argumentativo : acerca del funcionamiento discursivo del conector encima », Homenaje a Ofelia Kovacci, E. N. de Arnoux et á. Di Tullio éd., Buenos Aires, Eudeba, 2001, p. 267-278.

— 2001b, « Les connecteurs espagnols encima/además : argumentation transgressive et argumentation normative », Langages, no 142, p. 41-56.

— 2003, Gradualité et réinterprétation, Paris, L’Harmattan.

— 2006, « Normatividad, transgresión y refuerzo argumentativo. A propósito de tres partículas escalares del español, incluso/hasta/aun », Homenaje a Ana María Barrenechea, R. Bein et al. éd., Buenos Aires, Eudeba, p. 171-186.

HORN Laurence R., 1969, « A presuppositional analysis of only and even », Chicago Linguistic Society, no 5, p. 98-107.

MARTÍN ZORRAQUINO María Antonia, PORTOLÉS José, 1999, « Los marcadores del discurso », Gramática descriptiva de la lengua española, I. Bosque et V. Demonte éd., Madrid, Espasa-Calpe, p. 4051-4213.

MONTOLÍO DURÁN Estrella, 2001, Conectores de la lengua escrita, Barcelone, Ariel.

NØlKe Henning, 2006, « Pour une théorie linguistique de la polyphonie : problèmes, avantages, perspectives », Le sens et ses voix, L. Perrin éd., Metz, Université Paul-Verlaine (Recherches linguistiques, no 28), p. 243-269.

PAVÓN LUCERO María Victoria, 1999, « Clases de partículas : preposición, conjunción y adverbio », Gramática descriptiva de la lengua española, I. Bosque et V. Demonte éd., Madrid, Espasa-Calpe, p. 565-655.

PORTOLÉS José, 1998, « La noción de suficiencia argumentativa », Signo y seña, no 8, p. 199-224.

— 2001, Marcadores del discurso, Barcelone, Ariel. — 2007, « Escalas informativas aditivas. Pruebas del español », Spanish in Context, vol. 4, n o 2, p. 135-157.

— 2011, « Las partículas focales desde una perspectiva polifónica », Marcadores del discurso : de la descripción a la definición, H. Aschenberg et Ó. Loureda éd., Madrid, Iberoamericana, p. 51-76.

SAINZ Eugenia, 2003, Marcadores del discurso e interferencia. Estudio contrastivo español/italiano, Venise, Cartotecnica Veneziana.

SCHWENTER Scott A., 1999a, Pragmatics of Conditional Marking. Implicature, Scalarity, and Exclusivity, New york, Garland.

— 1999b, « two types of scalar particles : Evidence from Spanish », Advances in Hispanic Linguistics. Papers from the 2nd Hispanic Linguistic Symposium, vol. 2, J. Gutiérrez-Rexach, F. Martínez-Gil éd., Somerville, Cascadilla Press, p. 546-561.

— 2000, « Lo relativo y lo absoluto de las partículas escalares incluso y hasta », Oralia, no 3, p. 169-197.

— 2001, « Additive particles and the construction of context », Quaderns de Filologia. Estudis Linguistics, no 6, p. 245-262.

VAN DER AUWERA Johan, 1997, « Conditional perfection », On Conditionals again, A. Athanasiadou et R. Dirven éd., Amsterdam, John Benjamins, p. 169-190.

Notes

1 Ce travail de recherche a été possible grâce au projet FFI2010-20862 financé par le ministerio de Economía y Competitividad d’Espagne. Nous tenons à remercier Sonia Gómez-Jordana, qui a traduit l’ensemble de l’article, y compris les exemples en espagnol.

2 Además peut être traduit en français par en plus.

3 L’on ne trouve pas en espagnol contemporain les emplois de además comme adverbe de degré que recueille a. Bello dans sa Gramática ([1847] 1988, § 221) : « colérico además, pensativo además, significan lo mismo que muy colérico, muy pensativo » («  colérico además, pensativo además veulent dire la même chose que très en colère, très pensif »).

4 Cette instruction sémantique est exposée dans D. Blakemore (1987, p. 92-97) pour moreover.

5 CREA (Corpus de Referencia del Español Actual), base de données développée par la Real Academia Española, disponible en ligne : www.rae.es

6 J. M. Estévez (2004, p. 78) souligne que dans la conversation l’argument précédent peut être implicite : No quiero comprar ese coche. Además, no me gusta (Je ne veux pas acheter cette voiture. en plus, elle ne me plaît pas). Dans ce cas No gustar el coche (Ne pas plaire la voiture) est un argument pour la conclusion No querer comprar el coche (Ne pas vouloir acheter la voiture) et il faut penser à un autre argument non exprimé. Sans nier cette possibilité, il ne faut pas oublier que cet argument pourrait ne pas être contigu et que, par conséquent, il pourrait être plus difficile à reconnaître ; c’est-à-dire que dans un discours précédent il aurait pu y avoir un argument contraire à l’achat de la voiture que además connecterait.

7 Sur asimismo, voir M. A. Martín Zorraquino et J. Portolés Lázaro (1999, § 63.2.3).

8 Pour une argumentation similaire dans le cas de pero también (mais aussi), voir E. Sainz (2003, p. 54-55).

9 A. Schwenter (2001, p. 242-243) arrive à une conclusion similaire quand il compare :
(i) El centro comercial más grande de Alicante tiene además los mejores precios (Le centre commercial le plus grand d’Alicante a en plus les meilleurs prix).
(ii) El centro comercial más grande de Alicante tiene los mejores precios (Le centre commercial le plus grand d’Alicante a les meilleurs prix).
Ce n’est qu’en (ii) qu’il est possible d’interpréter : pese a ser el centro comercial más grande de Alicante tiene los mejores precios (bien que ce soit le centre commercial le plus grand d’alicante, il a les meilleures prix). Cette interprétation concessive est bloquée par además en (i).

10 C’est la raison pour laquelle nous classons asimismo non comme un connecteur additif mais comme un ordonnateur du discours (Portolés 2001).

11 Dans un article précédent (Portolés 1998, p. 209), nous proposions un contraste pour vérifier ce sens de encima : (ia) Es una buena madre. Trabaja sin descanso y, encima, les cuenta un cuento todas las noches (C’est une bonne mère. Elle travaille sans répit et, en plus, elle leur raconte une histoire tous les soirs).
(ib) # Es una buena madre. Les cuenta un cuento todas las noches y, encima, trabaja sin descanso (# C’est une bonne mère. Elle leur raconte une histoire toutes les nuits et, en plus, elle travaille sans répit).
Nous défendions alors que c’était notre connaissance du monde qui empêchait que l’on considère le fait de lire des histoires le soir comme un argument suffisant pour la conclusion. M. M. García Negroni (2001a, p. 271, 2001b, p. 46) présente comme un contre-exemple la possible inversion des arguments dans :
(iia) Esbuen mozo y, encima, está lleno de plata. No entiendo por qué no quieres salir con él (C’est un bon gars et, en plus, il a plein de fric. Je ne comprends pas pourquoi tu ne veux pas sortir avec lui).
(iib) Está lleno de plata y, encima, es un buen mozo. No entiendo por qué no quieres salir con él (Il a plein de fric et, en plus, c’est un bon gars. Je ne comprends pas pourquoi tu ne veux pas sortir avec lui).
Nous ne croyons pas qu’il s’agisse d’un contre-exemple. Simplement, dans ce cas n’importe lequel des deux arguments peut être considéré par notre connaissance du monde comme suffisant et, par conséquent, les deux ordres sont possibles.

12 Contrairement à l’opinion de l. C. Fuentes Rodríguez (2001), además de n’est pas une préposition ni además de que une conjonction. Dans ces deux emplois il s’agit, comme le soutient M. V. Pavón Lucero (1999, p. 635-636), d’un adverbe además avec un complément prépositionnel. C’est une construction similaire à celle d’autres adverbes comme encima Encima de estudiar francés, sabe inglés (non seulement il étudie le français mais en plus il parle anglais) –, aparte Aparte de estudiar francés, sabe inglés (Mis à part qu’il étudie le français, il parle anglais) – o lejos Lejos de saber inglés, lo ignora por completo (Loin de parler anglais, il l’ignore complètement).
Rappelons deux critères grammaticaux. les prépositions peuvent avoir pour terme un mot relatif et ceci n’est pas possible avec además de :
(ia) María confía en aprobar (Maria pense pouvoir réussir).
(ib) Aprobar es en lo que confía María (Réussir est ce que Marie pense pouvoir faire).
(iia) María sabe inglés, además de estudiar francés (Marie parle anglais, en plus d’étudier le français).
(iib) * Estudiar francés es además de lo que sabe María (* Étudier le français est en plus ce que sait María).
D’un autre côté, les conjonctions ne peuvent pas être segmentées en une coordination, ce qui peut être fait sans difficultés avec además de que.
(iii) ? Ya [que vienes y que pasas por la panadería], compra una barra de pan. ? Puisque [tu viens et que tu passes par la boulangerie], achète une baguette.
(iv) Además [de que sabe inglés y de que estudia francés], María habla catalán.
En plus [de parler anglais et d’étudier le français], Marie parle catalan.

13 Cependant il n’en est pas toujours ainsi :
(ia) […] A.V.C. fue trasladada ayer al [Hospital] Xeral Cíes de Vigo, presentando fractura en un brazo y fémur, además de una posible rotura en la vena aorta ([…] a. V.C. fut transportée hier à l’hôpital général Cíes de Vigo, et présentait une fracture au bras et au fémur, en plus d’une possible déchirure de l’aorte) (La Voz de Galicia, 18 décembre 2000 ; CREA).
(ib) Vivían allí un hombre que decía tener cincuenta años, laco, envejecido y desdentado, y su segunda mujer, además de un buen número de niños (Là-bas vivaient un homme qui disait avoir cinquante ans, maigre, vieilli et édenté, et sa deuxième épouse, outre un bon nombre d’enfants) (Javier Reverte, El río de la desolación, 2006, p. 237).
Nous ne savions pas et nous ne pouvions savoir que la femme accidentée avait une possible déchirure à l’aorte ni qu’il y avait des enfants dans la hutte amazonienne.

14 M. M. García Negroni (2001a, 2001b) rend compte de la différence entre además et encima à partir de la théorie des blocs sémantiques de M. Carel et o. Ducrot. Elle y expose que les argumentations avec además sont normatives – avec por tanto (donc) – et les argumentations avec encima sont transgressives – avec sin embargo (pourtant). Pour le démontrer, elle a recours à un X qui apparaît comme une conclusion inattendue : (i) El marido la golpea (y SIN EMBARGO X) y encima la engaña. [(X =) No sé por qué sigue viviendo con él.]
Le mari la frappe (et POURTANT X) et en plus il la trompe. [(X =) Je ne sais pas pourquoi elle vit toujours avec lui.]
Cependant cette explication ne prévoit pas des emplois courants, au moins en espagnol européen. Voyons deux cas :
(ii) Pregunta : Así que llegó a Hong Kong, aeropuerto de Norman Foster. ¿ Impresión ?
Respuesta
 : Impresionante, porque aterrizas entre rascacielos, y encima se desató una tormenta bestial.
Question : Alors vous êtes arrivé à Honk Kong, aéroport de Norman Foster. Impression ?
Réponse : impressionnant, parce que vous atterrissez au milieu des gratte-ciels, et qu’en plus un orage terrible a éclaté.
(El País El viajero, 7 février 2004, p. 6)
D’après l’étude de M. M. García Negroni, l’on aurait attendu une conclusion contraire au premier argument – aterrizas entre rascacielos (vous atterrissez au milieu des gratte-ciels. Cependant, les conclusions maintiennent l’orientation argumentative l’arrivée fut impressionnante.

15 Parmi les études actuelles sur l’espagnol, celles de M. M. García Negroni (1998, 2003 et 2006) et de S. Schwenter, (1999a, 1999b, 2000, 2001) sont spécialement intéressantes.

16 Cette distinction est signalée par J. Van der Auwera (1997).

17 Ainsi, incluso peut convoquer des échelles substitutives comme en (22a) et des échelles additives comme en (23a).

18 Pour L. C. Fuentes Rodríguez (2001), le membre avec además est un argument plus fort. Nous ne partageons pas cet avis. si dans une recette l’on dit : Hay que echar una cucharadita de pimentón y, además, una pizca de sal (Il faut mettre une cuillerée de poivre rouge et en plus une pincée de sel), ce qui est plus argumentatif n’est pas la pizca de sal, mais la somme du poivre rouge et du sel face à une valeur scalaire inférieure qui pourrait être thématique : una cucharadita de pimentón. Les locuteurs eux-mêmes perçoivent que ce qui est relié par además peut avoir moins d’importance que ce qui apparaît avant : Mi hermano propuso con entusiasmo hacer para mí una sillita de la reina. Entrecruzaron sus manos y sus miradas y, además, me ofrecieron un confortable asiento. Y digo además porque yo sentí que cualquier cosa referida a mi persona ocupaba en ellos un lugar secundario. (Mon frère proposa de façon enthousiaste de faire la chaise pour moi. ils entrelacèrent leurs mains et leurs regards et, en plus, ils m’offrirent un confortable siège. Et je dis en plus parce que je sentis que n’importe quelle chose ayant rapport avec ma personne prenait pour eux un rôle secondaire.) (A. García Morales, El sur Seguido de Bene, 1985 ; CREA)

19 Voir J.-C. Anscombre (1998) sur la concession en espagnol.

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont sous Licence OpenEdition Books, sauf mention contraire.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search